Ouvrir le menu principal

Référendum de 2017 sur le statut de Porto Rico

Référendum de 2017 sur le statut de Porto Rico
Voir et modifier les données sur Wikidata
Admission dans l'union
97,16 %
Libre association/Indépendance
1,51 %
Statu quo
1,32 %

Un référendum non contraignant sur le statut de Porto Rico se tient le afin de déterminer si l’archipel veut continuer d'être un État libre associé des États-Unis. Porto Rico est un territoire des États-Unis depuis la guerre hispano-américaine en 1898.

ContenuModifier

Article détaillé : Élections à Porto Rico.

La population est amenée à choisir entre le statu quo, l'accès au statut d'État américain ou la libre association/Indépendance. Si une majorité relative de votants choisit cette dernière double option, un second référendum aura lieu le 8 octobre pour les départager. Quel que soit le résultat, le référendum demeure non contraignant.

Calendrier électoralModifier

Le , le Sénat de Porto Rico contrôlé par le Nouveau parti progressiste (en) a voté une loi approuvant le référendum pour que Porto Rico devienne un État des États-Unis[1].

ContexteModifier

Porto Rico fut cédé par l'Espagne aux États-Unis lors du Traité de Paris après la guerre hispano-américaine. Depuis l'île de Porto Rico est un territoire des États-Unis. Du fait de ce statut, ce n'est ni un État des États-Unis, ni un État souverain. Bien que les Portoricains aient la citoyenneté américaine depuis le Jones–Shafroth Act (en) de 1917, comme Porto Rico n'est pas un État, ils ne peuvent pas voter lors de l'élection du président des États-Unis, qui est leur chef du gouvernement et ils n'ont pas de représentants au Congrès des États-Unis, bien que ce dernier exerce le pouvoir législatif sur l'île, qui est plus peuplée que 23 des États formant les États-Unis. De plus, la politique étrangère est du ressort des États-Unis.

Le , le gouverneur de Porto Rico Ricardo Rosselló signe la loi no 7 pour la « décolonisation immédiate de Porto Rico » qui prévoit un référendum d'autodétermination le (cependant non contraignant). Les électeurs devront choisir entre l'option de devenir un État américain ou bien le statut de libre association/indépendance. En cas de victoire de la deuxième option, un second référendum sera organisé le 8 octobre suivant pour choisir entre la libre association et l'indépendance[2]. L'opposition boycotte le scrutin[3].

Le référendum a lieu dans un contexte politique compliqué, Porto Rico étant toujours lourdement endetté et subissant une politique d'austérité. L'opposition, qui souhaite soit l'indépendance, soit le maintien du statut actuel, boycotte le scrutin, reprochant un vote biaisé et ne pouvant que porter en tête l'option visant à faire de Porto Rico un État américain. De plus, ce référendum est purement consultatif, donc le président Donald Trump n'est pas obligé d'en tenir compte, sans compter que le boycott rend les résultats peu représentatifs. Enfin, le coût de ce référendum est par ailleurs critiqué[3].

Résultats des référendums précédentsModifier

Référendums sur le statut politique de Porto Rico
1967 1993 1998 2012
Statu quo 60,4 % 48,6 % 0,1 % -
Étatisation 39,0 % 46,3 % 46,5 % 61,1 %
Indépendance 0,6 % 4,4 % 2,5 % 5,5 %
Libre association 0,0 % 0,0 % 0,3 % 33,3 %
Aucune de ces options 0,0 % 0,0 % 50,3 % -

RésultatModifier

Choix Votes %
Transformation en État américain 502 801 97,18
Maintien du Statu quo 7 786 1,50
Libre association/Indépendance 6 823 1,32
Votes valides 517 410 99,8
Votes blancs et invalides 984 0,2
Total 518 394 100
Inscrits/Participation 2 260 804 22,91
Source: Le Monde Démocratie Directe

Analyse des résultatsModifier

Le statut d'État américain remporte une écrasante majorité des suffrages avec 97 % des votants ayant choisi cette option. La participation est néanmoins très faible, avec moins de 23 % des inscrits ayant voté, à la suite d'un appel au boycott du scrutin par une partie de la classe politique portoricaine.

Notes et référencesModifier

  1. (es) Rebecca Banuchi, « Senado abre camino al plebiscito », elnuevodia.com,‎ (lire en ligne).
  2. (es) Frances Rosario, « Ricardo Rosselló oficializa el próximo plebiscito de status », elnuevodia.com,‎ (lire en ligne).
  3. a et b Nelson Del Castillo avec Élodie Cuzin, « Les Portoricains se prononcent sur leurs relations complexes avec Washington »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), tv5monde.com, 11 juin 2017.