Ouvrir le menu principal

Révolte des Alpujarras

Rébellion des morisques d'Andalousie entre 1568 et 1571
Révolte des Alpujarras
Description de cette image, également commentée ci-après
Principaux foyers de la révolte.
Informations générales
Date 1568 à 1571
Lieu Andalousie
Casus belli Édit de 1567
Issue

Victoire de la monarchie espagnole

  • Reddition des insurgés
Belligérants
Insurgés morisques

Soutien:

Régence d'Alger
Flag of Cross of Burgundy.svg Empire espagnol
Forces en présence
Abén Humeya
Uluç Ali Paşa
inconnues
Pertes
inconnuesinconnues

La révolte des Alpujarras est un soulèvement de la population morisque du royaume de Grenade, en Espagne, survenu au cours du règne de Philippe II, entre 1568 et 1571.

L'abondante population morisque grenadine entendait ainsi protester contre la sanction pragmatique de 1567 (es) qui portait atteinte à sa liberté religieuse. Après avoir pris le dessus sur les insurgés, la monarchie décida de disperser plus de 80 000 d'entre eux dans divers points de la péninsule Ibérique afin d'éviter à l'avenir que leur concentration facilitât de nouvelles rébellions. En raison de la gravité et de l'intensité des combats les événements sont également parfois désignés sous le nom de guerre des Alpujarras.

Sommaire

DéroulementModifier

La régence d'Alger, dirigée par Euldj Ali, envoie dès 1568 une quarantaine de galères et de galiotes chargées d’armes et de soldats[1]. L'expédition visait Almería, mais est globalement un échec[2]. Une violente tempête dispersa la flotte mais près de 4 000 soldats arrivent à rejoindre les combattants morisques[1].

Les Morisques de Grenade qui survécurent, furent dispersés vers d'autres points de la Couronne de Castille, principalement en Castille et en Andalousie occidentale[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Merouche 2007, p. 50.
  2. Kaddache 2009, p. 329.
  3. Carlos Alvar (dir.), A buen bocado, Gran Enciclopedia Cervantina, vol. 1, 2005.

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Mahfoud Kaddache, L'Algérie des Algériens, Alger, EDIF2000, (1re éd. 1982), 786 p. (ISBN 978-9-961-96621-1)
  • Lemnouar Merouche, Recherches sur l'Algérie à l'époque ottomane, Bouchene, (ISBN 9782912946959, lire en ligne), « Chapitre 6 : De Salah Raïs à Euldj Ali », p. 89-100

Lien externeModifier