Ouvrir le menu principal

Raphaël Pichon

artiste lyrique, fondateur de l'Ensemble Pygmalion
Raphaël Pichon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (35 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Tessiture

Raphaël Pichon, né en 1984 à Paris, est un chef de chœur et chef d'orchestre français.

BiographieModifier

Raphaël Pichon est membre, durant son enfance, de la Maîtrise des Petits chanteurs de Versailles. Il étudie ensuite le violon et le piano au CNR de Versailles avant d'intégrer le CNSMD de Paris, où il étudie le chant et la direction d'orchestre. Tout d'abord contre-ténor, il chante notamment sous la direction de Ton Koopman, Jordi Savall, Gustav Leonhardt. [1].

En 2006, durant ses études au conservatoire national supérieur de Paris, Raphaël Pichon crée l'ensemble Pygmalion, dédié au répertoire sur instruments d’époque. Très vite, leurs enregistrements reçoivent un accueil très favorable de la part de la critique : le CD Missæ Breves [Messes brèves] BWV 234 et 235 de Jean-Sébastien Bach, en 2008, se voit décerner un Diapason d'or de l’année, et un Editor's Choice de la revue anglaise Gramophone[2]. En septembre 2012, leur troisième disque, Missa, un enregistrement de la première version de la Messe en si mineur de Jean-Sébastien Bach est récompensé par le magazine Télérama par un ffff. En 2015 est notamment parue une version remarquée de Castor et Pollux de Jean-Philippe Rameau.

L'ensemble Pygmalion est aujourd’hui en résidence à l’Opéra national de Bordeaux et se produit régulièrement sur les plus grandes scènes françaises (Philharmonie de Paris, Opéra royal de Versailles, Aix-en-Provence, Beaune, Toulouse, Saint-Denis, La Chaise-Dieu, Royaumont, Nancy, Metz, Montpellier...) et internationales (Cologne, Francfort, Essen, Vienne, Amsterdam, Pékin, Hong-Kong, Shenzhen, Barcelone, Bruxelles etc.). On retiendra en particulier Dardanus, opéra de Jean-Philippe Rameau, dans une mise en scène de Michel Fau ; Orfeo de Luigi Rossi, un opéra oublié, créé à la demande de Mazarin et magnifiquement ressuscité (2017) ; les Vêpres de la Vierge de Claudio Monteverdi, qui furent données en 2019 dans la basilique Saint-Seurin de Bordeaux ; et le Requiem de Mozart, dans une interprétation théâtrale au Festival d'Aix-en-Provence (2019)[3] 3 juillet 2019.

Liens externesModifier

RéférencesModifier