Ouvrir le menu principal

Recensement officiel
du 5 au 19 novembre 2014
Office national des statistiques de Géorgie
Office national des statistiques de Géorgie
Dynamique
Population 3 713 804 hab.
Taux de natalité 15,9 
Taux de mortalité 13,2 
Taux de mortalité infantile 8,6 
Espérance de vie à la naissance 72,9 ans
Composition linguistique
Géorgien (officiel)  
Russe  
Arménien  
Azéri  
Composition ethnique
Géorgiens 86,8 %
Azéris 6,3 %
Arméniens 4,5 %
Russes 0,7 %
Ossètes 0,4 %
Yezidis 0,3 %
Ukrainiens 0,2 %
Composition religieuse
Église géorgienne 83,4 %
Islam 10,7 %
Église arménienne 2,9 %
Catholicisme 0,5 %
Témoins de Jéhova 0,3 %
Yezidis 0,2 %
Protestants 0,1 %
Sans religion 0,5 %

Le recensement géorgien de 2014 est le second recensement de la population effectué en Géorgie depuis son indépendance en 1991. Son résultat est la conséquence de facteurs exogènes (changements de nature de souveraineté et sécessions délimitant de territoires géographiques[1]) et de facteurs endogènes propres à la dynamique des populations qui y résident[2].

Facteurs exogènesModifier

Variations de territoire géographiqueModifier

L'Empire russe, qui avait annexé le Royaume de Géorgie en 1801, maintient jusqu'en février 1917 Tiflis comme capitale du Caucase et développe la présence d'ethnies sud-caucasiennes et nord-caucasiennes sur le territoire géorgien. Après sa chute, les tentatives de structures transcaucasiennes (octobre 1917 à mai 1918) éclatent devant les nationalismes arménien, azerbaïdjanais et géorgien, ainsi que devant la pression de l'Empire ottoman. Des territoires entiers sont contestés et donnent lieu à des guerres (Ardahan, Artvin, Lorri, Zaqatala, ...) ou attribués à la Géorgie par des traités internationaux et non respectés (Hopa, Rize et Traité de Sèvres). L'invasion des armées de la Russie soviétique définit en 1921 un nouveau périmètre géographique, remis en cause une nouvelle fois par les guerres d'Ossétie du Sud de 1991 et de 2008, celles d'Abkhazie en 1992 et en 2008, conduisant à la sécession de 20 % du territoire de la Géorgie reconnu internationalement et à la modification de la composition ethnique de la population[3].

Fiabilité des données démographiquesModifier

Au cours des différents changements de souveraineté qui ont concerné le territoire géorgien, Empire russe (1801-1917), Haut Commissariat à la Transcaucasie (1917), République démocratique fédérative de Transcaucasie (1918), République démocratique de Géorgie (1918 à 1921) — avec la création le d'une Commission centrale des statistiques[4] —, République socialiste soviétique de Géorgie (1921 à 1990) — avec la centralisation à Moscou de toutes les activités statistiques[4] —, République de Géorgie (depuis 1990), les données démographiques délivrées ont été constituées à partir de critères différents pour des raisons techniques et pour des raisons politiques[4]. La création de l'Office national des statistiques de Géorgie et son indépendance acquise le [5] sont présentées comme une garantie d'alignement des données démographiques géorgiennes sur les normes internationales[6].

Population totale et par région administrativeModifier

Fin 2014, la population totale vivant sur le territoire géorgien (hors Abkhazie et Ossétie du Sud sécessionnistes) s'élevait à 3 713 804 habitants.

Nombre d'habitants
Régions administratives Urbaine Rurale Totale
Abkhazie1
Adjarie 184 774 149 179 333 953
Basse Kartlie 180 118 243 868 423 986
Gourie 31 904 81 446 113 350
Iméréthie2 258 510 275 396 533 906
Kakhétie 71 526 247 057 318 583
Kartlie intérieure2 105 211 158 171 263 382
Mtskheta-Mtianeti2 21 259 73 314 94 573
Mingrélie-Haute Svanétie 129 391 201 370 330 761
Ratcha-Letchkhoumie et Basse Svanétie2 6 970 25 119 32 089
Samtskhé-Djavakhétie 54 663 105 841 160 504
Tbilissi 1 078 297 30 420 1 108 717
Géorgie 2 122 623 1 591 181 3 713 804
1En sécession complète (240 000 en 2011)
2En sécession partielle au profit de l’Ossétie du Sud
(53 500 en 2015)

Population par âge et par sexeModifier

Fin 2014, la population se répartissait par âge et par sexe de la manière suivante :

Âge Total Hommes Femmes %
Total 3 713 800 1 772 900 1 940 900 100
0-4 255 100 132 700 122 400 6,86
5-9 230 000 121 200 108 800 6,19
10-14 206 200 109 500 96 700 5,55
15-19 226 000 118 900 107 100 6,08
20-24 266 100 135 300 130 800 7,16
25-29 278 700 139 900 138 700 7,50
30-34 262 100 129 900 132 100 7,05
35-39 248 500 121 900 126 600 6,69
40-44 243 300 118 300 125 400 6,54
45-49 239 400 114 000 125 400 6,43
50-54 271 400 126 700 144 700 7,30
55-59 245 400 111 600 133 800 6,59
60-64 211 400 92 400 119 000 5,69
65-69 155 700 64 900 90 800 4,19
70-74 123 600 48 500 75 100 3,32
75-79 135 800 49 900 85 900 3,65
80-84 71 700 25 100 46 600 1,93
85-89 34 500 10 200 24 300 0,92
90-94 7 500 1 600 5 900 0,20
95-99 1 200 200 1 000 0,03
100+ 300 0 300 0, 008

Population par groupe ethniqueModifier

Fin 2014, la population se répartissait par groupe ethnique de la manière suivante :

Groupe ethnique Total %
Total 3 713 800 100
Géorgiens 3 224 600 86,8
Azéris 233 000 6,3
Arméniens 168 100 4,5
Russes 26 500 0,7
Ossètes 14 400 0,4
Yezidis 12 200 0,3
Ukrainiens 6 000 0,2
Kists 5 700 0,2
Grecs 5 500 0,14
Assyriens 2 400 0,1
Autres 15 400 0,4

Population par religionModifier

Fin 2014, la population se répartissait selon la religion de la manière suivante :

Religion Total %
Total 3 713 800 100
Orthodoxie 3 097 600 83,4
Islam 398 700 10,7
Église d’Arménie 109 00 2,9
Catholicisme 19 200 0,5
Témoins de Jéhovah 12 400 0,3
Yezidisme 8 600 0,2
Judaïsme 1 400 0,03
Athéisme 19 100 0,5
Autres 45 300 1,2

Mouvement migratoireModifier

Pour l'année 2014, le nombre d'émigrants a été établi à 88 704 (moyenne d'âge de 34 ans, avec une majorité d'hommes); la répartition par pays s'effectuait de la manière suivante :

Pays d'émigration Nombre d"émigrés %
Total 88 704 100
Russie 21,7
Grèce 15,9
Turquie 11,2
Italie 10,9
Allemagne 7,1
États-Unis 5,7
Espagne 4,1
France 3,7
Ukraine 3,7
Azerbaïdjan 2,0
Autres 14,1

SourcesModifier

L'Office national des statistiques de Géorgie publie régulièrement des documents concernant la population et la démographie : ils contiennent parfois des chiffres légèrement différents pour les mêmes rubriques :

Le document du a été retenu comme source pour cet article.

Notes et référencesModifier

Lien interneModifier