Río Tinto (fleuve)

cours d'eau espagnol

Río Tinto (fleuve)
Illustration
Le Río Tinto.
Carte.
Cours du Tinto.
Loupe sur carte verte Río Tinto sur OpenStreetMap.
Caractéristiques
Longueur 100 km [réf. nécessaire]
Bassin 739 km2 [réf. nécessaire]
Cours
Source Sierra de Padre Caro
· Localisation Nerva
· Altitude 420 m
· Coordonnées 37° 42′ 11″ N, 6° 33′ 10″ O
Embouchure golfe de Cadix (océan Atlantique)
· Localisation Huelva
· Altitude m
· Coordonnées 37° 12′ 46″ N, 6° 56′ 06″ O
Géographie
Pays traversés Drapeau de l'Espagne Espagne
Régions traversées Andalousie

Sources : OpenStreetMap

Le Río Tinto (« rivière Rouge ») est un fleuve du sud-ouest de l'Espagne, provenant de la Sierra Morena en Andalousie.

Le long du fleuve se trouve la mine de Rio Tinto, exploitée depuis l'antiquité pour sa richesse en cuivre, argent, or et autres minéraux. Puis par la société fondée en 1873, cette mine rachetée a donné son nom au groupe minier multinational anglo-australien Rio Tinto.

GéographieModifier

De 100 km de longueur[réf. nécessaire], il débouche dans le golfe de Cadix à Huelva[1].

Bassin versantModifier

Son bassin versant est de 739 km2 de superficie[réf. nécessaire].

AffluentsModifier

HydrologieModifier

ClimatModifier

PollutionModifier

Le Río Tinto est connu pour être très acide (pH 2) et avec une teinte rougeâtre profonde due au fer dissous dans l'eau. L'acidité du cours d'eau a été longtemps attribuée aux activités minières locales. Des analyses récentes ont démontré que ce pH était produit par des bactéries extrémophiles en lien avec un drainage minier acide[2].

Ce phénomène, auto-entretenu en raison de l'abondance du sous-sol en pyrites (Pyrite Belt[3]), contribue d'une part à l'acidification générale des eaux douces et à l'acidification des mers (sur le plateau continental notamment)[3]. Il contribue aussi à d'importants transferts de métaux lourds et métalloïdes toxiques et écotoxiques vers l'aval du fleuve, jusqu'en mer[3].

GalerieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussiModifier

 

Les coordonnées de cet article :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1.   Río Tinto sur OpenStreetMap..
  2. Hudson-Edwards, K. A., Schell, C., & Macklin, M. G. (1999). Mineralogy and geochemistry of alluvium contaminated by metal mining in the Rio Tinto area, southwest Spain. Applied Geochemistry, 14(8), 1015-1030 (résumé).
  3. a b et c Galán, E., Gómez-Ariza, J. L., González, I., Fernández-Caliani, J. C., Morales, E., & Giráldez, I. (2003). Heavy metal partitioning in river sediments severely polluted by acid mine drainage in the Iberian Pyrite Belt. Applied Geochemistry, 18(3), 409-421 (résumé).