Ouvrir le menu principal

Région d'Aysén del General Carlos Ibáñez del Campo

région du Chili

Région d'Aysén
Blason de Région d'Aysén
Blason
Drapeau de Région d'Aysén
Drapeau
Noms
Nom espagnol Región de Aysén del General Carlos Ibáñez del Campo
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
ISO 3166-2 CL-AI
Capitale Coyhaique
Provinces 4
Communes 10
Intendant Karina Acevedo Auad
Président du Conseil régional Julio Uribe Alvarado
Conseillers régionaux 4
Sénateurs 2
Députés 2
Démographie
Population 108 328 hab. (2017)
Densité hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° sud, 72° ouest
Superficie 108 494,4 km2
Localisation
Localisation de Région d'Aysén
Localisation de la région au Chili.
Liens
Site web www.goreaysen.cl

La Région d'Aysén, en espagnol : Región de Aysén (titre complet : Región de Aysén del General Carlos Ibáñez del Campo) est une région du Chili située au sud du pays. Elle est entourée au nord par la région des Lacs, à l'est par l'Argentine et au sud par la région de Magallanes et de l'Antarctique chilien. Elle doit son nom au général Carlos Ibáñez del Campo qui sera Président de la République du Chili de 1927 à 1931 et, démocratiquement réélu, de 1952 à 1958.

Cette région est subdivisée en deux parties bien distinctes : d'une part la zone continentale, accolée à la cordillère des Andes montagneuse et découpée par de multiples fjords, d'autre part un grand nombre d'îles qui forment un labyrinthe, accessible uniquement par bateau. Cette géographie rend toute communication avec le reste du pays difficile et la région n'a commencé à se peupler que au cours du XXe siècle. Elle reste aujourd'hui la région la moins peuplée du pays. Son économie repose sur l'exploitation des produits de la mer, l'élevage et le tourisme.

GéographieModifier

Le déplacement de la plaque antarctique vers l'ouest qui vient se heurter à la plaque sud-américaine entraine un abaissement du niveau des terres continentales de la région et l'invasion des vallées par la mer à l'origine de la formation des îles situées au large de la zone continentale. La région est également largement façonnée par l'activité glaciaire intense encore à l’œuvre avec le Champ de glace Nord de Patagonie et le Champ de glace Sud de Patagonie qui ont creusé des vallées profondes à l'origine de nombreux fjords. L'extrémité méridionale de la cordillère des Andes, baptisée cordillère de Patagonie, forme une chaîne de montagnes qui occupe l'ensemble du territoire et dont les plus hauts sommets sont le Monte San Valentin (4 058 m), Mont San Lorenzo (3 706 m), le Fitz Roy (3 405 m) et le stratovolcan actif Lautaro (3 706 m).

ClimatModifier

Le climat est généralement froid et très pluvieux. La pluviométrie atteint à certains endroits 3 000 mm par an. La région des îles, face à l'océan Pacifique est balayée par les vents toute l'année. L'intérieur, plus protégé, a une pluviométrie plus faible, mais les hivers y sont très rudes, avec des températures largement en dessous de °C et des neiges très abondantes. Une partie de cette région fait face à la Patagonie argentine où la pluviométrie est très faible, mais où les températures peuvent être très basses en hiver et à l'inverse être très élevées en été (typique du climat continental). Cette différence sur une petite échelle s'explique par la présence de la cordillère des Andes qui malgré son altitude relativement basse (2 000 m au maximum) fait office de barrière infranchissable pour les nuages venus de l'océan.

HistoireModifier

Les îles était auparavant peuplée d'indiens aujourd'hui disparus. La région d'Aysen peu peuplée est encore en phase de « colonisation », terme utilisé par le gouvernement. En effet, jusqu'au milieu du XXe siècle, les seules régions habitées étaient celles de Coihaique, Cochrane et Chile Chico. Compte tenu de la difficulté d'accès (bateau depuis Puerto Montt, par voie terrestre depuis l'Argentine ou en avion) et de son climat, seuls ceux qui se virent offrir des terres à rentabiliser vinrent s'installer.

Sous le gouvernement d'Augusto Pinochet, une route, la Carretera Austral censée relier la région au nord du pays, fut construite à travers les forêts. Cette route a permis et permet encore l'extraction de bois précieux très apprécié à l'étranger. Néanmoins, la majeure partie de la région est actuellement protégée et transformée en parcs nationaux.

Le Chili et l'Argentine ont également depuis plus d'un siècle plusieurs litiges concernant le tracé des frontières. Compte tenu du relief très morcelé et des glaciers, dessiner un tracé exact s'avère difficile. Il a fallu demander une médiation internationale pour régler ces différends.

Subdivisions territorialesModifier

ProvincesModifier

Provinces chiliennes de la
Région d' Aysén
Province Superficie
en km2
Nombre
d'habitants
Chef-lieu
Province d'Aysén 51 045,2 29 631 Puerto Aysén
Province de Coihaique 6 454,5 51 503 Coihaique
Province de General Carrera 12 406,5 6 921 Chile Chico
Province de Capitán Prat 37 247,2 3 837 Cochrane

CommunesModifier

Divisions administratives de la Région d'Aysén
Province Capitale Commune Chef-lieu
si ≠ de la commune
Superficie Population (2012)[1]
Aysén Puerto Aysén 1 Aysén Puerto Aysén 29 970 22 741
2 Cisnes 15 831 4 972
3 Guaitecas 787 1 473
Capitán Prat Cochrane 4 Cochrane 8 931 2 976
5 O'Higgins 8 183 553
6 Tortel 19 931 531
Coihaique Coihaique 7 Coihaique 7 320 58 659
8 Lago Verde 5 622 869
General Carrera Chile Chico 9 Río Ibáñez 5 997 2 208
10 Chile Chico 5 922 4 627
 

Agglomérations et habitats dispersésModifier

L'administration chilienne subdivise les agglomérations en villes (ciudad) de plus de 5000 habitants, bourgs (Pueblo) dont la population est comprise entre 1000 et 5000 habitants, villages (Aldea) de 300 à 1000 habitants et hameaux (Caserío) de 3 à 300 habitants[2].

Agglomérations et habitat dispersé : répartition de la population en 2002[2]
Type agglomération Nombre Population totale Pourcentage
total région
Liste des agglomérations
Villes (ciudad) 2 61 786 67,5% Coyhaique, Puerto Aysén
Bourgs (Pueblo) 6 11 821 12,9 % Villa Mañiguales, Puerto Chacabuco , Puerto Cisnes, Melinka , Cochrane, Chile Chico
Villages (Aldea) 15 6 838 7,5 % Villa O'Higgins, Lago Verde, ....
Hameaux (Caserío) 52 2 777 3 %
Habitat dispersé 679 8 270 9 %

ÉconomieModifier

Le développement économique, tardif, prend son essor avec l'ouverture de la Carretera Austral. Le trafic transfrontalier avec l'Argentine, beaucoup plus facile qu'avec le reste du Chili, est soutenu. De par les grandes distances les séparant les unes des autres, plusieurs agglomérations possèdent leur propre aérodrome. La région tire quelques ressources de l'extraction du bois dans sa moitié nord. L'agriculture est très limitée : la région doit importer la quasi-totalité de sa consommation depuis le nord, via Puerto Montt. Par contre, l'élevage de cochons, bovins, etc., est très important. La pêche s'est bien développée ces dernières décennies. Le tourisme est une ressource importante également. Il existe quelques petites mines d'or et de zinc.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Lien externeModifier