Rézidiente (en russe : Резидент), dans le domaine de l'espionnage soviétique et russe, est le chef de poste d'espionnage à l'étranger, dirigeant une antenne ou rézidientoura dite "légale" ou "illégale".

ResponsabilitéModifier

Un rézidiente supervise plusieurs agents et le territoire couvert peut comprendre un pays en entier ou plusieurs pays.

StatutModifier

S'agissant des chefs d'antennes dites "légales", étant le responsable principal de son service dans le pays étranger le rézidiente agit toujours sous la couverture diplomatique et exerce son activité d'espionnage à partir d'une ambassade.

Il appartient officiellement au personnel diplomatique ou consulaire, par exemple en tant qu'attaché militaire, culturel ou commercial. Son immunité diplomatique le met à l'abri des lois du pays dans lequel il agit. Cependant, il peut être expulsé si le pays hôte estime qu'il ne respecte pas les ententes internationales.

Rang militaireModifier

Le plus souvent colonel, dans les plus grandes antennes le rézidiente peut avoir le rang d'un général.

Rézidiente « illégal »Modifier

Un rézidiente « illégal » qui agit sans couverture diplomatique, en général sous un faux nom, et possède des faux documents.

Parmi les rézidientes "illégaux" les plus connus, citons William Fischer, et Konon Molody ou encore Richard Sorge, espion ayant travaillé au Japon pour le compte de l'URSS, qui utilisait son vrai nom.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier