République soviétique de Donetsk-Krivoï Rog

république soviétique auto-proclamée
République soviétique de Donetsk-Krivoï-Rog
(ru) Донецко-Криворожская советская республика

1918–1919

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte des territoires revendiqués par la République soviétique de Donetsk-Krivoï-Rog.[réf. nécessaire]
Informations générales
Statut République socialiste soviétique
Capitale Kharkov puis Lougansk
Langue(s) Russe et ukrainien
Monnaie Rouble
Fuseau horaire UTC+4
Histoire et événements
Révolution d'Octobre
Proclamation
Dissolution
Président du conseil des commissaires du peuple
1918 – 1919 Fiodor Sergueïev, dit Artyom

Entités suivantes :

La république socialiste soviétique de Donetsk-Krivoï Rog (en russe : Донецко-Криворожская советская республика, Donetsko-Krivorojskaïa sovietskaïa respoublika) est une éphémère république socialiste soviétique, créée en Ukraine orientale par les bolcheviks, au début de la guerre civile russe.

HistoireModifier

La république est proclamée officiellement le , mais n'est reconnue par aucun État, pas même par la République socialiste fédérative soviétique de Russie. Sa capitale est Kharkov puis Lougansk.

À sa création, la jeune république revendique les territoires méridionaux de la proche République populaire ukrainienne qui incluent Kharkiv, le Donbass, le gouvernement de Iekaterinoslav, une partie du gouvernement de Kherson et une partie de l'oblast de l'armée du Don.

En , la République est rattachée à la RSS d'Ukraine, mais conserve son autonomie. En , les Empires centraux occupent son territoire. Le , le Soviet de la Défense de la RSFSR annonce officiellement sa liquidation.

Héritage revendiquéModifier

L'héritage de la république soviétique de Donetsk-Krivoï-Rog est revendiqué lors de la guerre du Donbass qui commence en 2014 : le , la législature de la République populaire de Donetsk (RPD) adopte un mémorandum déclarant que la RPD est le successeur légal de la république soviétique de Donetsk-Krivoï-Rog[1], avec Artyom (Fiodor Sergueïev) comme père fondateur[2].

DrapeauModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Tom Parfitt, « Ukraine crisis: No breakthrough in talks between Hollande, Merkel and Putin », Telegraph.co.uk, sur The Telegraph Online, (consulté le ).
  2. Voir le roman de Cédric Gras, Anthracite, Paris, Stock, , 335 p. (ISBN 978-2-234-07978-6), p. 46-47.

Liens externesModifier