Rachid ben El-Hassan Alaoui

prince du Maroc
(Redirigé depuis Rachid du Maroc (1970-))

Le prince Moulay-Rachid[1],[2] (en arabe : مولاي رشيد بن الحسن ; amazighe : ⵕⴰⵛⵉⴷ ⵓ), né le 20 juin 1970, est un prince de la dynastie alaouite, cadet du roi Hassan II.

Moulay Rachid
Description de cette image, également commentée ci-après
Portait de Moulay Rachid réalisé, 20 juin 2020. (Salle du trône,à l'occasion du 50e anniversaire de SAR)

Titre

Prince héritier du Royaume du Maroc


(3 ans, 9 mois et 15 jours)

Prédécesseur Sidi Mohammed (jusqu'à la mort de Hassan II)
Successeur Moulay Hassan (à sa naissance)
Biographie
Titulature Son Altesse Royale
Dynastie Dynastie alaouite
Naissance (53 ans)
Palais royal, Rabat (Maroc)
Père Hassan II
Mère Lalla Latifa
Fratrie Mohammed VI
Conjoint Lalla Oum Kelthoum Boufarès
Enfants Moulay Ahmed
Moulay Abdeslam
Description de l'image Coat_of_arms_of_Morocco.svg.

Biographie

modifier

Naissance, jeunesse et formation

modifier

Moulay Rachid naît à Rabat le [3] ; il est le cadet des cinq enfants du roi Hassan II et son épouse la princesse Lalla Latifa[4]; sa grande sœur[5],[4], Lalla Meryem ayant vu le jour huit ans auparavant.

Après avoir suivi sa scolarité et obtenu son baccalauréat au Collège royal, toujours à Rabat, il se dirige vers des études de droit : à l'université Mohammed-V - Agdal, où il acquiert une licence en droit public (option administration interne ; mention « très bien ») et un diplôme en droit comparé en [3]. Moulay Rachid est promu au grade de colonel-major de la Marine royale en 1994[6]. Après avoir aussi eu le deuxième certificat d'études supérieures (option relations internationales ; mention « très bien ») en , il décroche en France un doctorat à l'université Montesquieu-Bordeaux IV en , avec une thèse sur l'Organisation de la conférence islamique en tant qu'« organisation internationale spécifique » (mention « très honorable »)[3]. Dans l'intervalle des diplômes qu'il a obtenus au Maroc et en France, en , il obtient le grade de général de brigade[3] de la Marine royale.

Il est l'héritier présomptif du trône du Maroc du — date à laquelle son frère, Sidi Mohammed, est devenu le roi Mohammed VI — jusqu'au , jour de la naissance de son neveu, le prince héritier Moulay Hassan, fils et premier enfant de Mohammed VI[7],[8], le titre de prince héritier étant transmis, conformément à la Constitution marocaine, au premier fils du roi.

Vie privée

modifier

Après des fiançailles privé en novembre 2013[9], Moulay Rachid s'unit avec Oum Kelthoum Boufarès le au palais royal de Rabat[10],[11],[12]. Elle est sa cousine au second degré étant la fille de Moulay Mamoun Boufarès, fils de la princesse Lalla Khadija, la sœur du roi Mohammed V[11],[13]. Les 13 et 14 novembre de cette même année[1], environ quatre mois et demi après, a eu lieu leur cérémonie nuptiale marocaine, toujours au palais royal de Rabat et avec plus de 1 000 invités, marocains et étrangers[14]. Son épouse désormais Lalla Oum Kelthoum[15] fut octroyée par le roi Mohammed VI le titre de princesse[16] et le prédicat d'altesse royale, le 8 juin 2017[17],[18]. De cette union sont nés deux enfants, portant chacun le titre de prince avec le prédicat d'altesse[19]. Il s'agit des:

  • prince Moulay Ahmed (né le )[20] ;
  • prince Moulay Abdeslam (né le )[21].

Activités officielles

modifier
 
Prince Moulay Rachid avec Shinzō Abe (Tokyo, 2019).
 
Prince Moulay Rachid à la conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques.

En 1997, quand son père Hassan II régnait encore, il est nommé à la tête de la Fédération nationale du Scoutisme, c'était le premier organisme/association qu'il était ammené à présider après avoir été diplômé[3].

Son métier, depuis la mort de son père est, également, lié à son statut de frère du roi du Maroc[22] Mohammed VI étant son grand frère, Moulay Rachid reste une figure nationale, qui fait consensus dans le pays[22].

Il est président du Festival international du film[3], qu'il crée en 2001[23] dont il préside la cérémonie de remise des prix , tout comme lors de son spin-off, Trophée HII du golf[3]. Par ailleurs, il remporte, plusieurs prix lui-même, dans des tournois sportifs tels que le kitesurf et le tennis[24].

Organigramme des fondations royales ou gouvernementales dont son père/frère l'a fait président:

  • la Fédération royale marocaine de voile à vent[25] ;
  • la Fédération royale marocaine de ski et montagne[26] ;
  • la Fédération royale marocaine de tir sportif ;
  • la Fédération royale marocaine de golf[27] ;
  • l'Association marocaine de la protection de l'environnement[réf. souhaitée] ;
  • l'Association espagnole d'assistance sociale[réf. souhaitée] ;
  • l'Association Maroc-Extrême-Orient : dialogue, études, échange[réf. souhaitée] ;
  • l'Association marocaine de soutien et d'aide aux personnes trisomiques[28] ;
  • l'Association marocaine de prévention et de recherche contre Le sida et de soutien aux mères célibataires[29] ;
  • le Festival des forces armées aux brigadies.

Parmi ses missions officielles, il représente la famille royale, souvent au nom du roi, à l'occasion de cérémonies d'État ou lors d'inaugurations: au Maroc, comme lors de l'inauguration officielle de l'autoroute Marrakech-Agadir ()[30], ou à l'étranger, comme aux funérailles de la reine du Royaume-Uni Élisabeth II ()[31].

Décorations

modifier
 
Moulay Rachid lors d'une visite à une usine avec le prince héritier Sidi Mohamed, le 21 décembre 1993

Décorations nationales

modifier

Décorations étrangères

modifier

Généalogie

modifier
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Hassan Ier
 
 
 
 
 
 
 
8. Moulay Youssef
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Lalla Ruqiya
 
 
 
 
 
 
 
4. Mohammed V
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Lalla Yacout
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. Hassan II
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Hassan Ier
 
 
 
 
 
 
 
10. Moulay Mohammed al-Tahar
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
5. Lalla Abla bint Tahar
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
1. Moulay Rachid
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
12. Mouha Ou Hammou Zayani
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
6. Hassan ould Mouha Ou Hammou Zayani
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
13. Mahbouba Ait Ihend
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Lalla Latifa
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
[36]

Notes et références

modifier
  1. a et b « Moulay Rachid » est la dénomination usuelle la plus courte de ce prince, que l'on retrouve, par exemple, dans des articles de périodiques nationaux marocains ou français, comme Le Monde, Le Figaro, L'Humanité, Libération ou encore Le Nouvel Obs.
  2. « Ben » signifie « fils de » et « El-Hassan » se rapporte à son père Hassan II, qui était prénommé Moulay Al Hassan (variante en français : Moulay El Hassan) ; ce type de dénomination peut être utile dans certains contextes, notamment s'il est besoin de distinguer ce prince de l'ancien sultan alaouite Moulay Rachid.
  3. a b c d e f et g « Le peuple marocain célèbre ce mercredi le 42e anniversaire de SAR le Prince Moulay Rachid », Al Bayane, Casablanca,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. a et b (en) Emmanuel Kwaku Akyeampong et Henry Louis Gates (dir.), Dictionary of African Biography, Oxford/New York, Oxford University Press, (ISBN 0195382072 et 9780195382075, OCLC 706025122, lire en ligne), p. 39
  5. Akyeampong et Gates 2012 : Lalla Latifa est ici dénommée Lalla Latifa Hammou.
  6. « Frégate marocaine. Transfert princier », sur Le Télégramme, (consulté le )
  7. Variante en français : Moulay El Hassan ; cf. cet usage sur des sites gouvernementaux marocains.
  8. « Naissance du prince héritier », L'Économiste, Casablanca, no 1515,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Qui est Moulay Rachid ? », sur Le 360 Français (consulté le ) : « Les informations sur les fiançailles du Prince Moulay Rachid font le tour de la Toile ... "on dit le Prince sur le point de se fiancer…". Le titre de la Une de l’hebdomadaire Le Temps fait écho aux nombreuses rumeurs qui ont circulé au cours de cette semaine concernant les éventuelles "fiançailles" du prince Moulay Rachid »
  10. « Maroc : le prince Moulay Rachid s’est marié », sur jeuneafrique.com,
  11. a et b MAP, « S.M. le Roi préside la cérémonie de conclusion de l'acte de mariage de S.A.R. le Prince Moulay Rachid avec Mademoiselle Oum Keltoum Boufarès », Le Matin, Casablanca,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Abdeladim Lyoussi, « Qui est Lalla Oum Kalthoum ? », sur Le360.ma, Casablanca, (consulté le )
  13. « Nominations royales : 3 walis et 29 gouverneurs », L'Économiste, Casablanca, no 1818,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Le prince Moulay Rachid se marie: Revivez la cérémonie en images », sur Al Huffington Post Maghreb-Maroc, (consulté le ).
  15. Le Matin, « S.M. le Roi Mohammed VI remet le premier Prix «Prix de l'excellence» à S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan et à S.A.R. la Princesse Lalla Khadija », sur Le Matin.ma,  : « Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, accompagné de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, de LL.AA.RR les Princesses Lalla Salma, Lalla Asmae et Lalla Hasna, de S.A. le Prince Moulay Ismail, et de Lalla Oum Keltoum, épouse de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, a présidé, mardi ... »
  16. MAP, « L'épouse du président français et LL.AA.RR. les Princesses Lalla Salma et Lalla Oum Kaltoum visitent l’exposition 'Face à Picasso' », sur Le Matin.ma,  : « LL.AA.RR. les Princesses Lalla Salma et Lalla Oum Kaltoum ont visité, mercredi à Rabat, l’exposition "Face à Picasso" »
  17. « Lalla Oum Keltoum est désormais Altesse royale », sur bladinet (consulté le )
  18. Mohammed VI octroie le titre d'"Altesse royale" à Lalla Oum Keltoum
  19. « SM le Roi, Amir Al-Mouminine, préside une veillée religieuse en commémoration du 24è anniversaire de la disparition de Feu SM le Roi Hassan II », sur mafrique (consulté le ) : « le Souverain, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, de SA le Prince Moulay Ahmed et de SA le Prince Moulay Ismail, S’est recueilli sur la tombe de Feu SM le Roi Hassan II. »
  20. Nadia Lamlili, « Maroc : naissance du premier enfant de Moulay Rachid, frère de Mohammed VI », sur Jeune Afrique, (consulté le )
  21. « Carnet rose à la Cour du Maroc, le prince Moulay Rachid a un deuxième fils », sur parismatch.com (consulté le )
  22. a et b « Moulay Rachid, itinéraire d’un prince », sur Telquel, Casablanca, (consulté le )
  23. « À propos », sur FIFM (consulté le )
  24. L'observateur, « Vidéo-Trophée Hassan II de golf : Brillante entrée en jeu de l'équipe du Prince Moulay Rachid », sur LobservateurDuMaroc, (consulté le )
  25. « Fédération », sur FRMV (consulté le )
  26. « SAR le Prince Moulay Rachid préside la finale de la 3-ème édition de la Coupe du Trône 2015 des clubs en saut d’obstacles », sur frmse.ma
  27. « Organisation FRMG|Fédération Royale Marocaine de Golf » (consulté le )
  28. « Association marocaine de soutien et d'aide aux personnes trisomiques », sur Amsat.ma (consulté le ) : la présidence d'honneur de Moulay Rachid est indiquée dans l'en-tête du site de cette association.
  29. N. H., « Sida:Coordination au Maghreb », L’Économiste, Casablanca, no 21,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. « Inauguration de l'autoroute Marrakech-Agadir », sur Wilaya-agadir.gov.ma (consulté le )
  31. Eddy Przybylski, « L'adieu à Joséphine », La Dernière Heure, Bruxelles,‎ (lire en ligne)
  32. (es) « Otras disposiciones », sur boe.es, .
  33. « S.A.R. Rachid Moulay Principe del Marocco », sur quirinale.it, .
  34. a et b « Estrangeiros com Ordens Portuguesas », sur ordens.presidencia.pt, .
  35. « Visite officielle de SM le Roi en Tunisie », sur maroc.ma, .
  36. « Rachid ben El-Hassan Alaoui, Héritier présomptif du trône du Maroc », sur Point de Vue (consulté le )

Annexes

modifier

Liens externes

modifier

Articles connexes

modifier