Réviseur général (Saint-Siège)

Le Réviseur général est un poste créé au sein du Saint-Siège par le motu proprio Fidelis dispensator et prudens en 2014 dans le cadre d'une décision d'instaurer une administration compétente en matière d'économie et de finances.

DescriptionModifier

Le réviseur général effectue un audit comptable et financier des comptes du Vatican[1].

Le pape nomme directement le réviseur général[1].

HistoriqueModifier

Le poste de réviseur général est prévu en 2014 par l'article 7 du motu proprio Fidelis dispensator et prudens. Cet acte est commenté dans la presse comme l'instauration d'un ministère des finances[2] ou de l'économie[3]. Les statuts et mode de fonctionnement sont arrêtés le [4].

Libero Milone est le premier réviseur général nommé à ce poste. Il est assisté par deux sous-réviseurs généraux, Alessandro Cassinis Righini et Ferruccio Panicco[5]. Ce personnel ecclésiastique est assisté par un groupe d'auditeurs professionnels[5], formé par PricewaterhouseCoopers[6], l'un des Big Four de la consultance et de l'audit financier, à qui il a été un temps envisagé de confier ces missions.

Le , est publié un document signé du pape François complétant les statuts du réviseur général pour l'élever au rang d'autorité anticorruption au sens de la convention des Nations Unies contre la corruption ou convention de Mérida[7],[8]

Liste des réviseurs générauxModifier

Fuite de donnéesModifier

En , des arrestations ont lieu dans le cadre d'une enquête pour repérer de nouvelles fuites de données, et notamment pour avoir tenté d'accéder au système informatique de Libero Milone[10].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Motu proprio du février 2014 Fidelis dispensator et prudens, art. 7
  2. Jean-Marie Guénois, « Le pape François crée un «ministère des Finances» au Vatican », sur Le Figaro, (consulté le )
  3. « Le pape François crée un ministère de l’Economie », sur lesechos.fr, (consulté le )
  4. « Statuti dei nuovi Organismi Economici (22 febbraio 2015) », sur Vatican, (consulté le )
  5. a et b (en) « Structure of the Office of the Auditor General », sur Roman Curia (consulté le )
  6. Sébastien Maillard, « À défaut d’auditer le Vatican, PwC en formera le personnel », sur La Croix, (consulté le )
  7. (it) « Documento del Santo Padre Francesco sul Nuovo Statuto dell’Ufficio del Revisore Generale », sur press.vatican.va, (consulté le )
  8. « Une autorité anticorruption pour le Saint-Siège », sur www.vaticannews.va, (consulté le )
  9. Le Point, « Finances du Vatican : une démission qui gêne », sur lepoint.fr, (consulté le )
  10. Dominique Dunglas, « Fuite de documents au Vatican : un nouveau VatiLeaks ? », sur Le Point, (consulté le )