Réunion des théâtres lyriques nationaux

image illustrant l’opéra ou l’opérette image illustrant le théâtre
Cet article est une ébauche concernant l’opéra ou l’opérette et le théâtre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La Réunion des théâtres lyriques nationaux (RTLN) est un établissement public français créé le pour assurer la gestion artistique et financière conjointe de l'Opéra de Paris (Opéra Garnier) et de l'Opéra-Comique (salle Favart).

Sommaire

HistoriqueModifier

Les nombreuses difficultés financières rencontrées par l'Opéra-Comique dans les années 1930, incitent l'État à placer par décret du l’Opéra-Comique et l'Opéra sous gestion unique. Appelée Réunion des théâtres lyriques nationaux (RTLN), la nouvelle structure est administrée par Jacques Rouché, directeur de l'Opéra de Paris depuis 1914. Il est assisté dans sa tâche par un conseil consultatif de 12 membres présidé par Antoine Mariotte.

La loi du institue officiellement cette fusion sous forme d'un établissement public placé sous l'égide du ministère de l'Éducation nationale et géré par un administrateur. Les deux salles conservent néanmoins leur répertoire spécifique et leur troupe, même si des échanges s'instaurent. Chacune possède également un directeur.

Après une première fermeture en 1971, l’Opéra-Comique cesse son activité le pour devenir de 1974 à 1978 un lieu de formation pour les jeunes chanteurs sous le nom d'« Opéra-Studio »[1].

La Réunion des théâtres lyriques nationaux est dissoute officiellement le au profit d'une nouvelle structure unique : le Théâtre national de l'Opéra. La salle Favart devient alors la seconde salle de spectacle de l'Opéra. Elle recouvre son indépendance en 1990, à la suite de l'inauguration d'une nouvelle salle pour l'Opéra de Paris : l'Opéra Bastille.

Les administrateursModifier

Les directeursModifier

Opéra
Opéra-Comique

BibliographieModifier

  • Stéphane Wolff, L'Opéra au Palais Garnier (1875-1962), L'Entracte, Paris, 1962 - rééd. coll. Ressources, Champion-Slatkine, Genève, 1983 (ISBN 2-05-000214-9)
  • Stéphane Wolff, Un demi-siècle d'Opéra-Comique (1900-1950), éd. André Bonne, Paris, 1953.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Historique sur le site officiel de l'Opéra de Paris

Notes et référencesModifier

  1. Remplacé en 2005 par l’Atelier Lyrique de l'Opéra de Paris.