Ouvrir le menu principal

Régiment de Vexin (1762)

Régiment de Vexin
Image illustrative de l’article Régiment de Vexin (1762)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Vexin

Création 1674
Dissolution 1796
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir régiments de Louvigny, de La Trémoille, de Tessé, de Senneterre, de Ségur et de Vexin.

Le régiment de Vexin est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1674.

Création et différentes dénominationsModifier

  • 1er mars 1674 : création du régiment de Castries
  • 16 avril 1695 : renommé régiment de Morangiès
  • 29 novembre 1703 le régiment de vexin existe toujours sous ce nom : voir trace d'un capitaine du régiment de Vexin Joseph de la Roche "escuier sieur de Giat à Lille lors du décès de son épouse le 29/11/1703 épouse DELEBAR Marie Anne dans le registre paroissiale sepulture source: les recherches des DELEBAR de Lille par Sébastien Barthélémy Delbarre
  • 2 août 1705 : renommé régiment de Louvigny-Gramont
  • 27 janvier 1711 : renommé régiment de Bacqueville
  • 7 octobre 1728 : renommé régiment de La Trémoille
  • 24 septembre 1731 : renommé régiment de Tessé
  • 21 août 1734 : renommé régiment de Senneterre
  • 12 mars 1739 : renommé régiment de Chaillou
  • 22 août 1743 : renommé régiment de Ségur
  • 1er décembre 1745 : renommé régiment de Gensac
  • 1er janvier 1748 : renommé régiment de Vastan
  • 10 mars 1749 : renforcé par incorporation du régiment de Luxembourg
  • 5 novembre 1761 : renommé régiment de Bouillé
  • 10 décembre 1762 : renommé régiment de Vexin, au nom de ce pays
  • 1er janvier 1791 : renommé 72e régiment d’infanterie de ligne
  • avril 1795 : le 2e bataillon est amalgamé dans la 134e demi-brigade de première formation
  • 21 décembre 1796 : le 1er bataillon est amalgamé dans la 70e demi-brigade de deuxième formation

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

3 drapeaux dont un blanc Colonel, et 2 d’Ordonnance, « jaunes & noirs par oppoſition, & croix blanches » (Ordonnance du 8 janvier 1737)[1].

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

  • 1er mars 1674 : René Gaspard de La Croix, marquis de Castries
  • 4 avril 1674 : Joseph François de La Croix, marquis de Castries, 22 mars 1689, maréchal de camp le 30 mars 1693, † 24 juin 1728
  • 16 avril 1695 : Charles de Molette, marquis de Morangiès, 10 février 1704, † août 1705
  • 2 août 1705 : Louis Antoine Armand de Gramont, duc de Louvigny, brigadier le 1er octobre 1718, maréchal de camp le 24 avril 1727, lieutenant général le 1er août 1734, † 16 mai 1741
  • 27 janvier 1711 : Jean François Boyvin, marquis de Bacqueville
  • 7 octobre 1728 : Charles René Armand, duc de Trémoille
  • 24 septembre 1731 : René Marie de Fronlay, marquis de Tessé, brigadier le 1er janvier 1740, † 22 août 1742
  • 21 août 1734 : Henri, marquis de Senneterre
  • 12 mars 1739 : N. Amelot de Villedomain, marquis de Chaillou
  • 22 août 1743 : Henri Philippe, comte de Ségur
  • 1er décembre 1745 : Gilles de La Roche, comte de Gensac
  • 1er janvier 1748 : N., marquis de Vastan
  • 5 novembre 1761 : François Claude Amour du Chariot, marquis de Bouillé
  • 26 février 1777 : Charles Armand Fidèle de Durfort, comte de Duras
  • 1er janvier 1784 : Étienne Charles, chevalier de Damas-Crux
  • 21 octobre 1791 : Jean-Baptiste Chauvet d’Allons
  • 5 février 1792 : Jean Thevet de Lessert
  • 23 mars 1792 : Jean François de Bar

Campagnes et bataillesModifier

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment de Bouillé conserve ses deux bataillons et est affecté au service de la Marine et des Colonies et à la garde des ports dans le royaume et prend le nom de régiment de Vexin.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[2]
Habit, veste et culotte blancs, parements, revers et collet verts, une poche en long, garnie de quatre boutons, dont deux au milieu, trois boutons sur la manche, quatre petits au revers et quatre gros au dessous : boutons jaunes et plats, avec le no 58. Chapeau bordé d'or.

Le 72e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée de la Vendée ; 1794 à l’armée des Pyrénées-Occidentales.

QuartiersModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris 1739
  2. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 5, 6 et 8, Paris 1762, 1763 et 1778

Article connexeModifier

Liens externesModifier