Ouvrir le menu principal

Rafflesiaceae

famille de plantes

Les Rafflésiacées sont une famille de plantes dicotylédones qui comprend 50 espèces réparties en 3 à 9 genres.

On les trouve dans les régions tempérées chaudes (bassin méditerranéen, moyen-orient) et dans les régions subtropicales à tropicales (Amérique du Sud, centrale, sud ouest des États-Unis, Afrique du Sud, Madagascar, Asie du Sud-Est, Malaisie, Australie). En France elle est représentée par le Cytinus hypocistis parasite du ciste à fleur blanche sur le pourtour méditerranéen. En Malaisie, Rafflesia arnoldii produit la plus grosse fleur du monde (un mètre de diamètre environ).

En classification phylogénétique APG (1998) et classification phylogénétique APG II (2003) cette famille est acceptée, mais d'une position incertaine.

Le Angiosperm Phylogeny Website accepte les Rafflésiacées, famille d'environ 20 espèces en trois genres.

Les Mitrastémonacées (Mitrastemon), les Cytinacées (Cytinus) et les Apodanthacées (Apodanthes) sont aussi des familles à la position incertaine selon les classification APG et classification APG II.

Une étude de leur ADN mitochondrial en 2004 les place parmi les euphorbiacées[1].

DescriptionModifier

Ce sont des plantes totalement parasites, généralement sans chlorophylle et sans racines, fixées par des suçoirs sur les racines de leurs hôtes. Beaucoup ont des fleurs cadavres dotées d'un périanthe simple, parfois pétaloïde. Les filets des étamines sont soudés, formant un tube qui entoure le style ou y est soudé. Le fruit est souvent du type baie contenant de nombreuses graines. Le diamètre des fleurs est passé de 24 à 189 mm sur une période de 46 millions d'années, ce qui représente une augmentation de taille de 8 % par million d'années. La tendance au gigantisme floral au sein de cette famille est associée à une meilleure efficacité de la production et de la diffusion de l'odeur de charogne qui attire les insectes nécrophages pollinisateurs (diptères, coléoptères)[2].

Liste des genresModifier

Selon Angiosperm Phylogeny Website (25 mai 2010)[3], NCBI (25 mai 2010)[4] et DELTA Angio (25 mai 2010)[5] :

Selon ITIS (25 mai 2010)[6] :

Selon [réf. nécessaire] :

Liste des espècesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) T. J. Barkman, Lim Seok-Hong, Mat Salleh Kamarudin et Nais Jamili, « Mitochondrial DNA sequences reveal the photosynthetic relatives of Rafflesia, the world's largest flower », PNAS, vol. 101, no 3,‎ , p. 787–792 (DOI 10.1073/pnas.0305562101).
  2. (en) Charles C. Davis, Maribeth Latvis, Daniel L. Nickrent, Kenneth J. Wurdack, David A. Baum, « Floral Gigantism in Rafflesiaceae », Science, vol. 315, no 5820,‎ , p. 1812 (DOI 10.1126/science.1135260).
  3. Angiosperm Phylogeny Website, consulté le 25 mai 2010
  4. a et b NCBI, consulté le 25 mai 2010
  5. DELTA Angio, consulté le 25 mai 2010
  6. ITIS, consulté le 25 mai 2010

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier