Ouvrir le menu principal

République (métro de Paris)

station du métro de Paris
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir République (homonymie).

République
Entourage Guimard de la stationsur la place de la République.
Entourage Guimard de la station
sur la place de la République.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 3e, 10e et 11e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 03″ nord, 2° 21′ 50″ est

Géolocalisation sur la carte : 3e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 3e arrondissement de Paris)
République

Géolocalisation sur la carte : 10e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 10e arrondissement de Paris)
République

Géolocalisation sur la carte : 11e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 11e arrondissement de Paris)
République

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
République
Caractéristiques
Voies 10
Quais 10
Longueur (3), (5), (11) : 75 m
(8), (9) : 105 m
Zone 1
Transit annuel 16 953 175 (2013)
Historique
Mise en service (3)
(5)
(8)
(9)
(11)
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 0807
Ligne(s) (3)(5)(8)(9)(11)
Correspondances
Bus RATP (BUS) RATP 20 56 75 91
Noctilien (N) N01 NOCTILIEN.png N02 NOCTILIEN.png N12 NOCTILIEN.png N23 NOCTILIEN.png N141 NOCTILIEN.png N142 NOCTILIEN.png
(3)
(5)
(8)
(9)
(11)

République est une station des lignes 3, 5, 8, 9 et 11 du métro de Paris. Elle se situe sous la place de la République, à la limite des 3e, 10e et 11e arrondissements de Paris.

SituationModifier

La station est implantée sous la place de la République, les quais étant établis :

HistoireModifier

Mises en serviceModifier

 
La station, vers 1904.

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne 3 entre les stations Avenue de Villiers (aujourd'hui Villiers) et Père Lachaise.

La station de la ligne 5 est ouverte le 15 novembre 1907, soit 11 mois après l'inauguration de son prolongement depuis Place Mazas (aujourd'hui Quai de la Rapée) jusqu'à Lancry (aujourd'hui Jacques Bonsergent), en même temps que l'ouverture du prolongement depuis cette dernière jusqu'à Gare du Nord. Jusqu'alors, les trains la traversaient sans y marquer l'arrêt.

Les quais des lignes 8 et 9 sont ouverts respectivement le et le avec la mise en service de leurs prolongements respectifs depuis Richelieu - Drouot, jusqu'à Porte de Charenton pour la première et Porte de Montreuil pour la seconde.

Enfin, le , la station de la ligne 11 est ouverte à son tour à l'occasion de l'inauguration de celle-ci entre Châtelet et Porte des Lilas.

Avant le maillage du RER, la station détenait le record du plus grand nombre de correspondances, cinq (égalé par Châtelet depuis l'arrivée de la ligne 14).

Le croisement de ces cinq lignes de métro a imposé la création d'un complexe système de couloirs pour permettre les déplacements sans heurts des voyageurs. Par les lignes qu'elle relie, la station est accessible directement depuis plusieurs communes de la proche banlieue parisienne.

Origine du nomModifier

La station doit sa dénomination à son implantation sous la place de la République, ainsi baptisée dans le cadre du projet d'érection de l'actuelle statue de la République en son centre, en délibération depuis 1878 au conseil municipal de Paris et en l'honneur du républicanisme, idéologie politique et conception de la liberté.

AménagementsModifier

Les quais de la ligne 5 ont été rénovés après 1969 en adoptant le style « Mouton-Duvernet » avec des carreaux à plusieurs tons orangés posés verticalement et alignés, tranchant radicalement avec le blanc dominant de l'origine du métro[1], ainsi que des rampes lumineuses caractéristiques de ce type d'aménagement, lequel est par la suite complété de sièges de style « Motte » et de barres « assis-debout » rouge. Des carreaux de style « Mouton » de dimensions plus importantes et posés verticalement recouvrent également certains débouchés de couloirs d'accès aux lignes 3 et 11. Les quais des lignes 8, 9 et 11 sont quant à eux modernisés en style « Andreu-Motte », en jaune pour les deux premières et rouge pour la troisième, comme un tiers des stations du réseau entre 1974 et 1984, tandis que ceux de la ligne 3 sont rénovés après 1988 en style « Ouï-dire », en l'occurrence de couleur bleue.

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, » les couloirs de la station et les quais de la ligne 5 ont été modernisés le 28 juin 2010[2], ce qui a notamment permis le renouvellement de l'éclairage et des carreaux de faïence, la mise en place d'une nouvelle signalétique, d'un guichet de vente et d'un « comptoir-club », ainsi que la création de quatre fronts de vente automatique… tout en anticipant sur le réaménagement programmé par la Ville de Paris de la place de la République[3]. Ces derniers travaux en surface sont toutefois soupçonnés d’être la cause de nombreuses infiltrations d’eau dans la station, réduisant à néant sa réfection achevée trois ans plus tôt. Le coût des réparations est estimé à huit millions d’euros[4].

