République irlandaise (1919)

ancien État
République irlandaise
(ga) Poblacht na hÉireann
(en) Irish Republic

 – 
(3 ans, 10 mois et 15 jours)

Drapeau
Drapeau
Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Carte des territoires revendiqués par la République irlandaise.
Informations générales
Statut République
État unilatéralement proclamé
Capitale Dublin
Langue anglais, irlandais
Monnaie Livre sterling
Démographie
Population 4 400 000 hab. (1921)
Superficie
Superficie 84 116 km2 (1921)
Histoire et événements
Déclaration d'indépendance de l'Irlande et début de la guerre d'indépendance irlandaise.
Partition de l'Irlande entre le Nord et le Sud, par l'application de la loi sur le gouvernement de l'Irlande de 1920.
Trêve entre le gouvernement britannique et les indépendantistes : fin de la guerre d'indépendance irlandaise.
Signature du traité anglo-irlandais à Londres.
Ratification du traité anglo-irlandais par le Dáil Éireann.
La bataille de Dublin marque le début de la guerre civile irlandaise, opposant partisans et adversaires du traité anglo-irlandais.
Création officielle de l'État libre d'Irlande : fin de la République irlandaise.

Entités précédentes :

Entités suivantes :

La République irlandaise (en irlandais : Poblacht na hÉireann ou Saorstát Éireann ; en anglais : Irish Republic) est un ancien État ayant partiellement contrôlé l'Irlande entre 1919 et 1922. Le Dáil Éireann, parlement irlandais auto-proclamé, déclare l'indépendance de l'île vis-à-vis Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande en 1919. L'existence de cet éphémère État coïncide avec la guerre d'indépendance irlandaise de 1919 à 1921 entre l'Armée républicaine irlandaise et les forces armées britanniques.

Le Government of Ireland Act 1920 organise la partition de l'Irlande en créant deux régions autonomes au sein du Royaume-Uni :

La République irlandaise cesse formellement d'exister le avec l'entrée en vigueur du traité anglo-irlandais qui met fin à la guerre, et crée l'État libre d'Irlande, qui recouvre 26 des 32 comtés irlandais, tandis que les six comtés d'Irlande du Nord choisissent de demeurer au sein du Royaume-Uni. L'opposition entre les partisans et les détracteurs du traité anglo-irlandais mène à la guerre civile irlandaise.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier