Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garland.
Red Garland
Red Garland 9A.jpg
Red Garland
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 60 ans)
DallasVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
William McKinley "Red" Garland
Nationalité
Activités
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique
Modern jazz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

William McKinley "Red" Garland ( - ) est un pianiste de jazz afro-américain, connu notamment pour ses accompagnements de Miles Davis et de John Coltrane.

BiographieModifier

La jeunesseModifier

Red Garland[1] est né à Dallas[2] (Texas) le et, bien qu'issu d'une famille de non-musiciens, il montra rapidement des prédispositions musicales. Il commença par étudier la clarinette et le saxophone alto, mais il choisit définitivement le piano à partir de 1940[3]. Une méticuleuse pratique lui permit de parvenir rapidement à un très bon niveau technique.

Il fit une courte carrière en tant que boxeur (poids welters) - il affronta notamment le jeune Sugar Ray Robinson - avant de devenir musicien professionnel.

Les débutsModifier

Après la Seconde Guerre mondiale, Garland joua notamment avec Roy Eldridge, Coleman Hawkins, Charlie Parker, et Lester Young, et travaillait le plus souvent entre New York et Philadelphie.

Le Quintet de Miles DavisModifier

Garland devint célèbre lorsqu'il rejoint le quintet de Miles Davis en 1955[4] (avec John Coltrane, Philly Joe Jones and Paul Chambers). Ensemble, ils enregistrèrent pour le label Prestige de nombreux albums marquant l'histoire du jazz comme Workin, Steamin, Cookin, et Relaxin.

Red Garland apparaît encore sur le premier album que Miles Davis enregistre pour Columbia : 'Round About Midnight puis leur relation semble se détériorer. En 1958, la situation est instable, Garland participe à certains concerts, puis Davis lui demande de quitter le groupe, qu'il rejoindra à nouveau pour participer à l'enregistrement de Milestones.

L'après-quintet et la finModifier

En 1958, Garland créée son propre trio, qui jouera notamment avec Pepper Adams, Nat Adderley (le frère de Cannonball Adderley), Ray Barretto, Kenny Burrell, Eddie "Lockjaw" Davis, Jimmy Heath, Harold Land, Philly Joe Jones, Blue Mitchell, Ira Sullivan, et Leroy Vinnegar. Le trio enregistra également avec John Coltrane, Sonny Rollins et Donald Byrd.

Red Garland revint au Texas dans les années 70. Il enregistra en 1977 un album nommé Crossings avec Philly Joe Jones puis joua avec Ron Carter. Il continua d'enregistrer jusqu'à son décès consécutif à une crise cardiaque le 23 avril 1984[5].

Red Garland repose au Lincoln Memorial Park de Dallas[6].

Son style, organisé autour de complexes blocs d'accords, inspirés de Milt Buckner[7], influençera de nombreux pianistes de jazz.

DiscographieModifier

En tant que leaderModifier

  • A Garland of Red (Prestige, 1956)
  • Red Garland's Piano (Prestige, 1957)
  • Curtis Fuller with Red Garland (New Jazz, 1957) - avec Curtis Fuller
  • Red Garland Revisited! (Prestige, 1957 [1969])
  • The P.C. Blues (Prestige, 1956-57 [1970])
  • Groovy (Prestige, 1956–57)
  • John Coltrane with the Red Garland Trio (Prestige, 1957) - avec John Coltrane
  • All Mornin' Long (Prestige, 1957)
  • Soul Junction (Prestige, 1957)
  • High Pressure (1957)
  • Dig It! (Prestige, 1957–58)
  • It's a Blue World (Prestige, 1958)
  • Manteca (Prestige, 1958)
  • Can't See for Lookin' (Prestige, 1958)
  • Rojo (Prestige, 1958)
  • The Red Garland Trio (Moodsville, 1958)
  • All Kinds of Weather (Prestige, 1958)
  • Red in Bluesville (Prestige, 1959)
  • Coleman Hawkins with the Red Garland Trio (Moodsville, 1959) - avec Coleman Hawkins
  • Satin Doll (Prestige, 1959 [1971])
  • Red Garland at the Prelude (Prestige, 1959)
  • Lil' Darlin' (Status, 1969)
  • Red Garland Live! (Prestige, 1959)
  • The Red Garland Trio + Eddie "Lockjaw" Davis (Moodsville, 1959)
  • Red Alone (Moodsville, 1960)
  • Alone with the Blues (Moodsville, 1960)
  • Halleloo-Y'-All (Prestige, 1960)
  • Soul Burnin' (Prestige, 1960)
  • Bright and Breezy (Jazzland, 1961)
  • The Nearness of You (Jazzland, 1961)
  • Solar (Jazzland, 1962)
  • Red's Good Groove (Jazzland, 1962)
  • When There Are Grey Skies (Prestige, 1962)
  • The Quota (MPS, 1971)
  • Auf Wiedersehen (MPS, 1971)
  • Groovin' Live (Alfa Jazz, 1974)
  • Groovin' Live II (Alfa Jazz, 1974)
  • Keystones! (Xanadu, 1977)
  • Groovin' Red (Keystone, 1977)
  • Red Alert (Galaxy, 1977)
  • Crossings (Galaxy, 1977)
  • Feelin' Red (Muse, 1978)
  • Equinox (Galaxy, 1978)
  • Stepping Out (Galaxy, 1979)
  • So Long Blues (Galaxy, 1979)
  • Strike Up the Band (Galaxy, 1979)

Compilations

  • Rediscovered Masters (1958-1961; sortie 1977)

En tant que sidemanModifier

Avec Arnett Cobb

  • Sizzlin' (Prestige, 1960)
  • Ballads by Cobb (Moodsville, 1960)

Avec John Coltrane

  • Traneing In (1958)
  • Soultrane (1958)
  • Lush Life (1961)
  • Settin' The Pace (1961)
  • The Believer (1964)
  • The Last Trane (1965)

Avec Miles Davis

Avec Art Pepper

Avec Sonny Rollins

Avec Phil Woods

  • Sugan (Status, 1957)

RéférencesModifier

  1. Encyclopædia Universalis, « RED GARLAND », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 17 juin 2019)
  2. (en-US) LISA C. MAXWELL, « GARLAND, WILLIAM M. [RED] », sur tshaonline.org, (consulté le 17 juin 2019)
  3. « Red Garland, avec Pierre Christophe », sur France Musique (consulté le 17 juin 2019)
  4. (en-US) « Red Garland | Biography & History », sur AllMusic (consulté le 17 juin 2019)
  5. (en-US) Jon Pareles, « Red Garland, a Pianist in Miles Davis Quintet », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 17 juin 2019)
  6. (en-US) « William McKinley “Red” Garland, Jr », sur Find a grave
  7. « Red Garland and Charlie Parker - JazzWax », sur www.jazzwax.com (consulté le 17 juin 2019)

Liens externesModifier