Raymond Sebon

philosophe espagnol

Raymond Sebon (ou Sebond), Ramon Sibiuda en catalan, né à Barcelone vers 1385[1] et mort à Toulouse le , est un médecin, théologien et philosophe catalan écrivant en latin[2].

Raymond Sebon
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Autres informations
Chaire
Influencé par

ŒuvreModifier

Raymond Sebond est essentiellement connu pour sa Science du Livre des créatures ou de la nature, ou Science de l'homme, dite aussi Théologie naturelle, écrite en 1436 et rééditée en , qui fut ensuite traduite et éditée en français par l’essayiste sceptique Montaigne entre 1568 et 1569.

Dans son ouvrage, Sabunde se propose de combattre la doctrine de la double vérité sur son propre terrain, à savoir celui de la rationalité stricte dénuée de tout argument d’autorité[1]. La structure de l'ouvrage repose sur la distinction entre le « livre de la nature » et le « livre révélé ». La majeure partie du livre est en effet consacrée à la science de l'homme en tant qu'homme ; le reste, qui est bien plus succinct, traite de la science de l'homme déchu et sauvé. En clair, Sibiuda sépare nettement la science profane et la science sacrée, et libère la science profane de la tutelle de la théologie.

Le Prologue de l'ouvrage est mis à l'Index par l'Église catholique en 1564. Dès lors, Montaigne, qui était en train de traduire l'ouvrage[3], tout en atténuant en cours de rédaction certains passages, a éprouvé le besoin de prendre la défense de Sibiuda dans le chapitre 12 du livre II des Essais, intitulé « Apologie de Raimond Sebond ». Paradoxalement, cette apologie est en même temps une critique radicale des thèses de Sibiuda dans la mesure où, après avoir réfuté la première objection contre Sebond, sa réponse à la seconde objection constitue une critique systématique des opinions de ce dernier tandis que celles de ses adversaires ne sont pas mises en cause[4].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (es) Gonzalo Díaz Díaz, Hombres y documentos de la filosofía española : S-Z, t. VII, Madrid, Consejo Superior De Investigaciones Científicas, , li-1049 p., 25 cm (ISBN 978-8-40008-145-4, OCLC 886417073, lire en ligne), p. 19-24.
  2. Ce latin n’est pas, à strictement parler, classique, dans la mesure où il contient beaucoup de mots latins d’influence catalane. Voir (ca) Mariàngela Vilallonga, « Ramon Sibiuda », La literatura llatina a Catalunya al segle XV, p. 208
  3. Œuvres complètes de Michel de Montaigne, La Théologie naturelle de Raymond Sebon, traduite nouvellement en François par Messire Michel, Seigneur de Montaigne, éd. A. Armaingaud, Paris, t. I, 1932.
  4. Frédéric Brahami, Le Scepticisme de Montaigne, Paris, Presses universitaires de France, , 125 p., 18 cm (ISBN 978-2-13048-391-5, OCLC 246117065), p. 52.

PublicationsModifier

  • Liber creaturarum seu naturae (Livre des créatures ou de la nature, 1436), trad. Montaigne 1569 : Théologie naturelle.
  • Édition critique : Théologie naturelle (1569 ; 1581). Volume I, Theologia naturalis (1436). Volume II, trad. Michel de Montaigne, éditeur scientifique : Alberto Frigo, Paris, Éditions Classiques Garnier, coll. « Essais philosophiques sur Montaigne et son temps », 2022, 935 p. et 669 p.

ManuscritsModifier

BibliographieModifier

  • Michel de Montaigne, Essais, livre II, chap. 12 : « Apologie de Raimond Sebond », 1580.
  •  Michel de Montaigne (Amaury Duval éd.), Essais de Montaigne : publiés d’après l’édition la plus authentique, et avec des sommaires analytiques et de nouvelles notes, t. 6, Paris, Rapilly, , 531 p., 6 vol. ; 21 cm (OCLC 23399362, lire en ligne), p. 319.
  • (es) Tomás et Joaquín Carreras y Artau, Historia de la filosofía española. Filosofía cristiana de los siglos XIII al XV, Madrid, 1939-1943, vol. II, p. 101-175.
  • Jean-Henri Probst, Le Lullisme de Ramon Sibiuda, Toulouse, Privat, , 53 p. (OCLC 18403803).
  • (ca) Jaume de Puig i Oliver, « Sibiuda, Ramon », Gran Enciclopèdia Catalana, t. 13, Barcelone, 1979.