Ouvrir le menu principal

Résistance populaire
المقاومة الشعبية
Image illustrative de l’article Résistance populaire (Yémen)

Idéologie Séparatisme sud-yéménite
Objectifs Renversement du Comité révolutionnaire et du Conseil politique suprême
Indépendance du Yémen du Sud
Fondation
Date de formation Mars 2015
Pays d'origine Yémen
Actions
Zone d'opération Yémen
Période d'activité Depuis 2015
Organisation
Groupe relié Mouvement du Sud
Guerre civile yéménite
Insurrection djihadiste au Yémen
Conflit sud-yéménite
Carte de la guerre civile du Yémen, situation en juillet 2018.

La Résistance populaire (arabe : المقاومة الشعبية) est un groupe armé actif lors de la guerre civile yéménite[1].

La Résistance populaire regroupe le Mouvement du Sud et les Comités populaires et combat les Houthis.

Sommaire

HistoireModifier

Le , la Résistance populaire prit le contrôle des sièges de la télévision et des renseignements aux Houthis[2].

Le , un colonel de la Résistance populaire, Jalal al-Aoubali, est assassiné à Aden[3].

En 2015, 59 000 d'entre eux ont demandé à rejoindre l'armée et la police, et 1 500 ont été recrutés, faute de moyens des autorités, alors que 20 000 puis 15 000 postes étaient à pourvoir[4].

Violations des droits de l'hommeModifier

Le groupe a enrôlé quelques enfants soldats, pour la plupart pour aider des combattants de leurs familles[5].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Yémen : les rebelles houthis échouent devant Aden », sur Libération.fr (consulté le 27 décembre 2015)
  2. « Hadi allies clash with Yemen police », sur BBC News (consulté le 9 janvier 2018)
  3. « Yémen : un colonel de la résistance du Sud tué à Aden », sur L'Orient-Le Jour (consulté le 27 décembre 2015)
  4. « Yémen: Aden vit dans la crainte des jihadistes », sur LExpress.fr (consulté le 4 octobre 2016)
  5. « Des enfants soldats en première ligne au Yémen », sur Les Observateurs de France 24 (consulté le 19 août 2016)