Ouvrir le menu principal

Le concept de révolution atlantique est un terme couvrant l’ensemble des révolutions de la fin du XVIIIe siècle et du début du XIXe siècle. Ces révolutions sont associées au siècle des Lumières.

ConceptModifier

Les historiens Jacques Godechot et Robert Palmer — qui parle quant à lui de « révolution occidentale » — sont les deux principaux auteurs à l'origine du concept : ils ont chacun produit un ouvrage sur cette théorie après une communication commune au Congrès international des sciences historiques de Rome, en 1955[1].

Révolutions et guerres associéesModifier

Ces révolutions ont mis en avant les droits de l'homme, la liberté individuelle, une idée de souveraineté individuelle (prédite par John Locke ou Jean-Jacques Rousseau) et la création d’un contrat social qui se traduit en général dans une constitution. Ce phénomène a conduit à la fin de la féodalité et parfois même de la monarchie. Les symboles utilisés furent la Liberté, le bonnet phrygien, l'Arbre de la liberté ou bien encore la Dame Liberté comme Marianne).

Personnages et groupesModifier

RéférencesModifier

  1. Marcel Dorigny, Révoltes et révolutions en Europe et aux Amériques (1773-1802), Paris, Belin, (lire en ligne), p. 16-21.

BibliographieModifier

  • Philippe Bourdin et Jean-Luc Chappey (dir.), Révoltes et révolutions en Europe et aux Amériques (1773-1802), CNED/SEDES, 2004.
  • David P. Geggus. The Impact of the Haitian Revolution in the Atlantic World (2002)
  • J. Godechot. France and the Atlantic revolution of the eighteenth century, 1770-1799 (1965)
  • Eliga H. Gould and Peter S. Onuf. Empire and Nation : The American Revolution in the Atlantic World (2004)
  • Robert Palmer, The Age of Democratic Revolutions 2 vols. (1959, 1964)
  • W.M. Verhoeven and Beth Dolan Kautz, eds. Revolutions and Watersheds: Transatlantic Dialogues, 1775-1815 (1999)