Régiment de Beauvoisis

Régiment de Beauvoisis
Image illustrative de l’article Régiment de Beauvoisis
Uniforme et drapeau du régiment de Beauvoisis en 1772

Création 1667
Dissolution 1795
Pays France
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Beauvoisis couramment appelé régiment de Beauvaisis est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1667.

Création et différentes dénominationsModifier

ÉquipementModifier

DrapeauxModifier

3 drapeaux dont un blanc Colonel, et 2 d’Ordonnance, « rouges & aurores par opposition, & croix blanches »[1].

HabillementModifier

HistoriqueModifier

Colonels et mestres de campModifier

  •  : Alexis de Sainte-Maure, comte de Jonzac (ou Jonsac), brigadier le , †
  •  : comte de Saint-Maure, neveu du précédent
  •  : Antoine-Paul-Jacques de Quelen Stuer de Caussade, marquis de Saint-Megrin, puis comte, puis duc, de La Vauguyon, brigadier le , maréchal de camp le , déclaré lieutenant général en , par pouvoir expédié le précédent
  •  : Charles-Antoine de Guerin, marquis de Lugeac, déclaré brigadier en , par brevet expédié le , maréchal de camp le , lieutenant général le
  • 1759 : M. le chevalier de Clugny, brigadier le
  • en 1789 : comte de Damas
  • en 1793 : Chevalier

CompositionModifier

  •  : levé à 20 compagnies
  •  : attribution de 2 canons de 4 en tant qu’artillerie régimentaire
  •  : suppression de l’artillerie régimentaire
  •  : porté à 24 compagnies
  •  : un bataillon composé d’une compagnie de grenadiers et de 15 compagnies ordinaires, toutes de 45 hommes
  •  : un bataillon de campagne de 13 compagnies dont une de grenadiers
  •  : augmenté d’un bataillon de 13 compagnies de miliciens de 45 hommes

Campagnes et bataillesModifier

Lors de la réorganisation des corps d'infanterie français de 1762, le régiment conserve ses deux bataillons et est affecté au service de la Marine et des Colonies et à la garde des ports dans le royaume.
L'ordonnance arrête également l'habillement et l'équipement du régiment comme suit[3]
Habit, veste, parements, culotte blancs, collet et revers verts, doubles poches en long garnies chacune de quatre boutons à distance égale, trois sur la manche, quatre au revers et quatre au dessous : boutons blancs et plats, avec le no 41. Chapeau bordé d'argent.

QuartiersModifier

Le 57e régiment d’infanterie de ligne faisait partie de la garnison de Mayence en 1793.

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

AnnexesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Lieutenant général de Vault, Mémoires militaires relatifs à la guerre d'Espagne sous Louis XIV, vol. 1, Imprimerie Royale (Paris), , 910 p. (lire en ligne).
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 5 et 8, Paris 1761 et 1778

Article connexeModifier