Ouvrir le menu principal

Raymond Pons de Toulouse

comte de Toulouse
(Redirigé depuis Raymond III de Toulouse)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raymond.
Raymond III Pons
Titres de noblesse
Comte de Toulouse
-
Prédécesseur
Successeur
Duc d'Aquitaine
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Père
Mère
Guinidilde (de Barcelone?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Gersende de Gascogne (d)
Adélaïde d'AnjouVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Raymond Pons, dit aussi Raymond III de Toulouse, né vers 900[2] ou 892[3] et mort entre 944 et 969[1] ou 962[3], est un aristocrate français, comte de Toulouse à partir de 924, puis est désigné duc d'Aquitaine en 932 après avoir rendu hommage à Raoul, roi des Francs.

BiographieModifier

Sa désignation intervient dans le contexte troublé de la succession des Guilhemides, dont les deux derniers représentants, les frères, Guillaume le Jeune et Acfred successivement ducs d'Aquitaine, meurent à intervalle rapproché entre 926 et 927. Sans héritiers directs au duché, le comte de Poitou, Ebles Manzer (le bâtard), occupe le poste sans vraiment en revêtir le titre. Il était précédemment parvenu au titre comtal poitevin à défaut de son père Ramnulf II puis d'Aymeric de Poitiers, créature d'Eudes Ier, grâce au soutien de Guillaume le Pieux, duc d'Aquitaine et oncle de Guillaume le Jeune et d'Acfred, à la cour duquel il avait été nutritus.

La cession officielle du titre ducal d'Aquitaine, associé au titre comtal d'Auvergne, à Raymond Pons, à ce "troisième homme" du sud-ouest est donc un acte politique stratégique à l'endroit d'aristocraties méridionales assez unanimement légitimistes pour porter au cœur de l'Aquitaine les conflits d'intérêt dus, tout au long du Xe siècle, à l'alternance régulière entre robertiens et derniers carolingiens à la couronne franque.

Il fonda en 936 l'abbaye Saint-Pons de Thomières[4].

RéférencesModifier

  1. a et b « TOULOUSE DUKES », sur fmg.ac (consulté le 14 mars 2017)
  2. Foundation for Medieval Genealogy avance une naissance en 900-910[1].
  3. a et b Joël Beucher, « Raymond III Pons - Histoire de l'Europe », sur www.histoireeurope.fr (consulté le 14 mars 2017)
  4. F. B. T. L. G., prêtre de l'église de Thomières, Chronologie des abbez du monastère et des evesque de l'église de St Pons de Thomières, Béziers, 1703, et à Saint-Pons, 1873. Réédition : Lacour, 1994.

BibliographieModifier

  • Léon Auzias, L'Aquitaine carolingienne (778-987), Toulouse, 1937.