Du 30 juin au 3 août 2018, les quais de la ligne 11 sont les premiers de cette dernière à être rehaussés et carrelés pour leur adaptation dans le cadre du prolongement jusqu'à Rosny-Bois-Perrier[5].

FréquentationModifier

La station est la sixième du réseau, en termes de trafic, avec 17 095 806 voyageurs entrants dans l'année 2011[6] ou 16 953 175 voyageurs entrants en 2013[7]. Toutefois, ce chiffre ne reflète pas la fréquentation réelle de la station, puisqu'en 2006 on y comptabilisait en moyenne 114 000 voyageurs entrants par jour ouvrable (soit autant de sortants) et 147 000 voyageurs y effectuant une correspondance entre deux lignes de métro[8]. Le trafic du samedi est nettement moins important puisqu'il avait été dénombré 40 000 voyageurs entrants, toujours en 2006[8].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

 
Une entrée de la station dotée d'un mât Dervaux.

La station dispose de neuf accès :

QuaisModifier

La station de la ligne 3 est de configuration standard avec deux quais séparés par les voies du métro. La décoration est du style « Ouï-dire » de couleur bleue : les bandeaux d'éclairages, de même couleur, sont supportés par des consoles courbes en forme de faux. L'éclairage indirect est bicolore (bleu très blafard et blanc), contrairement aux autres bandeaux d'éclairages de ce style où il est multicolore vif. Les carreaux en céramique blancs sont plats et recouvrent les piédroits, la voûte et les tympans. Les cadres publicitaires sont blancs et cylindriques et les quais sont équipés de sièges de style « Motte » ainsi que de banquettes « assis-debout » bleus.

La station de la ligne 5 est également à disposition classique. La décoration est du style utilisé pour la majorité des stations de métro : les bandeaux d'éclairage sont blancs et arrondis dans le style « Gaudin » du renouveau du métro des années 2000, et les carreaux en céramique blancs biseautés recouvrent les piédroits, la voûte, les tympans et les débouchés des couloirs. Les cadres publicitaires sont en céramique blanche et les sièges sont de style « Akiko » verts.

Les stations des lignes 8 et 9 sont constituées de deux demi-stations par ligne, celles de la ligne 9 encadrant celles de la ligne 8. Les quais de ces deux lignes, en légère courbe à l'extrémité occidentale, sont aménagés dans le style « Andreu-Motte » et possèdent une rampe lumineuse jaune, des banquettes en carrelage jaune orangé plat (sauf le quai à destination de Pont de Sèvres quasiment démuni de banquette mais comportant un débouché de couloir traité avec les mêmes carreaux) ainsi que des sièges « Motte » jaunes. Ces aménagements sont mariés avec le carrelage biseauté blanc pour les deux lignes, tandis que les entourages d'escaliers ainsi qu'un résidu de banquette sur le quai vers Pont de Sèvres sont traités en carrelage plat blanc. Les cadres publicitaires sont métalliques.

Enfin, la station de la ligne 11 est aussi de configuration standard. Elle est décorée dans le style « Andreu-Motte » avec deux rampes lumineuses rouges, des banquettes et débouchés des couloirs en carrelage plat de même couleur et des sièges « Motte » rouges. Les piédroits, la voûte et les tympans sont recouverts de carreaux plats blancs. Les cadres publicitaires sont métalliques et les quais sont carrelés en gris anthracite.

Pour chaque point d'arrêt, la voûte est elliptique et le nom de la station est inscrit en police de caractère Parisine sur plaques émaillées.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par les lignes 20, 56, 75 et 91 du réseau de bus RATP ainsi que, la nuit, par les lignes N01, N02, N12, N23, N141 et N142 du réseau de bus Noctilien.

À proximitéModifier

Galerie de photographiesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. « Métro parisien : de la décoration au design », sur transportparis.canalblog.com (consulté le 17 mars 2018).
  2. « SYMBIOZ - Le Renouveau du Métro », sur www.symbioz.net (consulté le 17 juillet 2019)
  3. Pascal Grassart, « Renouveau du métro : un programme qui respecte la patrimoine », Ville, rail & transports, no 501,‎ , p. 22-23 (ISSN 2104-0028).
  4. « Les infiltrations gangrènent la station de métro République », sur Le Parisien, (consulté le 9 novembre 2014).
  5. « Fermeture des quais M11 de République », article sur le site dédié au prolongement de la ligne 11 (consulté le 28 octobre 2018).
  6. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr.
  7. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).
  8. a et b [PDF] Place de la République, Diagnostic, document d'étude de l'Apur en vue de la rénovation de la place de la République, www.placedelarepublique.paris.fr, p. 50.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier