Ouvrir le menu principal

Rafael Hernando Fraile

homme politique espagnol

Rafael Hernando Fraile
Illustration.
Rafael Hernando, en .
Fonctions
Quatrième secrétaire du Sénat
En fonction depuis le
(2 mois et 1 jour)
Président Manuel Cruz
Législature XIIIe
Prédécesseur Juan Carlos Raffo
Porte-parole du groupe populaire au Congrès des députés

(3 ans, 7 mois et 11 jours)
Législature Xe, XIe, XIIe
Prédécesseur Alfonso Alonso
Successeur Dolors Montserrat
Député aux Cortes Generales

(25 ans, 11 mois et 15 jours)
Élection
Réélection





Circonscription Almería
Législature Ve, VIe, VIIe, VIIIe, IXe, Xe, XIe, XIIe
Groupe politique Populaire
Sénateur aux Cortes Generales

(3 ans, 7 mois et 7 jours)
Élection
Circonscription Guadalajara
Législature IVe
Groupe politique Populaire
Biographie
Nom de naissance Rafael Antonio Hernando Fraile
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Guadalajara (Espagne)
Nationalité Espagnole
Parti politique PP
Diplômé de Université d'Alcalá de Henares
ICADE
Profession Avocat

Rafael Antonio Hernando Fraile, né le à Guadalajara en Espagne, est un homme politique et avocat espagnol membre du Parti populaire.

Il est élu député pour la circonscription d'Almería lors des élections générales de et porte-parole du groupe populaire au Congrès à partir du .

Sommaire

BiographieModifier

Vie privéeModifier

Il est divorcé et père de trois enfants.

FormationModifier

Il est diplômé en droit par l'Université d'Alcalá de Henares et possède un master en Administration et Direction d'Entreprises par l'Institut Catholique d'Administration et Direction d'Entreprises (ICADE).

Vie politiqueModifier

Il commence sa carrière politique comme conseiller municipal de Guadalajara entre  1983 et 1987. Lors des élections aux Cortes de Castille-La Manche de 1987 il obtient un siège de député régional de Castille-La Manche qu'il maintient jusqu'en 1989. Lors des élections générales de 1989 il est élu sénateur pour Guadalajara, mandat qu'il conserve jusqu'aux élections générales de 1993 où il est élu député pour Almería[1].

Pendant trois ans, entre 1987 et 1990, il a présidé les Nouvelles Générations du Parti Populaire et quelques années plus tard, il a été choisi comme coordinateur de Communication et porte-parole au XIII Congrès du Parti populaire.

Après la désignation d'Alfonso Alonso comme ministre de la Santé le , Mariano Rajoy le nomme porte-parole du groupe parlementaire populaire au Congrès des députés, à un an de la fin de la Xe législature[2].

En décembre 2014, il a été condamné à payer 20,000 , tout comme le porte-parole adjoint Rafael Merino, au parti politique UPyD pour avoir abimé son honneur et accusé de financement illégal[3].

Ne se prononçant en faveur d'aucun candidat lors du 19e congrès du Parti populaire afin de préserver l'unité du groupe parlementaire, il relevé de ses fonctions de porte-parole parlementaire par le nouveau président du PP Pablo Casado. Remplacé par Dolors Montserrat, il conserve toutefois un poste de porte-parole adjoint et devient président du comité des Droits et Garanties du parti[4].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier