Ouvrir le menu principal

Regula Rytz

Femme politique suisse
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rytz.

Regula Rytz
Illustration.
Portrait parlementaire de Regula Rytz.
Fonctions
Présidente du Parti écologiste suisse
En fonction depuis le
(3 ans, 6 mois et 26 jours)
Prédécesseur Elle-même
Adèle Thorens Goumaz
Conseillère nationale
En fonction depuis le
(7 ans, 11 mois et 6 jours)
Élection 23 octobre 2011
Réélection 18 octobre 2015
20 octobre 2019
Législature 49e, 50e et 51e
Coprésidente du Parti écologiste suisse

(3 ans, 11 mois et 26 jours)
Avec Adèle Thorens Goumaz
Prédécesseur Ueli Leuenberger
Successeur Elle-même (indirectement)
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Thoune (canton de Berne, Suisse)
Nationalité Suisse
Parti politique Les Verts
Diplômée de Université de Berne

Regula Rytz, née le à Thoune[1], est une femme politique suisse, membre des Verts et coprésidente du parti du au . Elle est présidente des Verts depuis cette date, siégeant au Conseil national depuis le .

BiographieModifier

Née d'un père architecte et d'une mère musicienne, Regula Rytz devient enseignante en 1983. Elle étudie ensuite l'histoire, la sociologie et le droit public à l'université de Berne et obtient sa licence en 1997. De 1993 à 1998, elle travaille comme secrétaire politique de l'alliance verte et sociale bernoise. De 1998 à 2000, elle participe à des recherches sur « la violence dans la vie quotidienne et la criminalité organisée » dans le cadre d'un programme du fonds national de la recherche. De 2001 à 2004, Regula Rytz est secrétaire centrale de l'Union syndicale suisse.

Regula Rytz fut membre du Grand Conseil du canton de Berne d'avril 1994 à avril 2005. De janvier 2001 à avril 2005, elle fut également présidente de l'alliance verte et sociale bernoise. Depuis le 1er janvier 2005, Regula Rytz est membre du conseil exécutif de la ville de Berne et cheffe de la direction des travaux publics, des transports et des espaces verts. Lors des élections fédérales de 2011, elle a été élue au Conseil national.

Le , elle est nommée avec Adèle Thorens Goumaz coprésidente des Verts suisses, succédant à Ueli Leuenberger[2].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier