Ouvrir le menu principal

Une région forestière est une zone géographique naturelle qui présente une homogénéité de sol, de climat et de végétation suffisante pour comprendre des types de forêts comparables.

Sommaire

Les régions forestières en FranceModifier

En France, c'est l'Inventaire forestier national qui, dès son premier cycle d’inventaires, a défini dans les années 1950, 309 régions forestières couvrant l'ensemble du territoire national. Elles ont été conçues sur le modèle des petites régions agricoles, avec le souci d'identifier des zones homogènes du point de vue des types de forêts ou de paysages et sur la base de critères pédogéomorphologiques et climatiques, indépendamment des limites administratives.

Cette délimitation a été conservée au cours des inventaires successifs, avec quelques petites corrections. Si une région forestière nationale chevauche plusieurs départements, « chacune de ses parties constitue une région forestière départementale »[1]. Trois grands zonages sont géoréférencés (échelle : 1/250 000) et porté à connaissance via publication sur le site internet de l'IFN. Les régions forestières nationales et départementales, et les zones phytogéographiques[1].

Elles servent de territoire de référence pour les plans d'aménagement forestier réalisés partout en France :

Au début des années 2000, l'IFN considère que ces régions couvrent des territoires trop petits : elles ne permettent pas un relevé complet et homogène des données, particulièrement en matière de données climatiques. Les sous-régions sont rassemblées en « zones phytogéographiques »[1]

  • régions forestières de plaines et collines,
  • régions forestières de montagne,
  • régions forestières méditerranéennes.

En 2006, l'IFN crée un nouveau découpage de régions forestières en France appelées « Sylvoécorégions » (SER), mis en place en 2009. Dans ce cadre, 11 « grandes régions écologiques (GRECO) » sont définies, comprenant chacune des sylvoécorégions (89 sylvoécorégions au total).

Les zones forestières dans l'Union européenneModifier

Ce sont des étendues de plus d'un hectare caractérisée par un peuplement d'arbres d'une hauteur supérieure à cinq mètres et des frondaisons couvrant plus de 30 % de sa surface ; les matières premières, provenant de ces terres présentant un important stock de carbone, ne doivent pas être utilisées pour produire des biocarburants et bioliquides [2].

Les régions forestières au CanadaModifier

En 1972, J.S. Rowe a établi un découpage du territoire canadien en 12 régions forestières :

  • Région Boréale - forêt
  • Région boréale - forêt et terrain dénudé
  • Région boréale - forêt et prairie
  • Région subalpine
  • Région montagnarde
  • Région côtière
  • Région du Colombia
  • Région des feuillus (Sud de l'Ontario)
  • Région des Grands Lacs et du Saint-Laurent
  • Région acadienne
  • Prairie
  • Toundra

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • J.S. Rowe, Les régions forestières du Canada, Service canadien des forêts, publication n° 1300F, Ottawa, 1972, 174 p.

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Téléchargement des limites de régions forestières française (IFN)
  2. « Directive n° 2009/28/CE du Parlement européen et du Conseil, article 16. », sur EUR-Lex, (consulté le 31 juillet 2012) : « Seule fait foi la version imprimée de la législation européenne telle que publiée dans les éditions papier du Journal officiel de l'Union européenne. »