Ouvrir le menu principal

Quincy (Cher)

commune française du département du Cher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quincy.

Quincy
Quincy (Cher)
AOC de Quincy
Blason de Quincy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Cher
Arrondissement Vierzon
Canton Mehun-sur-Yèvre
Intercommunalité CC Cœur de Berry
Maire
Mandat
Axel Ponroy
2014-2020
Code postal 18120
Code commune 18190
Démographie
Population
municipale
866 hab. (2016 en diminution de 3,56 % par rapport à 2011)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 08′ 03″ nord, 2° 09′ 28″ est
Altitude Min. 103 m
Max. 136 m
Superficie 18,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Quincy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Quincy

Quincy est une commune française située dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire.

Sommaire

GéographieModifier

Quincy est un village d'environ 825 habitants (en comptant les villages alentour dépendant de la mairie quinçoise) situé à 10 km de Vierzon et de Bourges, dans le Cher, région Centre-Val de Loire. Quincy est traversé par le Cher.

LocalisationModifier

HistoireModifier

 
Quincite.

Au XIXe siècle, Pierre Berthier décrivit la quincite, variété d'opale rose découverte à Quincy.

La ligne de démarcation à QuincyModifier

Le pont de Quincy passe au dessus du Cher. L’ancien pont avait été construit en 1925 pour remplacer un pont de bois. Celui-ci était fabriqué en arceaux de béton. Pendant la construction de ce pont, l’ancien était encore utilisé. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce pont matérialisait la ligne de démarcation de juin 1940 à 1943. Le pont actuel a été construit en 1993.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, après la défaite de la France, les Allemands imposent leurs règles. Dès 1940, ils décident d’occuper une partie de la France et établissent la ligne de démarcation qui sépare la France en deux zones : une zone occupée au Nord et une zone libre au Sud. Certains villages comme Quincy sont divisés en deux parties avec le bourg en zone libre et certains hameaux en zone occupée (Villalin). Les habitants de Quincy rencontraient de nombreux problèmes pour se rendre au travail, comme les agriculteurs ou les viticulteurs qui avaient leurs champs en zone occupée…

D’autre part, Quincy dépendait des autres villes Bourges, Vierzon et Mehun-sur-Yèvre, situées en zone occupée où il y avait différents services comme la Poste, la préfecture, la perception et la gare. Pour pouvoir circuler d’une zone à l’autre il fallait posséder un laissez–passer. Au départ, les « sauf-conduits » étaient délivrés par le maire de la commune puis validés par les Allemands. Ensuite il fallait obtenir une carte frontalière appelée « Ausweis », qui était délivrée par les autorités allemandes. Ces documents devaient contenir des informations personnelles (nom, date et lieu de naissance…), une description physique et une photo d’identité.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Claude Derbez    
mars 2014 En cours Axel Ponroy DVD  
Les données manquantes sont à compléter.

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 866 habitants[Note 1], en diminution de 3,56 % par rapport à 2011 (Cher : -1,47 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8277257988608619169249541 075
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0491 0671 0931 0201 0311 0371 0371 005885
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
869884855800793813809779755
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
740727783759812775825898866
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Germain. 1734-1735. 1885. L’église a pour origine la chapelle du château de Quincy. Elle se situait dans la cour même du château, dans une situation qui devenait gênante pour le seigneur propriétaire et pour les paroissiens, d’autant plus qu’elle menaçait ruine. En 1734, sa réparation fut estimée à 590 livres. Anne Louis Pinon, seigneur de Quincy, proposa de se charger de sa reconstruction, moyennant l’abandon de son assiette, dans un lieu plus conforme. Elle devait être suffisante au culte du peuple sans dépense ni point d’honneur ridicule. Le sieur Arnoux se chargea de sa reconstruction dans le lieu où elle se trouve sur les cadastres de 1828 et de 1938. La date et le nom de l’entrepreneur se trouvent sur la porte d’entrée de l’église. En 1885, le pilier intérieur qui soutient le clocher, reçut son symétrique de l’autre côté de la travée ouest de la nef, pour monter la tribune en bois.
  • Le vignoble, les vins d'appellation d'origine contrôlée et le musée du vin de Quincy. Ce village du Berry est surtout connu pour ses vignes, produisant des vins portant le label AOC exportés dans plusieurs pays étrangers (dont le Japon). La mairie a récemment inauguré La Maison du Vin, qui est une salle de concert ainsi qu'un musée du vin.

HéraldiqueModifier

Les armoiries de Quincy se blasonnent ainsi :

D'azur au chevron d'or accompagné de trois pomme de pin du même, le pédoncule en haut.

BibliographieModifier

  • Cédric Gourin, Le canton de Lury-sur-Arnon, coll. Mémoire en images, éditions Alan Sutton, 2011
  • Maryline Smith et Daniel Péras, Quincy Village Vigneron, coll Mémoire en images, éditions Alan Sutton, 2006

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :