Régiment de Soissonnais (1762)

Régiment de Soissonnais
Image illustrative de l’article Régiment de Soissonnais (1762)
drapeau d’ordonnance du régiment de Soissonnais

Création 1597
Dissolution 1796
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Soissonnais est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1597.

Création et différentes dénominationsModifier

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

  •  : Jacques Rouxel de Médavy, comte de Grancey, maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , maréchal de France le , †
  •  : Pierre Rouxel de Médavy, comte de Grancey, maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : François-Bénédict Rouxel de Médavy, marquis de Grancey,
  •  : Jacques Léonor Rouxel de Médavy, comte de Grancey, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , maréchal de France en 1724, †
  •  : François Rouxel de Médavy, marquis de Grancey, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , †
  •  : Adolphe Charles de Romilley, marquis de La Chenelaye, brigadier le
  •  : François-Louis Le Tellier de Louvois, marquis de Louvois puis marquis de Souvré, brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , † 1767
  •  : Louis de Brancas, comte de Lauragais puis duc de Brancas le , brigadier le , déclaré maréchal de camp en par brevet du 1er mai, déclaré lieutenant général des armées du roi en par pouvoir du
  •  : Henri Philippe, marquis de Ségur puis comte de Ségur le , brigadier le , maréchal de camp le , lieutenant général des armées du roi le , maréchal de France en 1783, †
  •  : N. de La Luzerne, marquis de Briqueville
  •  : Léon Marguerite Le Clerc, baron de Juigné
  •  : Jean-Baptiste Louis Philippe de Félix d’Ollières, comte du Muy, comte de Sainte-Maime
  •  : Marie Charles-César Florimond de Fay, comte de La Tour Maubourg
  •  : Pierre d’Espéron
  •  : Jean Jacques François Barthélémy de Lafont
  •  : Jacques Grégoire Louis Brobecque
  •  : Félix Antoine Duportal

Campagnes et bataillesModifier

Le , le régiment de Grancey combattit avec une grande vigueur autour de l'abbaye de Staffarda. Il était à l'extrême droite de la 2e ligne, devant le régiment de Périgord[2] et effectua une belle charge à travers les marais, et prit trois canons à l'ennemi.

  • Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment de Briqueville conserve ses deux bataillons et prend le nom de régiment de Soissonnais.
    L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[3]
    Habit, revers, culotte et veste blancs, paremens et collet rouges, pattes ordinaires garnies de trois boutons, autant sur la manche, quatre au revers et quatre en dessous : boutons jaunes et plats, avec le no 23. Chapeau bordé d'or.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 2, 3, 4, 5 et 8, Paris 1760, 1761, 1761, 1762 et 1778

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Henri Mérou, "Les combattants français de la guerre américaine, 1778-1783 : listes établies d'après les documents authentiques déposés aux Archives Nationales et aux Archives du Ministère de la guerre", 1903, consultable https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5525402h/f277.image.r=saint-jean-sur-vilaine
  2. devenu régiment de Conti
  3. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762