Région de Ménaka

La région de Ménaka est une région administrative au Mali qui va être créée après l'adoption par l'Assemblée nationale du projet de loi adopté le [1],[2]. Avant les cercles la composant faisait partie de la région de Gao.

Listes des cerclesModifier

Cette région est composée de quatre cercles:

  • Cercle de Ménaka comprenant les Arrondissements de Ménaka central et Infourkaraïtane ;
  • Cercle d'Andéramboukane comprenant les Arrondissements de Andéramboukane central et Azawak (In Chinanane) ;
  • Cercle d'Inékar comprenant les Arrondissements de Inékar central et Ilamawane (Fanfi) ;
  • Cercle de Tidermène comprenant les Arrondissements de Tidermène central, Alata (Sahen) et Tedjarerte.

PopulationModifier

La tribu dominante dans la région de Ménaka est celle des Daoussahak[3].

Les principaux groupes minoritaires sont les Touaregs Imghad, Chamanamas et Ichadinharen, et la fraction Iskakna des Arabes du Tilemsi[3].

L'essentiel de la population noire est représentée par les Bellah (parmi lesquels les Iboguilitane constituent un groupe important), les Peuls et les sédentaires (principalement des Haoussa et quelques Songhaï) représentent l’essentiel de la population noire et métisse[3].

Ces 30 dernières années, les Daoussahak de la région de Ménaka ont été en conflit avec les Touaregs, les Iboguilitane et les Peuls[3].

Notes et référencesModifier

  1. « http://www.primature.gov.ml/index.php?option=com_content&view=article&id=8129:communique-du-conseil-des-ministres-du-14-decembre-2011&catid=79:les-communiques »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  2. Gouvernement du Mali, « Conseil des Ministres du 14 décembre 2011 », journaldumali.com,
  3. a b c et d Groupe d’experts créé en application de la résolution 2374 (2017) du Conseil de sécurité sur le Mali, « Rapport final », CSNU,‎ , p. 20 (lire en ligne)