Espanyol de Barcelone

club sportif espagnol basé à Barcelone
(Redirigé depuis RCD Espanyol de Barcelona)
Ne pas confondre avec le FC Barcelone, un autre club de football basé à Barcelone.
Espanyol de Barcelone
Logo du Espanyol de Barcelone
Généralités
Nom complet Reial Club Deportiu Espanyol de Barcelona
Surnoms Pericos (Perruches)
Blanquiazules
Mágico
Fondation (119 ans)
Couleurs Blanc et bleu
Stade RCDE Stadium
(40 500 places)
Siège Avinguda del Baix Llobregat, 100
08940 Cornellà de Llobregat (Barcelone, Espagne)
Championnat actuel La Liga Santander
Propriétaire Drapeau : République populaire de Chine Rastar Group
Président Drapeau : République populaire de Chine Chen Yansheng
Entraîneur Drapeau : Espagne Abelardo Fernández
Joueur le plus capé Drapeau : Espagne Raúl Tamudo (389)
Meilleur buteur Drapeau : Espagne Rafael Marañón (144)
Site web (es) www.rcdespanyol.com
Palmarès principal
National[1] Championnat de D2 (1)
Coupe d'Espagne (4)
International[1] Coupe Intertoto (1)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Neutre

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Saison 2019-2020 de l'Espanyol de Barcelone
0

L'Espanyol de Barcelone (en catalan Reial Club Deportiu Espanyol de Barcelona[n 1] ou simplement RCD Espanyol) est un club de football espagnol fondé en 1900 et basé à Barcelone en Catalogne.

Il évolue en Liga, première division espagnole. Annuellement, le club organise le tournoi estival dit Trophée de la ville de Barcelone. Il n'a jamais été champion d'Espagne mais a gagné quatre fois la coupe du Roi. Il a aussi joué deux finales européennes en coupe UEFA, en 1988 et 2007.

HistoireModifier

En 1900 est fondée la Sociedad Española de Fútbol par Ángel Rodríguez, Octavi Aballí et Lluís Roca, étudiants catalans de l'Université de Barcelone, en opposition au grand rival local : le FC Barcelone[2], fondé par un Suisse, et qui comptait dans ses rangs beaucoup d'étrangers[3].

En 1910, le club est refondé[pas clair]. Il reçoit du roi Alphonse XIII le titre de « royal » et devient Reial Club Deportiu Espanyol de Barcelona[4], nom qu'il porte encore aujourd'hui. Il adopte les couleurs blanc et bleu, en hommage à l'amiral catalan des Almogavres, Roger de Llúria.

En 1988, l'Espanyol emmené par Javier Clemente se distingue en se qualifiant pour la finale de la Coupe UEFA contre le Bayer Leverkusen après avoir éliminé notamment l'AC Milan et de l'Inter Milan. Le match aller voit les Pericos surclasser les Allemands à domicile, sur le score de 3 à 0 avec notamment un doublé de Sebastián Losada. Mais le club vit l'une des soirées la plus difficile de son histoire au match retour, le , en concédant trois buts en seconde période. L'Espanyol débute bien les tirs au but et mène 2-1 après un échec du Bayer. Las, ses trois tireurs suivants échouent face au portier Rüdiger Vollborn et c'est Leverkusen qui remporte finalement le trophée[5],[6].

En décembre 1992, le club devient une sociedad anónima deportiva (es), fonctionnant grâce aux actions[7].

Durant la saison 2006-2007, l'Espanyol parvient à atteindre la finale de la Coupe UEFA pour la deuxième fois de son histoire. Entraîné par Ernesto Valverde, les Catalans se défont notamment du Benfica Lisbonne et du Werder Brême durant les phases éliminatoires[6]. La finale contre le Séville FC se finit sur le score de 2 à 2, et, comme en 1988, l'Espanyol s'incline aux tirs au but (1-3)[8].

Le 8 août 2009, à Florence, lors d'un stage d'été, le club est endeuillé par le décès de son capitaine, Daniel Jarque, 26 ans, d'une crise cardiaque[9]. Lorsqu'il inscrit l'unique but de la finale de la Coupe du monde 2010 face aux Pays-Bas, le milieu du Barça Andrés Iniesta rend hommage à son ami en retirant son maillot durant sa célébration, laissant voir le message « Dani Jarque, siempre con nosotros »[n 2],[10]. Depuis son décès, les supporters de l'Espanyol ont coutume de rendre hommage à leur capitaine en faisant une ovation sonore à la vingt-et-unième minute de chaque rencontres, le numéro qu'il portait[11].

Au mois de novembre 2015. Le groupe chinois Rastar Group (es) rachète plus de 50% des actions de l'Espanyol, ce qui lui donne le contrôle total du club[12]. Le , le président Joan Collet (es) et son conseil d'administration sont démis de leurs fonctions et remplacés par l'homme d'affaire chinois Chen Yansheng (es). En plus des 15 millions d'euros pour le rachat des actions, Rastar apporte 35 millions pour éponger une partie de la dette du club, alors de 100 millions d'euros, qu'il prévoit de rembourser d'ici 2019[13].

Identité du clubModifier

Modifier

MaillotModifier

1900
1901
1906 X Sporting
1909
1915
1941
1966
1980
2000
2001
2004
2006

PalmarèsModifier

FootballModifier

Palmarès de l'Espanyol de Barcelone
Compétitions nationales (5) Compétitions régionales (18) Compétitions internationales (1)


Compétitions disparues

Statistiques et recordsModifier

Records du clubModifier

  • Saisons en Primera División : 74
    • Total de matchs : 2.322
    • Total de victoires : 848
    • Total de matchs nuls : 535
    • Total de défaites : 939
    • Buts marqués : 3.268
    • Buts concédés : 3.449

Records des joueursModifier

Records des entraîneursModifier

Autres recordsModifier

Joueurs et personnalités du clubModifier

PrésidentsModifier

Le tableau suivant présente la liste des présidents du club depuis 1902.

Rang Nom Période
1   Ángel Rodríguez Ruiz 1900-1902
2   Josep María Miró Trepat 1902-1906
3 Poste vacant 1906-1909
4   Julià Clapera Roca 1909
5   Ángel Rodríguez Ruiz 1909-1910
6   Evelio Doncos 1910-1911
7   Josep García Hardoy 1911-1912
8   Santiago de la Riva 1912-1913
9   Alfonso Ardura 1913-1914
10   Josep García Hardoy 1914-1915
Rang Nom Période
11   José María Bernadas 1915-1918
12   Manuel Allende 1918-1919
13   Victorià de la Riva 1919-1920
14   Genaro de la Riva 1920-1922
15   Victorià de la Riva 1922-1924
16   Santiago de la Riva 1924-1925
17   Genaro de la Riva 1925-1930
18   Santiago de la Riva 1930-1931
19   Javier de Salas 1931-1933
20   Genaro de la Riva 1933-1942
Rang Nom Période
21   Francisco Román Cenarro 1942-1947
22   José Salas Painello 1947-1948
23   Francisco Javier Sáenz 1948-1958
24   Frederic Marimón Grifell 1958-1960
25   Victorià Oliveras de la Riva 1960-1962
26   Cesáreo Castilla Delgado 1962-1963
27   Josep Fusté Noguera 1963-1967
28   Juan Vilá 1967-1969
29   Josep Fusté Noguera 1969-1970
30   Manuel Meler 1970-1982
Rang Nom Période
31   Antonio Baró 1982-1989
32   Ferrán Martorell 1989
33   Julio Pardo 1989-1993
34   Francisco Perelló 1993-1997
35   Daniel Sánchez Llibre 1997-2011
36   Ramon Condal 2011-2012
37   Juan Collet 2012-2016
38   Chen Yansheng 2016-

EntraîneursModifier

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 1922.

Effectif actuelModifier

Effectif de l'Espanyol de Barcelone pour la saison 2019-2020
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 1] Nom Date de naissance Sélection[Note 2] Club précédent
1 G   Prieto, AndrésAndrés Prieto 17/10/1993 (26 ans) CD Leganés
13 G   López, DiegoDiego López 03/11/1981 (38 ans) Espagne AC Milan
27 G   López, AdriánAdrián López 09/01/1999 (21 ans) Formé au club
2 D   Pipa, Pipa 26/01/1998 (21 ans) Espagne espoirs Formé au club
3 D   Pedrosa, AdriàAdrià Pedrosa 13/05/1998 (21 ans) Espagne espoirs Formé au club
5 D   Naldo, Naldo 28/08/1988 (31 ans) FK Krasnodar
6 D   López, LluísLluís López 05/03/1997 (22 ans) Espagne -19 ans Formé au club
16 D   López, JaviJavi López   21/01/1986 (34 ans) Formé au club
17 D   Vilà, DídacDídac Vilà 09/06/1989 (30 ans) Espagne espoirs AEK Athènes
18 D   Cabrera, LeandroLeandro Cabrera 17/06/1991 (28 ans) Uruguay -20 ans Getafe CF
20 D     Espinosa, BernardoBernardo Espinosa 11/07/1989 (30 ans) Colombie Gérone FC
24 D   Calero, FernandoFernando Calero 14/09/1995 (24 ans) - Real Valladolid
34 D   Gómez, VíctorVíctor Gómez 01/04/2000 (19 ans) Espagne -19 ans Formé au club
- D     Corchia, SébastienSébastien Corchia 01/11/1990 (29 ans) France Séville FC
4 M   Sánchez, VíctorVíctor Sánchez 08/09/1987 (32 ans) Neuchâtel Xamax
8 M   Iturraspe, AnderAnder Iturraspe 08/03/1989 (30 ans) Espagne Athletic Bilbao
10 M   Darder, SergiSergi Darder 22/12/1993 (26 ans) Espagne espoirs Olympique lyonnais
14 M   Melendo, ÓscarÓscar Melendo 23/08/1997 (22 ans) Formé au club
15 D   López, DavidDavid López 09/10/1989 (30 ans) SSC Naples
21 M   Roca, MarcMarc Roca 26/11/1996 (23 ans) Espagne espoirs Formé au club
23 M   Granero, EstebanEsteban Granero 02/07/1987 (32 ans) Espagne espoirs Real Sociedad
26 M   Lozano, PolPol Lozano 06/10/1999 (20 ans) Espagne espoirs Formé au club
7 A   Lei, WuWu Lei 19/11/1991 (28 ans) Chine Shanghai SIPG
9 A     Ferreyra, FacundoFacundo Ferreyra 14/03/1991 (28 ans) Argentine -20 ans Benfica Lisbonne
11 A   de Tomás, RaúlRaúl de Tomás 17/10/1994 (25 ans) Espagne -19 ans Benfica Lisbonne
12 A     Calleri, JonathanJonathan Calleri 23/09/1993 (26 ans) Argentine olympique Deportivo Alavés
19 A   Piatti, PabloPablo Piatti 31/03/1989 (30 ans) Argentine Valence CF
22 A   Vargas, MatíasMatías Vargas 08/05/1997 (22 ans) Argentine Vélez Sarsfield
31 A   Campuzano, VíctorVíctor Campuzano 31/05/1997 (22 ans) Espagne -19 ans Formé au club
Entraîneur(s)

Légende

 

Joueurs emblématiquesModifier

Installations du clubModifier

StadesModifier

 
Vue du nouveau stade de l'Espanyol à Cornellà.

Historiquement le club jouait ses matches dans l'Estadi de Sarrià, qui avait une capacité de 43 000 spectateurs. Il a accueilli la Coupe du monde de football de 1982 et le championnat de football des Jeux olympiques d'été de 1992. Il a été démoli en 1997, 74 ans après son inauguration, à cause des problèmes économiques du club.

De 1996 jusqu'à la saison 2008-09 le club jouait ses matchs, au Stade Olympique Lluís Companys à Montjuïc, le stade des Jeux olympiques d'été de 1992 de Barcelone.

En 2003 la première pierre du nouveau stade Cornellà-El Prat est posée; six ans et 65 millions d'euros après, il peut accueillir 40.500 spectateurs. L'inauguration a lieu le à l'occasion d'un match amical contre le Liverpool FC, que les Pericos remportent par 3 à 0[14].

Le stade change de nom en 2014 en raison d'un nouveau sponsor et se fait appeler Power8 Stadium. Deux ans plus tard, alors que Power8 est en liquidation judiciaire, le complexe sportif est renommé en RCDE Stadium[15].

Centre d'entraînement et de formationModifier

La Ciutat Esportiva est inaugurée en 2001 à Sant Adrià del Besòs. Historiquement, l'Espanyol a toujours accordé une place centrale a son centre de formation. Durant son passage en tant qu'entraîneur, Mauricio Pochettino utilise à de nombreuses reprises de joueurs issus de l'Espanyol de Barcelone B[16].

Il porte maintenant le nom de Ciutat Esportiva Dani Jarque en hommage de l'ancien capitaine du club, Daniel Jarque[17].

Autres équipesModifier

Équipe réserveModifier

En 1981, l'Espanyol décide de créer une équipe réserve. Elle se nomme l'Espanyol de Barcelone B et joue ses matchs à la Ciutat Esportiva Dani Jarque. L'équipe évolue actuellement en Segunda División B.

L'équipe réserve est un vrai vivier pour le club qui porte une attention particulière a sa formation et a vu de nombreux joueurs en sortir, comme Raúl Tamudo ou Daniel Jarque.

Équipe féminineModifier

La section féminine de l'Espanyol est fondée en 1970. Elle évolue en Primera División.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. litt. « Club sportif royal Espagnol de Barcelone » ; en castillan : Real Club Deportivo Español
  2. « Dani Jarque, pour toujours avec nous ».
  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.

RéférencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Gabriel Colomé, « Conflits et identités en Catalogne », sur monde-diplomatique.fr (consulté le 8 décembre 2019).
  3. (es) Alberto Lati, « Cuando el idioma separa: El derby catalan », sur albertolati.com, .
  4. (en) « History | RCD Espanyol », sur www.rcdespanyol.com (consulté le 26 décembre 2019)
  5. (es) Jordi Quixano, « El batacazo del 88 », sur elpais.com, El País, .
  6. a et b Andrew Haslam, « L'Espanyol pour effacer 88 », sur fr.uefa.com, .
  7. (es) Vicent Masià, « Sociedades Anónimas Deportivas: Luces y sombras », sur lafutbolteca.com,
  8. « Séville dans l'histoire », sur sport24.lefigaro.fr (consulté le 10 décembre 2019).
  9. « Le football espagnol en deuil après le décès de Dani Jarque », sur lemonde.fr, .
  10. Robin Delorme et Antoine Donnarieix, « Iniesta, Jarque, et un but pour l'éternité », sur sofoot.com, So Foot, .
  11. (es) « El Espanyol homenajea a Daniel Jarque en el noveno aniversario de su muerte », sur lavanguardia.com, .
  12. (en) He Lanying, « Rastar Group complete Espanyol takeover », sur mobile.ytsports.cn, .
  13. (es) Juan I. Irigoyen, « El Espanyol ya es de Rastar Group », sur elpais.com, El País, .
  14. (ca) « L'Espanyol inaugura camp guanyant el Liverpool (3-0) », sur vilaweb.cat, .
  15. (es) Raúl Paniagua, « El Espanyol da por liquidado el contrato con Power8 », sur elperiodico.com, .
  16. « RCD Espanyol, « l’autre » formation à la Catalane », sur vavel.com, (consulté le 9 décembre 2019).
  17. « Mais qui est Dani Jarque ? », sur om.net, .

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier