Rbati
الرباطية
Pays Maroc
Région Rabat
Nombre de locuteurs Quelques milliers
Typologie SVO flexionnelle
Classification par famille

Le rbati, également connu sous l'appellation parler ancien de Rabat, est un parler régional du Maroc. Pratiqué autrefois dans la ville impériale de Rabat, il est encore parlé par quelques dizaines de milliers de descendants des anciennes familles de Rabat. Parler préhilalien (en) citadin proche des parlers de Salé, de Fès et de Tétouan, on y retrouve quelques emprunts lexicaux à la langue espagnole et des caractéristiques de l'arabe andalou. Le rbati diffère de la darija, parler marocain standard, notamment par son lexique, sa prononciation, sa conjugaison et sa syntaxe, ainsi que par l'usage fréquent de diminutifs[1],[2],[3].

CaractéristiquesModifier

PhonologieModifier

Cas des consonnesModifier

Le /q/ (ق)Modifier

Le /q/ (ق, qaf), à part quelques rares exceptions, demeure en /q/ (emphatique) et n'est ni transformé ni prononcé en /g/. Cependant, la prononciation locale en fait un /ʔ/ (stop glottal) ou un /qh/ (uvulaire)[4].

Le zézaiementModifier

Un phénomène de zézaiement peut être observé, provocant les transformations /ž/→/z/ et /š/→/s/[2].

L'emphatisationModifier

Le parler rbati présente quatre types d'emphases: /t/≠/ṭ/, /d/≠/ḍ/, /z/≠/ẓ/ et /r/≠/ṛ/. À noter que les deux dernières emphases ne sont pas présentes dans l'arabe standard moderne.

Cas des voyellesModifier

Le /i/Modifier

Le /i/ se réalise en /i/ ou en /e/ selon le mot, alors que dans les parlers bédouins, le /i/ se réalise en /ey/.

Le /u/Modifier

Le /u/ se réalise en /u/ ou en /o/ selon le mot, alors que dans les parlers bédouins, le /u/ se réalise en /aw/.

MorphologieModifier

PlurielModifier

À la différence des parlers bédouins et de la koinè urbaine de Rabat, dans le parler rbati le pluriel se réalise généralement en interne, sauf en cas de diminutif, où il se réalise en externe.

ExemplesModifier
  • Senyia (plateau) → pl. rbati: Swāni ; pl. parlers bédouins: Senyiat
  • Mεilqa (cuillère, diminutif) → pl. rbati: Mεilqat

ConjugaisonModifier

Contrairement à l'arabe standard moderne, la 2e personne du singulier ne différencie pas le masculin du féminin[4].
Au présent, le verbe prend le préfixe ka-[4].
Au futur, le préfixe ġadi- est invariable, et ne s'accorde ni en genre ni en nombre[4].

ExemplesModifier
  • Singulier : v. qra (lire):
Passé Présent Futur Impératif
(ana) qrit (j'ai lu) (ana) ka-n-qra(je lis) (ana) ġadi-n-qra (je lirai) -
(nta) qriti (tu as lu, masc. & fem.) (nta) ka-t-qra (tu lis, masc. & fem.) (nta) ġadi-t-qra (tu liras, masc. & fem.) qra (lis, masc. & fem.)
(hua) qra (il a lu) (hua) ka-i-qra (il lit) (hua) ġadi-i-qra (il lira) -
(hia) qrat (elle a lu) (hia) ka-t-qra (elle lit) (hia) ġadi-t-qra (elle lira) -
  • Pluriel : v. seqsi (demander)
Passé Présent Futur Impératif
(ḥna) seqsina (nous avons demandé) (ḥna) ka-n-seqsiu (nous demandons) (ḥna) ġadi-n-seqsiu (nous demanderons) -
(ntuma) seqsitiu (vous avez demandé) (ntuma) ka-t-seqsiu (vous demandez) (ntuma) ġadi-t-seqsiu (vous demanderez) seqsiu (demandez)
(huma) seqsau (ils ont demandé) (huma) ka-i-seqsiu (ils demandent) (huma) ġadi-i-seqsiu (ils demanderont) -

VocabulaireModifier

Rbati Marocain Français Remarques
Noms
chilia kourssi chaise de l'espagnol silla. kourssi en rbati signifie tabouret
bezbouz robini robinet
douera couzina cuisine
falta ghelta faute mot d'origine espagnole
kezz, smiqli berd froid
qjer mjer tiroir
redoma qerεa bouteille mot présent dans les parlers de Tanger et Tétouan
tertoga teffaya cendrier
msakoum mselkhir bonsoir
ḥithelli labas elli heureusement que
tεayelli yemken peut-être
tebsi tebsel assiette mot d'origine turque
mkellfa bouchouika varicelle
deffa bab porte
tenka sendala sandale tenkla dans les parlers de Tétouan et Tanger
mektoub jib poche
paho boukhar vapeur de l'espagnol vapo
setwan hall couloir de l'espagnol zaguán
souirti zher chance de l'espagnol suerte
fersada cacha couette de l'espagnol frazada
khay khoya mon frère
lichir derri petit garçon
scuila mdrassa école de l'espagnol escuela
menkhar nif nez
ysbaε sbeε doigt pl. ysabeε
fdawech chaεria nouilles de l'espagnol fideos
khyer ḥsen mieux
niabi laglasse glace de l'espagnol niavé
Adjectifs
barato rkhes pas cher mot d'origine espagnole
mliḥ meziane bien
tayel khasser périmé
ḥami skhoun chaud
mtewel mqadd droit
falso εyan mauvais mot d'origine espagnole
Verbes
seqsi sewwel demander mot d'origine berbère
sneq sedd fermer
rfed hezz soulever
jber seb trouver
ḥouz khebbi range
nezzel ḥett poser
seyeb laḥ jeter
tseyeb tlaḥ plonger
mda tlef perdre
εter tεekel trébucher
medd εta donner
bettel ghyeb s'absenter
qbet chedd tenir
ḥaz khebba cacher
hewwed hbet descendre
dwa hder parler
fettech qelleb chercher

RéférencesModifier

  1. Simon Lévy, « Repères pour une histoire linguistique du Maroc », E.D.N.A, vol. 1,‎ , p. 127-137 (lire en ligne [PDF])
  2. a et b Leila Messaoudi, « Urbanisation linguistique et dynamique langagière dans la ville de Rabat », Cahiers de Sociolinguistique, vol. 6,‎ , p. 87-98 (lire en ligne [PDF])
  3. Leila Messaoudi, « Traits linguistiques du parler ancien de Rabat », dans Peuplement et arabisation au Maghreb occidental : dialectologie et histoire, éd. J. Aguadé, P. Cressier et A. Vicente, , p. 157-163
  4. a b c et d (es) Francisco Moscoso García, « Contribución al estudio del dialecto árabe urbano y el dialecto árabe antiguo de Rabat », Al-Andalus Magreb, vol. 11,‎ , p. 77-105 (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Liens externesModifier

  • (es) Francisco Moscoso García, « Mərmūz, cuento en árabe antiguo de Rabat », Studia Orientalia, vol. 107,‎ , p. 257-272 (ISSN 0039-3282, lire en ligne)
  • (es) Francisco Moscoso García, « Contribución al estudio del dialecto árabe urbano y el dialecto árabe antiguo de Rabat », Al-Andalus Magreb,, vol. 11,‎ , p. 77-105 (ISSN 1133-8571, lire en ligne)

Articles connexesModifier