Rémy Rieffel

sociologue français

Rémy Rieffel (né en 1954), sociologue des médias, est professeur à l'université Paris II Panthéon-Assas et à l'Institut français de presse (IFP) et a été directeur du Carism de 2014 à 2018.

Rémy Rieffel
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Docteur des lettres et sciences humaines
Activité
Autres informations
A travaillé pour

BiographieModifier

Rémy Rieffel, ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, agrégé de Lettres Modernes, est docteur en Lettres et sciences humaines[1]. Il enseigne à l'université de Paris II. Il y donne notamment des cours sur "l'introduction à l’étude des médias" (L1 Droit, L1 Science Politique, L1 Information-Communication), "les publics et les pouvoirs des médias" (M1 Médias) et "la sociologie du journalisme" (Master Journalisme). Il a été le directeur de l'Institut français de presse de 1994 à 1999, où il est chercheur puis a dirigé le laboratoire de recherche CARISM.

Il s'est notamment fait connaitre pour ses travaux sur l'élite journalistique en France. En 2005, il rédige les ouvrages Que sont les médias ? et Sociologie des médias, devenus des incontournables pour les étudiants en information et communication.

PublicationsModifier

OuvragesModifier

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages[2] dont :

  • Le web dans les rédactions de presse écrite. Processus, appropriations, résistances (codirection avec Jean-Baptiste Legavre), Paris, Éditions Pepper-L’Harmattan, 2017.
  • Sociologie des médias, Paris, Ellipses, 4è édition revue et augmentée, 2015 (1re éd. 2001), 230 p.
  • Révolution numérique, révolution culturelle ?, Paris, Gallimard, collection « Folio actuel », 2014, 348 p.
  • Mythologie de la presse gratuite, Le Cavalier Bleu, Paris, Collection MythO!, 2010, 96 p.
  • Pontigny, Royaumont, Cerisy : au miroir du genre, avec Anne-Marie Duranton-Crabol, Nicole Racine & alii., Le Manuscrit, Collection : Recherche Université, 2006, 254 p.
  • Que sont les médias ? Pratiques, Identités, Influences, Paris, Gallimard, 2005, collection « Folio actuel », 529 p.
  • Les médias et leur public en France et en Allemagne (codirection avec Pierre Albert, Ursula Koch, Philippe Viallon, Detlef Schröter) Paris, éditions Panthéon-Assas, 2003 (édition bilingue), 430 p.
  • Les mutations du journalisme en France et au Québec (codirection avec Thierry Watine), éditions Panthéon-Assas, 2002, 318 p.
  • Les journalistes français à l'aube de l'an 2000. Profils et parcours (avec Valérie Devillard, Marie-Françoise Lafosse, Christine Leteinturier), éditions Panthéon-Assas, 2001, 169 p.
  • Les intellectuels sous la Ve République (1958-1990), Hachette «collection Pluriel», 1995, 3 volumes.
  • La tribu des clercs. Les intellectuels sous la Ve République, Calmann-Lévy, Collection : Liberté de l'esprit, 1994, 692 p.
  • L'élite des journalistes : les hérauts de l'information, Presses universitaires de France, 1984, 220 p.
  • Révolution numérique, révolution culturelle?, Edition Gallimard, Collection Folio Actuel, Paris, 2014, 356 p. (ISBN 9782070451722)

Revues scientifiquesModifier

PréfaceModifier

  • Manuel Antunes Da Cunha, Les Portugais de France face à leur télévision : Médias, migrations et enjeux identitaires, PU Rennes, Collection : Essais, 2009, 353 p.
  • Sophie Falguères, Presse quotidienne nationale et interactivité : trois journaux face à leurs publics : Analyse des forums de discussion du Monde, de Libération et du Figaro, Pu Blaise Pascal, Collection : Collection des thèses, 2008, 335 p.
  • Alexandrine Civard-Ratinais, Le journaliste, l'avocat et le juge : Les coulisses d'une relation ambiguë, Paris, Éditions L'Harmattan, Collection : Communication et Civilisation, 2003, 338 p.
  • Camille Laville, Laurence Leveneur & alii., Construire son parcours de thèse : Manuel réflexif et pratique, Paris, L'Harmattan, Collection : Communication et Civilisation, 230 p.

Notes et référencesModifier

  1. Description sur Le nouvel Observateur
  2. Références bibliographiques sur le site de Paris II