Ouvrir le menu principal

Rafael Sánchez Ferlosio

écrivain espagnol
Rafael Sánchez Ferlosio
Description de l'image Sanchez Ferlosio.jpg.
Naissance
Rome, Drapeau de l'Italie Italie
Décès (à 91 ans)
Madrid
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Castillan
Mouvement Génération de 50
Genres

Œuvres principales

  • El Jarama
  • Vendrán más años malos y nos harán más ciegos

Rafael Sánchez Ferlosio, né à Rome le et mort le à Madrid[1], est un écrivain réaliste et fantastique, et un écrivain et libre-penseur espagnol appartenant à la génération de 50.

Il a reçu de nombreux prix dont le prix national d'Essai en 1994, le Prix Cervantes en 2004 et le prix national des lettres espagnoles en 2009.

BiographieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2019)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Rafael Sánchez Ferlosio est le fils de l'écrivain, journaliste et homme politique espagnol d'extrême droite, Rafael Sánchez Mazas et de son épouse, l'Italienne Liliana Ferlosio. Il est le frère du chanteur compositeur Chicho Sánchez Ferlosio.

C'est en 1951 qu'il a publié, à compte d'auteur, Inventions et pérégrinations d’Alfanhuí (Industrias y andanzas de Alfanhuí), récit qu'on pourrait qualifier de réalisme fantastique. Le livre est dédié à sa première épouse, l'écrivain Carmen Martín Gaite.

Le plus connu de ses romans, Les Eaux du Jarama (El Jarama), paru en 1955, est un roman réaliste.

Le Témoignage de Yarfoz (El testimonio de Yarfoz, 1986), roman fantastique, a également été traduit et publié en français.

Rafael Sánchez Ferlosio reçoit au cours de sa carrière littéraire de nombreuses distinctions, notamment le prix Nadal et le prix de la Crítica en 1956 pour son deuxième roman Les Eaux du Jarama (El Jarama) ; le prix national de l'essai et le prix Ciudad de Barcelona en 1994 pour son recueil d'essais et d’aphorismes Nous aurons encore de mauvais moments (Vendrán más años malos y nos harán más ciegos) ; le prix Cervantes en 2004 pour l'ensemble de son œuvre ; le prix national des lettres espagnoles en 2009 pour l’ensemble de son œuvre ; et la médaille d'or du mérite des beaux-arts, décernée par le ministère de l'Éducation, de la Culture et des Sports en 2014[2].

ŒuvreModifier

RomansModifier

  • Industrias y andanzas de Alfanhuí (1951)
    Ce premier roman a fait l’objet de deux versions françaises : la première, Inventions et pérégrinations d’Alfanhuí, traduite et préfacée par Maurice-Edgar Coindreau, Paris, éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 1957, 251 p. ; la seconde, Ruses et aventures d’Alfanhuí, traduite par Claudette Dérozier, Lagrasse (France), éditions Verdier, coll. « Otra Memoria », 1989, 166 p. (ISBN 2-86432-095-9)
  • El Jarama (Barcelone, éditions Destino, 1955)
    Publié en français sous le titre Les Eaux du Jarama, traduit par Jean-Francis Reille, Paris, éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 1958, 382 p. ; réédition de la traduction révisée et préfacée par André Gabastou, ainsi qu'augmentée du discours de Ferlosio à l’occasion de la réception du prix Cervantès, Paris, éditions Bartillat, 2007, 500 p. (ISBN 978-2-84100-386-0)
  • El testimonio de Yarfoz (1986)
    Publié en français sous le titre Le Témoignage de Yarfoz, traduit par Claude de Frayssinet, Arles, Actes Sud, coll. « Lettres hispaniques », 1991, 281 p. (ISBN 978-2-86869-674-8)

Recueils de nouvellesModifier

  • Dientes, pólvora, febrero (1956)
  • Y el corazón caliente (1961)
  • El huésped de las nieves (1982)
  • El escudo de Jotán (1983)
  • El geco. Cuentos y fragmentos (2005)

EssaisModifier

  • Las semanas del jardín (1974)
  • Mientras no cambien los dioses, nada ha cambiado (1986)
  • Campo de Marte 1. El ejército nacional (1986)
  • La homilía del ratón, Madrid, Ediciones El País, 1986. Recueil d’articles publiés au journal madrilène El País.
  • Ensayos y artículos I, Barcelona, Destino, 1992 (822 p.)
  • Ensayos y artículos II, Barcelona, Destino, 1992 (803 p.)
  • Vendrán más años malos y nos harán más ciegos (Barcelone, Destino, 1993) — Prix national d'Essai 1994 ; recueil d’essais et d’aphorismes
    Publié en français sous le titre Nous aurons encore de mauvais moments, traduit par Hélène Gisbert, Paris, Payot & Rivages, coll. « Petite Bibliothèque Rivages poche » no 247, 1999, 151 p. (ISBN 2-7436-0559-6)
  • Esas Yndias equivocadas y malditas. Comentarios a la Historia, Barcelona, Destino, 1994, (ISBN 978-84-233-2418-7)
  • El alma y la vergüenza, Barcelona, Destino, 2000 (482 p.) (ISBN 978-84-233-3179-6)
  • La hija de la guerra y la madre de la patria, Barcelona, Destino, 2002 (224 p.) (ISBN 978-84-233-3411-7)
  • Non olet, Barcelona, Destino, 2003 (283 p.) (ISBN 978-84-233-3491-9)
  • El geco. Cuentos y fragmentos, Barcelona, Destino, 2005 (429 p.) (ISBN 978-84-233-3946-4)
  • Glosas castellanas y otros ensayos (diversiones). Biblioteca Premios Cervantes. Fondo de Cultura Económica et Universidad de Alcalá, 2005. (ISBN 84-375-0583-6) (OCLC 60556843)
  • Sobre la guerra, Barcelona, Destino, 2007 (429 p.) (ISBN 978-84-233-3946-4)
  • God & Gun. Apuntes de polemología, Barcelona, Destino, 2008 (283 p.) (ISBN 978-84-233-4073-6)
  • “Guapo” y sus isótopos, Barcelona, Destino, 2009 (160 p.) (ISBN 978-84-233-4192-4)
  • Campo de retamas , Random House, 2015 (211 p.) ; recueil définitif et augmenté des aphorismes publiés en 1993 et 2002
  • El escudo de Jotán. Cuentos reunidos, Random House, 2015 (128 p.), édition de toutes les nouvelles
  • Édition de tous les « Ensayos » (essais) en quatre volumes :
    • Ensayos I: Altos Estudios Eclesiásticos: Gramática, narración y diversiones (2015) (800 p.)
    • Ensayos II: Gastos, disgustos y tiempo perdido: Idiotética, Asuntos nacionales, El Anticentenario (2016) (688 p.)
    • Ensayos III: Babel contra Babel: Asuntos internacionales. Sobre la guerra. Apuntes de polemología (2016) (784 p.)
    • Ensayos IV: Qwertyuiop: Sobre enseñanza, deportes, televisión, publicidad, trabajo y ocio (2017) (656 p.)
  • Páginas escogidas (2017) (400 p.)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier