Ouvrir le menu principal

RBS 70
Image illustrative de l’article RBS 70
Simulateur de RBS 70 utilisé pour l'entraînement.
Présentation
Type de missile Missile sol-air transportable léger de défense aérienne à courte portée
Constructeur Drapeau de la Suède Bofors Defence (années 1980 - 2000)
Drapeau de la Suède Saab Bofors Dynamics (en) (depuis 2000)
Déploiement depuis 1977
Caractéristiques
Moteur accélérateur et propulsion de croisière : moteurs-fusées à propergol solide sans fumée.
Masse au lancement 87 kg (trépied, visée et missile)
Longueur 1,32 m
Diamètre 106 mm
Envergure 320 mm
Vitesse Mark 0/1 : Mach 1,6
Mark 2/BOLIDE : Mach 2,0
(5 km en 12 s)
Portée de 250 m à 8 km
Altitude de croisière 5 000 m
Charge utile 1,1 kg, combinée avec 3 000 billes de tungstène et une charge creuse
Guidage par suivi de rayon laser
Précision >90 % dans le secteur avant[1]
Détonation fusée de proximité adaptative, dotée de 3 modes de fonctionnement (éteinte, normale, petite cible)
Plateforme de lancement trépied transportable à dos de soldat, véhicule ASRAD-R, navires de guerre

Le RBS 70 est un système suédois de missile sol-air portable de défense antiaérienne, conçu par la société d'armement Bofors Defence, qui porte le nom de Saab Bofors Dynamics (en) depuis 2000. RBS signifie Robotsystem 70, « Robot » signifiant « missile » dans ce contexte suédois. Très autonome, il a été conçu pour opérer sous tous les climats, et avec peu ou pas de soutien de la part des autres forces en présence. Il emploie le missile RB 70, qui est également employé dans de nombreux autres systèmes de missiles suédois.

Sommaire

HistoriqueModifier

Le RBS 70 a été conçu dans les années 1970 pour offrir aux Suédois un système de défense aérienne à courte portée à faible coût, efficace et simple d'emploi. Avant lui, le pilier de la défense antiaérienne suédoise étaient les missiles américain MIM-23 Hawk (utilisés en Suède sous les désignations RBS 77 et RBS 97 « Swedish HAWK »), FIM-43 Redeye (RBS-69) et le canon antiaérien Bofors m/48 de 40 mm.

L'armée suédoise (Försvarsmakten) a décidé de remplacer le RBS 70 avec une version à lancement terrestre du missile IRIS-T[2].

CaractéristiquesModifier

 
Un missile RBS-70 de première génération dans un musée suédois.

Le RBS 70 est un missile de défense antiaérienne à courte portée à guidage laser.

Les versions Mk.1 and Mk.2 se sont suivies rapidement et sont les versions de base du missile, avec une portée maximale comprise entre 5 000 et 6 000 m et un plafond de 3 000 m. Actuellement, le RBS 70 est opérationnel dans 18 pays, sur tous les continents, et dans des environnements arctiques, désertiques et tropicaux. En 2003, la mise à jour « BOLIDE » est appliquée au RBS 70[3]. Le missile BOLIDE est une évolution du Mk.2, qui est plus rapide (Mach 2 au lieu de Mach 1,6), une portée plus importante (8 000 m), et qui peut atteindre une altitude de 5 000 m. Les livraisons de cette version ont commencé en 2005.

En 2011, Saab Bofors Dynamics (en) annonce la fabrication d'une nouvelle version du missile, le RBS 70 NG (Nouvelle Génération). Cette version améliorée est dotée d'un système de visée évolué, capable d'opérer de nuit et disposant de fonctions d'entraînement avancées, ainsi que de systèmes permettant de re-visualiser les actions effectuées après coup[3].

Données techniques supplémentaires[1] 
  • Temps de déploiement : 30 s
  • Temps de recharge (+ tir) : 7 s
  • Temps de réaction du système (à la détection) : entre 4 et 5 s
  • Masses :
    • missile seul : 25 kg (en container)
    • trépied : 35 kg
    • dispositif de visée : 26,5 kg

Carrière opérationnelleModifier

Le , un RBS 70 de l'armée de terre vénézuélienne a descendu un OV-10 Bronco rebelle, au cours de la Tentative de coup d'État de 1992 au Venezuela, alors qu'il était en train d'attaquer une cible restée loyale au gouvernement. Le major Luis Miguel Magallanes « Chokos » s'est éjecté au-dessus de la base Aérea Francisco et a été capturé[4].

OpérateursModifier

 
Carte des utilisateurs du RBS 70 (en bleu).
 
un RBS 70 et son opérateur en Australie, en 2011.

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) John Pike et Robert Sherman, « Bofors RBS 70 », Federation of American Scientists, (consulté le 8 février 2016)
  2. (en) « More Air Launched Missiles Go To Ground », Strategy page, (consulté le 8 février 2016)
  3. a et b (en) Mat Jones, « RBS 70 NG VSHORAD » [archive du ], Saab Bofors Dynamics, (consulté le 8 février 2016)
  4. (en) « Chronological Listing of Venezuelan Losses & Ejections », sur http://www.ejection-history.org.uk, Project get out and walk, (consulté le 8 février 2016)
  5. (en) The World Defence Almanac 1996–97, , 272 p. (ISSN 0722-3226), p. 38
  6. a b c d e et f (en) « RBS 70 », Army-Technology (consulté le 8 février 2016)
  7. (en) « Army of Brazil to purchase SAAB RBS 70 VSHORAD Very Short Range Air Defense System », Army recognition, (consulté le 8 février 2016)
  8. (en) « Saab sells air defence to Finland worth 600 million SEK », Saab, (consulté le 8 février 2016)
  9. (en) « missile impossible Irish Defence Forces shell out almost €6m on new missiles designed to shoot planes out of the sky », sur The Irish Sun, (consulté le 21 décembre 2018).
  10. (en) « Giddy over air-defense system », The Baltic Times, (consulté le 8 février 2016)
  11. (en) Maryam Hussain, « Deal signed with Bofors for missile repair », The Daily Times (Pakistan), (consulté le 8 février 2016)
  12. (en) « Register of the transfers of major conventional weapons from Sweden 1995–2005 » [archive du ], Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) (consulté le 23 mars 2018).
  13. (en) « Czech Republic’s Armed Forces to acquire RBS 70 NG air defence system », sur www.airforce-technology.com, (consulté le 21 décembre 2018).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • (en) John Pike, « RBS 70 », GlobalSecurity.org, (consulté le 8 février 2016)