Régiment Royal-Suédois

(Redirigé depuis Régiment de Royal-Suédois)

Régiment Royal-Suédois
Image illustrative de l’article Régiment Royal-Suédois
Uniforme et drapeau du régiment Royal-Suédois en 1772

Création 1690
Dissolution 1794
Pays Allemagne
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment Royal-Suédois est un régiment d'infanterie allemand du Royaume de France créé en 1690 devenue sous la Révolution le 89e régiment d'infanterie de ligne..

Création et différentes dénominationsModifier

 
Le Maréchal Erik Sparre, vers 1714
par Nicolas de Largillierre
Nationalmuseum, Stockolm
  •  : création du régiment de Leisler
  •  : renommé régiment de Sparre
  •  : renommé régiment de Lenck
  •  : renommé régiment d'Appelgrehn
  •  : Le roi, pour témoigner au corps sa satisfaction de la brillante valeur qu'il avait montrée dans le siège de Prague, le mit, par ordre du , sous le titre de Royal-Suédois, et lui accorda les privilèges dont jouissaient les régiments royaux
  • 1er janvier 1791 : Devient le 89e régiment d'infanterie de ligne

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

16 drapeaux, dont un blanc Colonel, et 15 d’Ordonnance, « bleux, avec une fleur de lys d’or dans chacun des 4 quarrez, & croix blanches »[1].

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

Colonels propriétaires
  •  : Johan Henrik Leisler
  •  : Erik Sparre, comte de Sundby
  •  : Jakob Gustaf Lenck, brigadier le , maréchal de camp le , †
  •  : Pierre Appelgrehn, brigadier le , †
  •  : Josef Magnus Sparre, comte de Kronoberg
  •  : Alexander Serafin Josef Sparre, comte de Kronoberg
  •  : Ludvig Ernst Josef Sparre, comte de Kronoberg
  •  : Axel de Fersen - Colonel
Colonels commandants
  •  : Orthon Friedrich von Bülow
  •  : Michel de Maës
  •  : Pierre de Chambge d’Elbecq
  •  : Louis Hermann von Waldner
  •  : Ernst Sparre de Kronoberg
  •  : Carl Gideon Sinclair
  •  : Hugo Hamilton
  •  : Walther von Nyvenheim
  •  : Curt von Stedingk
  •  : Charles-Léopold Fürstenwaerther

CompositionModifier

Le régiment de Leisler est formé par des prisonniers de guerre après la bataille de Fleurus, comme un « régiment allemand » avec un colonel propriétaire et des officiers suédois. Le gros des effectifs est originaire de la Poméranie suédoise en Allemagne.

Campagnes et bataillesModifier

  • guerre de Succession de Pologne
    • 1734 Prise de Philipsbourg
    • en récompense de sa fidélité et des services rendus pendant cette guerre, Louis XV attribue au régiment l’attribut honorifique « Royal » ; le régiment obtient ainsi les privilèges des régiments royaux.

Le 1er bataillon du 89e régiment d’infanterie de ligne a fait les guerres de 1792 et 1793 à l’armée de la Moselle, celle de 1794 à l’armée du Nord ; le 2e bataillon les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée du Nord, 1794 à l’armée de Sambre-et-Meuse.

QuartiersModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Victor Belhomme, Histoire de l'Infanterie française, t. 2, Paris, Charles-Lavauzelle (1re éd. 1895), 493 p.
  • Eugène Fieffé, Histoire des troupes étrangères au service de la France : depuis leur origine jusqu'à nos jours, vol. 1, Paris, Terana, (1re éd. 1854) (ISBN 2-904221-15-8)
  • Liliane & Fred Funcken : L'Uniforme et les Armes des soldats de la guerre en dentelle (XVIIIe siècle), Casterman 1975 pour le Tome 1 (ISBN 2203143150) et 1976 pour le Tome 2 (ISBN 2203143169)
  • Thomas Balch : Les Français en Amérique pendant la Guerre de l'Indépendance des États-Unis - 1777-1783, A. Sauton Éditeur, Paris 1872 Facsimilé de la Bibliothèque nationale de France
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 7 et 8, Paris 1764 et 1778

Article connexeModifier

Liens externesModifier