Ouvrir le menu principal
Rémy Knafou
Rémy Knafou - 23 septembre 2009.jpg
Rémy Knafou - Café Géographique - 23 septembre 2009 - Lyon
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Rémy Knafou est un géographe français, né en 1948 à Casablanca.

Sommaire

BiographieModifier

Spécialiste du tourisme, il a soutenu sa thèse d'État en 1978, sur le thème des « stations intégrées de sports d'hiver des Alpes françaises ».

 
Rémy Knafou au Festival international de géographie 1996, entouré de Jean Malaurie, Roland Paskoff et les deux lauréats du prix Vautrin Lud, Roger Brunet et Paul Claval.

Après avoir longtemps enseigné en lycée et classes préparatoires aux grandes écoles (lycées Louis-le-Grand, Voltaire, Albert-Schweitzer, Claude-Monet, Condorcet), Knafou est entré au CNRS comme directeur de recherche (1988) et a dirigé le laboratoire propre "Intergéo", de 1988 à 1995. Chargé par le directeur des Sciences Humaines et Sociales du CNRS d'une mission de « valorisation et de diffusion du savoir géographique », Knafou a créé, avec Claire Ferras, le Festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges (FIG) dont il a assuré la direction scientifique à deux reprises (1988-1992 et 1996-1998) ; sous sa direction a été créé le prix Vautrin Lud et les premiers « cafés de géographie » ont fonctionné à son initiative. En 1990, Knafou a conçu et créé l'Institut de Saint-Gervais, institut de "recherche-action". Fondé sur le concept d'« institution éphémère », l'Institut de Saint-Gervais a fonctionné, à Saint-Gervais-les-Bains , jusqu'en 1994[1].

Professeur à l'Université Paris VII-Denis-Diderot jusqu'en 2005, puis à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne jusqu'en 2008, il est actuellement professeur émérite de cette même université. Il fut le créateur et le directeur de l'équipe de recherche « Mobilités, itinéraires, territoires ». Dans le cadre de ce laboratoire, il a contribué à la mise en valeur des mobilités, envisagées de manière globale et décloisonnée, comme objet de recherche majeur de la géographie. Il a par exemple proposé le concept de transition mobilitaire pour caractériser les mutations des sociétés contemporaines, qui passent progressivement d'une sédentarité dominante à une hypermobilité dominante[2]. On lui doit aussi le concept de «moment de lieu » (cf. Equipe MIT, Tourismes 2. Moments de lieu, Belin, 2005), moment décisif où un lieu change de qualité du fait d'innovations sociales et, ce faisant, sert de modèle à d'autres lieux inspirés par les mêmes pratiques).

Nommé en 1999 président du jury de l'agrégation externe de géographie, R. Knafou est l'auteur de la réforme du concours mise en œuvre en 2001.

Chef de projet, Mémorial du Camp des Milles (2008-2010).

Co-créateur (2012) et directeur de la revue Via@, revue scientifique en ligne sur le tourisme, publiée en sept langues et portée par 12 universités de 9 pays différents.

Rémy Knafou a par ailleurs contribué à la rédaction de nombreux manuels d'histoire-géographie de l'enseignement secondaire (près de 70 ouvrages).

OuvragesModifier

  • Rémy Knafou (dir), la planète « nomade », les mobilités géographiques aujourd'hui, Belin, 1998.

Notes et référencesModifier

  1. L'Institut de Saint-Gervais. Recherche-action dans la montagne touristique, Belin, 1999
  2. Rémy Knafou, « Mobilités touristiques et de loisirs et système global des mobilités », in Michel Bonnet & Dominique Desjeux (dir), Les territoires de la mobilité, PUF, 2000, p. 93

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier