Ouvrir le menu principal
Réticulite du Kīlauea à Hawaï, États-Unis.

La réticulite est une roche volcanique caractérisée par sa très haute teneur en bulles de gaz volcaniques, au point que la roche forme une mousse solide[1]. Elle est parfois appelée en anglais thread-lace scoria et basalt pumice, ce qui signifie littéralement en français « scorie en dentelle » et « ponce basaltique »[2]. La roche, née d'une lave brusquement refroidie car éjectée par une fontaine de lave puissante[2], est constitué de verre volcanique très fragile[1]. Les nombreuses bulles en expansion rapide dans la lave fluide se rejoignent et fusionnent, créant le réseau caractéristique de cette roche[2]. C'est une forme de pierre ponce basaltique mais contrairement à la ponce classique et en dépit de sa très grande légèreté, la réticulite ne peut flotter à la surface de l'eau en raison de sa trop grande porosité[1] qui est de l'ordre de 98 %, faisant de la réticulite la roche la moins dense sur Terre[2].

RéférencesModifier

  1. a b et c (en) « VHP Photo Glossary: Reticulite », United States Geological Survey (consulté le 13 février 2012)
  2. a b c et d (en) « Reticulite », San Diego State University (consulté le 13 février 2012)

Articles connexesModifier