La révolte du tabac est menée en Iran par le clergé chiite et les intellectuels iraniens, en réponse aux concessions sur le marché du tabac accordées par Nasseredin Shah au Royaume-Uni en 1890.

La manifestation a été organisée par des marchands de Téhéran en solidarité avec les religieux. La protestation a atteint son apogée en , lorsqu'une fatwa de Mirza Hassan interdisant la culture, la consommation et le transport du tabac est promulguée par l'autorité religieuse et largement suivie par la population[1].

Voir aussi

modifier

Notes et références

modifier
  1. Hassan Diab El Haraké, Les fondements religieux du pouvoir politique dans la République islamique d'Iran, , 200 p. (ISBN 978-2-296-99238-2, lire en ligne), p. 76