Ouvrir le menu principal

Rachel Beer

journaliste et rédactrice en chef britannique
Rachel Beer
RACHEL-BEER-1.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités
Éditrice de journal, journalisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Sassoon David Sassoon (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Rachel Beer est une journaliste et rédactrice en chef britannique née le à Bombay et morte le à Royal Tunbridge Wells.

Sommaire

BiographieModifier

Rachel Sassoon appartient à la famille Sassoon, une famille d'hommes d'affaires juifs originaire de Bagdad, installée à Bombay depuis les années 1830. Elle est le deuxième enfant et la seule fille de Sassoon David Sassoon (en) et de son épouse Farha Reuben. Ils quittent l'Inde pour l'Angleterre en 1858, s'établissant dans le Surrey. Durant sa jeunesse, Rachel Sassoon travaille comme infirmière bénévole. Elle se marie en 1887 avec Frederick Arthur Beer, fils de Julius Beer (en), un homme d'affaires juif originaire de Francfort[1].

Peu après son mariage, Rachel Beer écrit ses premiers articles pour The Observer, un journal qui appartient à son beau-père. Elle en devient la rédactrice en chef en 1891 : c'est la première fois qu'un journal de Fleet Street est dirigé par une femme. Elle rachète également The Sunday Times en 1893. En 1898, elle publie dans The Observer les révélations de Ferdinand Walsin Esterhazy, qui avoue être l'auteur du bordereau à l'origine de l'affaire Dreyfus[1].

Après la mort de son mari, en 1903, sa santé mentale se dégrade. Elle est hospitalisée sans consentement l'année suivante et ses deux journaux sont revendus. Bien qu'elle récupère une partie de ses facultés, elle reste à l'écart de la vie publique jusqu'à sa mort, à l'âge de 69 ans. Sa fortune est partagée entre ses neveux, parmi lesquels le poète Siegfried Sassoon[1].

RéférencesModifier

  1. a b et c Curney 2004.

BibliographieModifier

Liens externesModifier