Réparat de Carthage

évêque de Carthage

Réparat
Biographie
Naissance ca 495
Décès
Euchaita, Asie mineure
Évêque de l'Église catholique
Évêque de Carthage

Réparat de Carthage (en latin : Reparatus Carthaginensis) est un évêque de Carthage dans la première moitié du VIe siècle.

BiographieModifier

Les origines de Réparat ne sont pas connues. Il succède à Boniface comme évêque de Carthage en 535 selon Victor de Tunnuna[1], et convoque presque aussitôt un synode qui réunit 217 évêques dans la basilique de Fauste (basilica Fausti) à Carthage, pour s'occuper de la réorganisation de l'Église d'Afrique, déstabilisée pendant la domination vandale, et du sort réservé aux évêques ariens[2],[3].

En 550, il convoque un concile qui excommunie le pape Vigile, accusé d'avoir publié le Judicatum.[4]

Adversaire des Trois Chapitres et soupçonné d'être impliqué dans l'assassinat du général byzantin Aréobindus lors de la révolte de Gontharis[5], Réparat est déposé par ordre de l'empereur Justinien en 552 et remplacé par Primase ; il meurt en exil à Euchaita[6], en Asie mineure, le [1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean-Louis Maier, Le dossier du donatisme, Akademie-Verlag, Berlin, 1989, p. 328 (lire en ligne).
  2. Karl Joseph von Hefele, Histoire des conciles d'après les documents originaux : 451-680, Adrien Le Clère et Cie, libraires-éditeurs, Paris, 1869, pp. 363-365 (lire en ligne).
  3. Gabriel-Guillaume Lapeyre, Carthage latine et chrétienne, en collaboration avec Arthur Pellegrin, Payot, Paris, 1950, p. 237 (lire en ligne).
  4. Claire Sotinel, Autorité pontificale et pouvoir impérial sous le règne de Justinien : le pape Vigile, Rome, , p. 458.
  5. Dominique Arnauld, Histoire du christianisme en Afrique : les sept premiers siècles, Éditions Karthala, Paris, 2001, pp. 301-302 (lire en ligne).
  6. (en) Leonard Ralph Holme, The Extinction of the Christian Churches in North Africa, Clay, London, 1898, p. 184 (lire en ligne).

Sources primairesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier