Ouvrir le menu principal

Référendum constitutionnel togolais de 2018

Référendum constitutionnel togolais de 2018

Un référendum constitutionnel a lieu le 16 décembre 2018 au Togo suite à l'échec de l'adoption par seule voie parlementaire d'une révision constitutionnelle portant notamment sur les modalités d'élection du président de la république[1].

Sommaire

ObjetModifier

Le projet de révision constitutionnelle prévoit entre autres une modification du mode de scrutin utilisé pour les élections présidentielles togolaises, avec un passage au scrutin uninominal majoritaire à deux tours au lieu d'un seul ainsi qu'une limitation à deux du nombre de mandat.

Étapes du projet et oppositionModifier

La modification constitutionnelle est vivement critiquée par l'opposition, en particulier la non rétroactivité de la limitation du nombre de mandats, qui permettrait à Faure Gnassingbé , président depuis 2005, de se représenter en 2020 et 2025. Suite aux appels à manifester massivement contre le projet, des dizaines de milliers de personnes se réunissent pour protester dans plusieurs villes du pays dont 100 000 dans la capitale Lomé les 6 et 7 septembre.

Pour être adopté par seule voie parlementaire, un projet de révision de la constitution doit être adopté à la majorité des quatre cinquièmes des 91 membres du parlement. Le 19 septembre 2017, cependant, le projet ne réunit que 62 voix sur 91, toutes provenant du parti présidentiel, l’Union pour la République (UNIR). L'opposition ne participe pas à la séance, la considérant, selon l’Alliance nationale pour le changement (ANC, principal parti d’opposition) comme un "simulacre de plénière"[2]. La majorité des trois cinquièmes ayant été atteinte, le projet de révision est néanmoins valide pour un passage par voie référendaire. Initialement, le gouvernement comptait sur une organisation du scrutin avant la fin de l'année, mais l'opposition le contraint à entamer préalablement un dialogue, repoussant le scrutin à 2018[1]. Le 19 septembre 2018, la Ceni annonce finalement la tenue d'un référendum le 16 décembre le même jour que les municipales et quatre jours avant les législatives, sans toutefois en préciser le contenu exact[3].

RésultatModifier

Référendum togolais de 2018
Choix Votes %
Pour
Contre
Votes valides
Votes blancs et invalides
Total ' 100
Abstentions
Inscrits/Participation

Notes et référencesModifier