Régiment de Médoc

Régiment de Médoc
Image illustrative de l’article Régiment de Médoc
Uniforme et drapeau du régiment de Médoc en 1772

Création 1673
Dissolution 1795
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Médoc est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1673.

Création et différentes dénominationsModifier

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

3 drapeaux, dont un blanc Colonel, et 2 d’Ordonnance « rouges & feuilles mortes par opposition, & croix blanches »[2].

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

  •  : Philippe de Montaut-Besnac, marquis de Navailles, brigadier le , †
  •  : Hamilton
  • 1685 : Marie Urbain René du Plessis, marquis de Jarzé
  •  : Isaac Charles de La Rochefoucaud, comte de Montendre, brigadier le , †
  •  : Jérôme, comte de Chamillard
  •  : Nicolas Gabriel de Gilbert de Voisins, marquis de Villennes, brigadier le
  •  : Charles Emmanuel de Crussol, duc d’Uzès
  •  : Hyacinthe Gaëtan, comte de Lannion, déclaré brigadier le par brevet expédié le 1er mai, déclaré maréchal de camp en par brevet du , lieutenant général le
 
Jean Mathieu Philibert Sérurier, en uniforme de lieutenant du 68e régiment d’infanterie de ligne, par Frédéric Delanoe.
  •  : Marie Jacques, marquis de Bréhant
  •  : Joseph de Ravignan, marquis de Mesmes
  •  : Charles de Biotères, marquis de Chassincourt de Tilly
  •  : Denis Jean, marquis de Mauroy
  •  : Albert Paul de Mesmes, comte d’Avaux
  •  : Innocent Adrien Maurice marquis de Roquefeuil
  •  : Hugues Alexandre Joseph Meunier
  •  : Jean Mathieu Philibert Sérurier, maréchal de France en 1804, †

Campagnes et bataillesModifier

  • Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses deux bataillons et est affecté au service de la Marine et des Colonies et à la garde des ports dans le royaume.
    L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[3]
    Habit, veste et culotte, parements et collet blancs, revers verts, pattes ordinaires garnies de trois boutons, autant sur la manche, quatre au revers et quatre au dessous : boutons blancs, avec le no 56. Chapeau bordé d'argent.

Le 1er bataillon du 70e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 et 1793 à l’armée d’Italie ; le 2e, de 1792 à 1795 à l’armée des Pyrénées-Orientales.

QuartiersModifier

Notes et référencesModifier

  1. Histoire de l’infanterie en France, par le lieutenant-colonel Belhomme, tome 2, Henri Charles-Lavauzelle éditeur militeur, p. 184
  2. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739
  3. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 5 et 8, Paris 1762 et 1778

Article connexeModifier

Lien externeModifier