Ouvrir le menu principal

Régiment de Foix (1684)

Régiment de Foix
Image illustrative de l’article Régiment de Foix (1684)
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Foix

Création 1684
Dissolution 1796
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Foix est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1684.

Création et différentes dénominationsModifier

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

3 drapeaux dont un blanc Colonel, et 2 d’Ordonnance « verts & isabelles en triangle par opposition, & croix blanches »[1].

À partir de 1780, le drapeau porte la devise Fidelis felix fortis, qui signifie « Fidélité, chance et force ».

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

  • 13 septembre 1684 : Jules Armand Colbert, d’Ormoy puis marquis de Blainville, brigadier le 30 mars 1693, maréchal de camp le 29 janvier 1702, lieutenant général le 19 juin 1702, † 13 août 1704
  • 6 septembre 1689 : N. de Béthune-Sully, prince d’Henrichemont
  • 4 mars 1696 : Joseph de Mesmes, marquis de Ravignan, brigadier le 10 février 1704, maréchal de camp le 12 novembre 1708, lieutenant général le 8 mars 1718, † 15 mai 1742
  • 22 janvier 1709 : Pierre de Thome
  • 1er août 1734 : N. de Thome de Saint-Georges
  • 13 octobre 1734 : Jean François de Malortie, marquis de Boudeville, brigadier le 20 février 1743, déclaré maréchal de camp en novembre 1745 par brevet expédié le 1er mai, † 27 novembre 1747
  • 1er décembre 1745 : Antoine Charles Joseph, chevalier de Grollier de Servières, brigadier le 20 mars 1747, maréchal de camp le 1er mai 1758, lieutenant général le 25 juillet 1762
  • 7 mai 1758 : Gabriel François, comte de Rougé
  • 20 février 1761 : Louis Alexandre, marquis de Damas-Crux, † 3 juillet 1814
  • 1er décembre 1762 : Alexandre Nicolas Claude Hector Andrault, comte de Maulevrier-Langeron
  • 3 janvier 1770 : Alexis Benjamin François POUTE de NIEUIL, Comte de Nieuil 1731-1787 du château de Dompierre, fit les 6 campagnes de guerre de 1757 en Allemagne, fut blessé au combat de Corbach (1760), et obtint une pension annuelle. Maréchal de camp des armées du Roi, pensionné comme colonel commandant du régiment de Foix-infanterie et membre de l'administration provinciale du Poitou
  • 1er janvier 1784 : Guillaume Marie, vicomte de La Roche-Aymon
  • 5 février 1792 : Jean-Baptiste François de Chef du Bois, chevalier de Bouan
  • 12 juillet 1792 : Gaspard Adrien Bonet du Louvat de Champollon
  • 8 mars 1793 : Antoine Balland

Campagnes et bataillesModifier

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment de Foix conserve ses deux bataillons et est affecté au service de la Marine et des Colonies et à la garde des ports dans le royaume.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[2]Habit, parements, collet, veste et culotte blancs, revers verts, la poches en long garnies de neuf boutons en patte-d'oie, trois sur la manche, quatre petits au revers, et quatre gros au dessous : boutons jaunes et plats, avec le no 72. Chapeau bordé d'or.

Le 83e régiment d’infanterie de ligne a fait les campagnes de 1792 à 1795 à l’armée du Nord. Le 1er bataillon, fait prisonnier de guerre à Marchiennes en 1793, n’a été rendu qu’en 1795.

QuartiersModifier

Mémoire et traditionsModifier

Personnalités ayant servi au régimentModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Cinquième abrégé général du militaire de France, sur terre et sur mer, Pierre Lemau de La Jaisse, Paris, 1739
  2. Ordonnance du roi, concernant l'infanterie françoise : du 10 décembre 1762
  3. État militaire de France pour l’année 1789, M. de Roussel, Paris, 1789

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 4, 5, 6 et 7, Paris 1761, 1762, 1763 et 1764

Article connexeModifier

Lien externeModifier