Ouvrir le menu principal
Rachid Behboudov
Reshid Behbudov.jpg
Fonction
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Alley of Honor (en), Q12837653Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Rəşid Məcid oğlu BehbudovVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Père
Mejid Behbudov (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Ténor, Tenore contraltino (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instruments
Genre artistique
Distinctions

Rachid Behboudov (14 décembre 1915 - 19 juin 1988) était un chanteur et acteur azerbaïdjanais/soviétique. Il chantait en azéri, russe, persan, turc, arménien, hindi, ourdou et bengalî[1].

Son père, Madjid Behbudov, était lui aussi un chanteur. Né à Tbilissi, Géorgie, Rashid Behbudov a travaillé au philharmonique et à l'opéra d'Erevan entre 1938 et 1944. Il est allé en Azerbaïdjan après l'invitation de Tofik Kouliyev en 1945. Il est devenu populaire quand il a joué le rôle principal de Askar, le riche marchand ambulant dans le film Arshin Mal Alan ("Le colporteur de vêtements") qui était basé sur une comédie musicale de Uzeyir Hajibeyov de 1913. Pour ce rôle on lui attribue le prix Staline de 2e classe[2].

Il a chanté et joué dans plusieurs pays: la Grande-Bretagne, la Finlande, l'Iran, la Turquie, la République populaire de Chine, l'Albanie, la Belgique, l'Éthiopie, l'Inde, l'Irak, le Chili et l'Argentine.

En Azerbaïdjan, son nom est lié l'histoire de la musique populaire azérie. Ses œuvres évoquent une diversité de sentiments, depuis des hymnes fiers dédiés à la Mère Patrie jusqu'à des confessions d'amour lyriques.

En 1966, il crée le Théâtre de chant soliste et devient son soliste et directeur artistique.

Sommaire

Le colporteur de vêtements (Archin mal alan)Modifier

Rachid Behboudov avait presque 30 ans lorsqu'il a été choisi pour jouer le rôle principal d'Asgar. C'était la troisième fois qu'un film était tourné dans le colporteur de vêtements ("Archin Mal Alan"), basé sur la comédie musicale d'Uzeyir Hajibeyov (1885-1948)[3]. Asgar était le riche marchand qui s'était déguisé en marchandeur de vêtements juste pour avoir la chance de pénétrer dans les cours des maisons afin de pouvoir apercevoir toutes les jolies jeunes femmes et en choisir une pour son épouse[4].

Quand les réalisateurs se préparaient à tourner le film, l'une d'entre elles, Rza Tahmasib, avait pensé offrir à Rachid le rôle de Vali, la servante d'Asgar. Le personnage de Vali était comique, un trait qui allait de soi pour Rachid. Cependant, lors de l'audition, Tahmasib entendit Rachid chanter un air écrit pour Asgar et décida de lui donner le rôle principal. Le film a eu un tel succès qu'il a été présenté dans plus de 25 pays[5].

Iran et TurquieModifier

Rachid a souvent joué au Proche-Orient. En Iran, il était accompagné du pianiste Tchingiz Sadikhov et du joueur de goudron Ahsan Dadachov. Il a acquis une grande popularité en Iran (en particulier dans la région de l'Azerbaïdjan iranien) parce que le deuxième groupe ethnique majeur de l'Iran est l'Azerbaïdjan. Ils étaient si populaires que leur tournée de deux semaines en Iran a duré deux mois[6].

Son premier concert en Turquie eut lieu en 1961 avec le talentueux violoniste Azad Aliyev. Les concerts à Ankara et à Istanbul ont également été extrêmement fructueux. Azad Charifov rapporte:

J'ai eu la chance d'assister à l'un de ses concerts à Ankara en 1966. À cette époque, j'étais correspondant du journal "Izvestiya". C'était son dixième concert de cette tournée. La salle de concert était épuisée, mais j'ai quand même décidé d'essayer d'y aller. Heureusement, le responsable de Rachid m'a vu et m'a fait signe de le suivre en coulisses. Là je trouvai Rachid arpentant le sol. Le manager m'a averti: "Il se prépare pour aller sur scène et ne pas le déranger pour le moment." Je me tenais silencieusement comme si j'étais gelée. Soudain, Rachid leva les yeux, me reconnut et vint me prendre dans ses bras. "Où étais-tu depuis si longtemps?" Il a demandé. "Si vous saviez à quel point Bakou et ma fille me manquent. Merci mon Dieu, je reviendrai demain. Merci de votre visite. Après le concert, dînons ensemble." Je me souviens que le public turc de cette nuit connaissait tout le répertoire de Rachid par cœur et chantait avec lui.

Amérique du SudModifier

Rachid était une personne sociable; il aimait se retrouver avec des amis. Lors des réunions à Moscou de l'Union des artistes, Rachid avait l'habitude de rencontrer des amis tels que le compositeur Zakir Bagirov, l'artiste Toghrul Narimanbeyov et l'artiste Taïr Salakhov.

Lors de ces réunions, Rachid racontait des histoires sur ses tournées en Amérique du Sud, 56 vols et atterrissages au total. Certains concerts ont même eu lieu à des altitudes extrêmement élevées (4 200 mètres d'altitude). Pendant l'entracte, ils lui offraient un réservoir d'oxygène au lieu de la tasse de thé habituelle[6].

IndeModifier

Rachid était également très populaire en Inde et y donna six concerts. Sa première apparition remonte à 1952. Rachid a chanté des chansons azerbaïdjanaises puis plusieurs chansons en hindi, en ourdou et en bengali. C'était une sensation. Les membres de l'auditoire lui ont dit qu'il avait chanté des chansons indiennes comme un autochtone. En Inde, il a visité Delhi, Mumbai (Bombay) et Calcutta. C'est en Inde qu'il a rencontré pour la première fois le grand acteur indien Raj Kapoor et l'actrice Nargis. Ils sont restés amis pour le reste de leur vie. Plus tard, Rachid a écrit un livre sur son voyage en Inde intitulé " Dans l'Inde lointaine ".

Un an plus tard, en 1953, Rachid est retourné en Inde avec un groupe de célèbres musiciens soviétiques. Cette fois, il revint comme un visage familier. Beaucoup de gens à travers le pays le connaissaient. À chaque concert, il était invité à chanter la chanson indienne la plus populaire à l'époque, " Inde est le meilleur pays "[6].

Distinctions et récompensesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en)Zaur Gasimov, Historical Dictionary of Azerbaijan, Rowman & Littlefield, coll. « Historical Dictionaries of Asia, Oceania, and the Middle East », (ISBN 9781538110423, lire en ligne), p. 65
  2. (en)Neil Edmunds, Soviet Music and Society under Lenin and Stalin: The Baton and Sickle, Routledge, coll. « Routledge Series on Russian and East European Studies », (ISBN 9781134415625, lire en ligne)
  3. The Cloth Peddler (Arshin Mal Alan), p. 65-66.
  4. Aydın Kazımzadə, Azərbaycan kinosu - 1 Bakou: 2003, p. 37-38
  5. (en-US) « “Arşın Mal Alan” filmi Hollivudda nümayiş olunub », sur www.aztv.az (consulté le 23 octobre 2018)
  6. a b et c « Rəşid Behbudov »
  7. « Ədəbiyyat, incəsənət və arxitektura sahəsində 1978-ci il Azərbaycan SSR Dövlət mükafatlarının verilməsi haqqında Azərbaycan KP MK-nın və Azərbaycan SSR Nazirlər Sovetinin 1978-ci il tarixli Qərarı »

Voir aussiModifier