Régiment du Roi cavalerie

Régiment du Roi cavalerie
Image illustrative de l’article Régiment du Roi cavalerie
Étendard du régiment du Roi cavalerie, avers

Création 1635
Dissolution 1815
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle cavalerie

Le régiment du Roi cavalerie est un régiment de cavalerie du Royaume de France créé en 1635 sous le nom de régiment des dragons du Cardinal puis renommé en 1638 régiment des fusiliers à cheval de Son Éminence. Il est alors communément appelé le « régiment de son Eminence » ce qui permet de le distinguer du régiment Cardinal-Duc cavalerie qui devient pour sa part le régiment Royal cavalerie à la mort du cardinal de Richelieu, alors que le « régiment de son Eminence », devient de son côté le régiment des fusiliers à cheval du Roi puis dès 1646, régiment du Roi cavalerie. Devenu sous la Révolution le 6e régiment de cavalerie il existe à partir du Premier Empire sous le nom le 6e régiment de cuirassiers.

Création et différentes dénominationsModifier

  • 1635 : création du régiment des dragons du Cardinal
  •  : le régiment est supprimé
  •  : rétabli sous le nom de régiment des fusiliers à cheval de Son Éminence
  •  : renommé régiment des fusiliers à cheval du Roi
  •  : transformé en cavalerie ordinaire, et renommé régiment du Roi cavalerie
  • 1761 : renforcé par incorporation du régiment d’Archiac cavalerie
  • 1er janvier 1791 : renommé 6e régiment de cavalerie
  • 1er janvier 1805 : renommé 6e régiment de cuirassiers
  • 1814 : renommé 6e régiment de cuirassiers de Condé
  • 1815 (Cent-Jours) : renommé 6e régiment de cuirassiers
  • 1815 : licencié

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

6 étendards « de soye bleue, Soleil au milieu & fleurs de lys brodées d’or & devise du Roi, Nec pluribus impar, frangez d’or »[1].

HabillementModifier

 
Cuirassier en 1809, gravure de Bellangé illustrant l’Histoire de Napoléon de Laurent de l’Ardèche, 1843.

HistoriqueModifier

Mestres de camp-lieutenants et colonelsModifier

  •  : Joachim, comte de Quincé, maréchal de camp le , lieutenant-général le , †
  •  : N. des Roches Saint-Quentin
  • 1638 : N. de Moisson
  •  : Louis de Sailly de La Mothe Saint-Cyr
  • 1642 : Timoléon de Séricourt, marquis d’Esclainvilliers
  •  : Louis de Sailly de La Mothe Saint-Cyr
  • 1649 : N. de Campférand
  • 1659 : Louis Victor de Rochechouart, comte de Vivonne, maréchal de France en 1675
  •  : N. de Goyon-Matignon, comte de Thorigny
  • 1672 : N. de Cossart, marquis d'Espies
  • 1676 : N. de Goyon, marquis de Matignon
  • 168? : N., comte de Vienne
  •  : François Marie, duc de Broglie, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant-général le , maréchal de France le , †
  •  : Jean de Faret de Montfrain, marquis de Fournès
  •  : Henri de Faret de Montfrain, comte de Fournès
  •  : Charles Eugène Gabriel de La Croix, marquis de Castries, maréchal de France en 1783
  •  : N. de Goyon-Matignon, comte de Gacé
  • 1760 : Louis Gaucher, duc de Châtillon
  •  : Armand Joseph de Béthune, duc de Charost
  •  : Armand Jules François, comte de Polignac
  •  : Amable Charles Hennequin, vicomte d’Ecquevilly
  •  : Charles François Marie Joseph de Dorthan
  •  : Balthazar Martin Just Laugier de Beaurecueil
  •  : Jean-Benoît Ducos de La Hitte
  •  : Joseph Gabriel du Verger
  •  : Jacques Marie Joseph Conigliano de Clarenthal
  •  : Jean Charles Tardieu
  •  : Gabriel Pelletier
  •  : Léonard Cacatte
  •  : Archange Louis Rioult d’Avenay
  •  : François Charles Jean Pierre Marie d'Avrange d’Haugéranville
  •  : Isidore Martin

Campagnes et bataillesModifier

Ce régiment est l'un des douze que le cardinal de Richelieu organisa le dans le cadre de la guerre franco-espagnole. Comme pour chacun des autres, il voulut en être le chef. À la mort du cardinal, le , le régiment des Fusiliers à cheval de Son Éminence devient la propriété du roi et change de nom devenant le Roi Cavalerie et de mestre de camp-lieutenant. Son nouveau chef, le marquis d’Esclainvilliers, le commande à Rocroi et à Thionville en 1643. Une ordonnance du lui donne le titre de Fusiliers à cheval du Roi.

: bataille de Spire
: bataille de Fontenoy

Le 6e régiment de cavalerie a fait les campagnes de 1792 à 1794 à l’armée du Nord.

Le 6e régiment de cuirassiers a fait les campagnes de l’an XIII à 1806 à l’armée d’Italie ; 1807 et 1808 au 3e corps de réserve de la Grande Armée ; 1809 et 1810 au corps de cavalerie de réserve de l’armée d’Allemagne ; 1811 au camp d’Utrecht ; 1812 au corps d’observation de l’Elbe ; 1813 et 1814 au 1er corps de cavalerie (Hambourg) ; 1815 à la 3e division de réserve de cavalerie.

Le fond du 6e régiment de cuirassiers a été versé au commencement de 1816 dans le 2e régiment de cuirassiers du Dauphin, qui a également reçu le fond du 12e, ex Dauphin cavalerie.

QuartiersModifier

Personnalités ayant servi au régimentModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Lemau de la Jaisse, Paris 1739

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer - Depuis , jusqu’en , Pierre Lemau de La Jaisse, Paris 1739
  • Chronique historique-militaire, Pinard, tomes 3, 4, 6 et 7, Paris 1761, 1761, 1763, 1764

Articles connexesModifier

Liens externesModifier