Résident (colonie)

fonctionnaire des Indes néerlandaises
(Redirigé depuis Résident (colonialisme))

À l'époque coloniale, un résident était le représentant officiel d'une puissance coloniale pratiquant un gouvernement indirect. C'était en général un diplomate ou un militaire. Le résident habitait et travaillait dans les petites entités politiques autonomes, les protectorats ou les États sur lequel la puissance coloniale exerçait sa souveraineté. Si son rôle était officiellement celui d'un conseiller politique détaché auprès du souverain local, la réalité en faisait souvent le véritable chef de l’État.

Le gouverneur-général, le seigneur Ranfurly lis la proclamation d'annexion des Îles Cook à la reine Makea, en compagnie du résident britannique de Nouvelle-Zélande, Walter Gudgeon, le 7 Octobre 1900.

Empire colonial britanniqueModifier

L'Empire britannique avait également des résidents au sein du Raj britannique, notamment en Inde ou au Népal. en Nouvelle-Zélande ou encore en Arabie

Empire colonial françaisModifier

 
Certificat de naissance de 1938 au Viêt Nam, incluant le tampon du résident

En Tunisie, durant le protectorat français (1881-1956), le représentant officiel du gouvernement français portait le titre de résident général de France en Tunisie.

Résident supérieurModifier

Le titre de résident supérieur indique une place hiérarchique, qui place ce résident au-dessus d'autres résidents. Plusieurs résidences supérieures sont connues :

  • Côte d'Ivoire : La France a installé un résident supérieur en Côte d'Ivoire, de à , Edmond Louveau.
  • Protectorat français d'Annam.
  • Cambodge : Durant le protectorat français du Cambodge, où un gouvernement autochtone était maintenu, un résident supérieur est en poste à Phnom-Penh à partir de , jusqu'en 1945, tandis que d'autres résidents sont en service sur l'ensemble du territoire. Le résident supérieur était toutefois dépendant hiérarchiquement du gouverneur général d'Indochine.
  • Tonkin : le résident supérieur durant le protectorat français occupe la charge auparavant dévolue au vice-roi, le Tonkin fait officiellement partie de l'empire d'Annam.
  • Sud du Laos : après 1897. Le résident supérieur est à Vientiane.

Articles connexesModifier