Raid sur Le Havre

bataille navale de 1759

Le raid sur Le Havre est une descente navale accompagnée d'un bombardement du port français du Havre au début du mois de par une flotte de la Royal Navy britannique placée sous le commandement du contre-amiral George Rodney, pendant la guerre de Sept Ans. Le bombardement dont l'objectif était de détruire les barges rassemblées dans le port normand en vue du projet d'invasion de la Grande-Bretagne.

Raid sur Le Havre
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue du Bombardement de la Ville du Havre, dessiné du haut du Pré de St. Roch le 4 juillet 1759. Estampe dessiné sur les lieux par Couture l'Aîné
Informations générales
Date 3–5 juillet 1759
Lieu Le Havre, France
Issue Victoire britannique
Belligérants
Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-BretagneDrapeau du royaume de France Royaume de France
Commandants
Drapeau du Royaume-Uni George Brydges Rodney
Forces en présence
Pertes
93 maisons détruites
400 000 livres de dégâts

Guerre de Sept Ans

Batailles

Europe

Amérique du Nord

Antilles

Asie

Afrique de l'Ouest
Coordonnées 49° 26′ 14″ nord, 0° 08′ 40″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Raid sur Le Havre
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Raid sur Le Havre
Géolocalisation sur la carte : Le Havre
(Voir situation sur carte : Le Havre)
Raid sur Le Havre

L'escadre de Rodney, emmenée par son vaisseau amiral le HMS Achilles (60 canons), comprenait en outre quatre vaisseaux de ligne de 50 canons, cinq frégates, un sloop et six galiotes à bombes. L'escadre quitte Spithead dans le Sud de l'Angleterre le et arrive le lendemain en vue du Havre afin d'attaquer les barges à fond plat et les provisions stockées dans le port français. Rodney jette l'ancre au large du Havre et positionne ses galiotes dans le canal menant à Honfleur. Ces dernières bombarderont la ville, les arsenaux et les embarcations françaises pendant cinquante-deux heures consécutives causant d'importants dégâts et sans rencontrer d'opposition. Quatre-vingt-treize maisons sont détruites par le bombardement et le montant des dégâts causés est alors estimé à 400 000 livres.

À la suite du bombardement, la ville du Havre se dote d'une flotte de chaloupes canonnières, destinée à la défense côtière. Rodney, avec certaines de ses frégates, croisera au large du Havre jusqu'à la fin de l'année 1759, capturant un nombre important de bâtiments[1].

Ligne de batailleModifier

Vaisseaux de ligne
Frégates
Sloop
  • Wolf (16), Commander Hugh Bromedge
Galiotes à bombes

Notes et référencesModifier

  1. Clowes 1898, p. 215-216

Sources et bibliographieModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier

  • Plan du Havre et des côtes (Hève-Hoc)...pendant le bombardement au mois de , lire en ligne sur Gallica