Ouvrir le menu principal

Raymond Durand (homme politique)

homme politique français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Raymond Durand et Durand.

Raymond Durand
Illustration.
Fonctions
Maire de Chaponnay
En fonction depuis le
(30 ans, 8 mois et 17 jours)
Élection
Prédécesseur Jean-Paul Rolland
Député du Rhône
Élu dans la 11e circonscription

(4 ans et 15 jours)
Élection
Législature XIIIe
Prédécesseur Georges Fenech (UMP)
Successeur Georges Fenech (UMP)
Conseiller général du Rhône
Élu dans le Canton de Saint-Symphorien-d'Ozon

(21 ans et 2 jours)
Prédécesseur Odette Pourcel (PS)
Successeur Jean Jacques Brun et Mireille Simian
Biographie
Date de naissance (74 ans)
Lieu de naissance Saint-Priest (Rhône)
Nationalité Française
Parti politique Les Centristes (depuis 2007)
UDI (depuis 2012)

Raymond Durand, né le à Saint-Priest (Rhône), est un homme politique français, membre du Nouveau Centre.

Biographie politiqueModifier

En 1989, il se présente à Chaponnay pour devenir maire, depuis il est constamment réélu (1995, 2001, 2008, 2014) et en 1994, il devient conseiller général du canton de Saint-Symphorien-d'Ozon jusqu'en 2015, date à laquelle il se fait battre dès le premier tour par le FN, l'UMP et le PS.

Il est suppléant de Georges Fenech à l’Assemblée nationale. Après l'invalidation de l'élection de ce dernier[1], il est élu député de la 11e circonscription du Rhône au 2d tour de l'élection législative partielle du 1er juin 2008 avec 51,4 % des suffrages exprimés, face au socialiste Jean-François Gagneur (48,6%). Sa suppléante est Christiane Jury. Il gagne les élections cantonale et municipale dès le premier tour.

En 2012, il se présente à sa succession, cependant, l'UMP soutient Georges Fenech et Raymond Durand se présente sous l'étiquette Nouveau Centre (NC) il reçoit le soutien de Hervé Morin et de Michel Mercier (président du conseil général du Rhône, sénateur du Rhône). Cette circonscription est ancrée à droite (Nicolas Sarkozy obtient 53 % des voix), ce fut le théâtre d'une « guerre » entre l'UMP et le Nouveau centre. Il obtient 7,88 % des suffrages (44,61 % à Chaponnay). Il est éliminé dès le premier tour et c'est Georges Fenech qui remporte l'élection face au Front national représenté par Agnès Henry.

En 2014, il conduit la liste divers droite (DVD) à Chaponnay, mais il n'a aucun concurrent et sa liste obtient 100 % des suffrages. Il devient premier vice-président de la communauté de commune du Pays de l'Ozon, chargé de l'hydraulique/érosion, de l'ambroisie et des contrats de milieux.

Bien qu'il ne soit que suppléant du binôme Marie Claude Gaillot/Jean Louis Gergaud pour les élections départementales de 2015, il arrive en quatrième position avec 15,51 % (29,98 % à Chaponnay), derrière le binôme socialiste (17,87 %), le binôme de l'UMP (27,62 %) et celui du FN (28,78 %).

Mandats électifsModifier

Autres responsabilités politiquesModifier

  • 2007 : Délégué départemental du Nouveau Centre.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier