Qui a tiré sur M. Burns ?

épisode des Simpson
Qui a tiré sur M. Burns ?
(Partie 1)
Saison 6 Épisode no 25

Titre original Who Shot Mr. Burns?
Titre québécois Qui a tiré sur M. Burns ?
Code de production 2F16
1re diffusion aux É.-U. 21 mai 1995
1re diffusion en France 20 janvier 1996
Tableau noir Ce n'est pas un indice... ou ça en est un ?
Gag du canapé Les Simpson courent le long de leur salon, en passant sans cesse devant le canapé, sans jamais s'arrêter.
Scénariste Bill Oakley
Josh Weinstein
Réalisateur Jeffrey Lynch
Invités Tito Puente
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 6
Liste des épisodes des Simpson
Qui a tiré sur M. Burns ?
(Partie 2)
Saison 7 Épisode no 1

Titre original Who Shot Mr. Burns?
Titre québécois Qui a tiré sur M. Burns ?
Code de production 2F20
1re diffusion aux É.-U. 17 septembre 1995
1re diffusion en France 27 janvier 1996
Tableau noir Je ne me plaindrai pas de la solution
Gag du canapé Alors que les Simpson courent s'asseoir sur le canapé, celui-ci est remplacé par une feuille graduée (pour mesurer la taille) devant laquelle ils se tiennent debout et de face, comme des personnes arrêtées dans un commissariat.
Scénariste Bill Oakley
Josh Weinstein
Réalisateur Wes Archer
Chronologie
Listes
Liste des épisodes de la saison 7
Liste des épisodes des Simpson

Qui a tiré sur M. Burns ? (Who Shot Mr. Burns?) est le titre d'un double épisode de la série télévisée d'animation Les Simpson. La première partie est le dernier épisode de la saison 6 et la deuxième partie est le 1er (2e lors de la diffusion en France) épisode de la saison 7. Il s'agit alors du premier épisode de la série à être décomposé en deux parties distinctes.

SynopsisModifier

Partie 1Modifier

Lorsque Willie creuse dans la buanderie de l'école pour y enterrer une gerbille morte, il découvre que l'école a été construite sur un gisement de pétrole. Un puits est alors construit, dont l'école devient propriétaire, et le Principal Skinner profite de cette manne financière pour accéder aux doléances des employés de l'école et créer de nouveaux cours.

Ce gisement attire néanmoins la convoitise de M. Burns, qui parvient après plusieurs manœuvres à subtiliser le pétrole et la propriété de la nappe en créant son propre forage oblique à côté de la Taverne de Moe.

Burns provoque alors la ruine de l'école de Springfield, avec pour conséquences le renvoi de Willie et la suppression des cours de musique ainsi que la fermeture de la Taverne de Moe (à cause des gaz toxiques émis par sa pompe), rend infirme Petit Papa Noël, rend Homer fou de rage en ne se souvenant jamais de son nom, renvoie Smithers car ce dernier s'oppose à l'idée de Burns de cacher le soleil pour gagner plus d'argent en obligeant les gens à s'éclairer le jour, projet qu'il réalise au grand dam des habitants de Springfield. Tout le monde a ainsi quelque chose contre lui. C'est alors qu'on lui tire dessus un coup de revolver. Burns s'effondre sur le cadran solaire.

Partie 2Modifier

Toute la ville se demande qui peut bien être l'assassin. Les premiers soupçons se tournent sur Smithers, retrouvé ivre le lendemain de la tentative d'assassinat. Il pense lui-même être le coupable, car il lui est revenu avoir tiré sur un vieil homme la veille, alors qu'il était pressé de rentrer chez lui. Finalement, il s'agissait d'un autre homme et Smithers est innocenté.

Essayant de trouver une piste plausible parmi les nombreux ennemis de Mr Burns, la police interroge les principaux suspects apportés par l'investigation de Lisa, mais aucun, que ce soit le proviseur Skinner, Willie ou Moe, ne semble avoir un véritable mobile pour le crime.

En trouvant un cil après avoir analysé les vêtements de Mr Burns, les analyses d'ADN confirment que celui-ci appartient à la famille des Simpsons. L'équipe de Wiggum arrive immédiatement fouiller la maison, lorsqu'elle trouve un revolver caché dans la voiture, avec la même douille de balle que celle qui a tiré sur Burns. C'est Homer qui est soupçonné, ayant été auparavant en colère contre lui, et arrêté. Il tente de s'enfuir et retrouver Burns à l'hôpital.

Finalement Mr Burns se réveille, ayant été en état stationnaire, et dévoile la vérité sur le soir de son meurtre : lorsqu'il a l'idée de se promener dans la ville après une conférence houleuse à la mairie, il aperçoit Maggie dans la voiture des Simpsons, et se jette sur elle pour lui prendre une sucette, à la suite d'une conversation anecdotique avec Smithers. Mais il échoue et son arme de défense finit dans les mains de Maggie qui appuie sur la détente. Il est ainsi retrouvé « mort » sur le cadran solaire de la ville. L'épisode se termine par un gros plan sur Maggie, laissant un suspens aux spectateurs ; l'aurait-elle fait exprès ?

IndicesModifier

  • Au gag du tableau de la Partie 1, il est écrit "Ce n'est pas un indice ... ou ça en est un ? ". Lors du gag du canapé de la Partie 2, lorsque les Simpson sont devant la feuille, Maggie se montre du doigt...
  • Ironiquement, Maggie est, avec Petit Papa Noël, le premier témoin interrogé par la police. Par la suite, Marge dira que « le coupable n'est jamais celui qu'on soupçonne en premier », ce à quoi Lisa rétorque qu'« en fait dans 95 % des cas c'est lui ».
  • Dans la partie 1, lorsque Burns dit "Vous parlez tous beaucoup. Mais qui ici aura le cran de m’arrêter ?", tout le monde détourne le regard sauf Maggie.
  • Lorsque Burns expose son plan à Smithers, celui-ci pointe du doigt le cadran solaire en face de l’hôtel de ville. Cet indice fait référence au moment où Lisa explique que Burns s'est effondré en montrant simultanément l'Ouest et le Sud, qui du point de vue de Burns se lisaient M et S pour Maggie Simpson.
  • Dans la partie 2, aux alentours de la huitième minute, Lisa, assise sur le canapé en compagnie d'Homer, Marge et Abraham prononce la phrase "Je ne vois personne dans notre famille capable d'accomplir un meurtre". Maggie qui dormait à leurs pieds sur le tapis près du chat ouvre les yeux et se lève à ce moment précis.

SuspectsModifier

ErreursModifier

  • Dans la 1re partie, Tahiti Mel est appelé Tahiti Bob.
  • Le principal Skinner dit ne pas avoir de haut-parleur et de secrétaire, mais dans l'épisode Bart le génie, il en a.
  • En version française uniquement, à la fin du 1er épisode, M. Burns dit au tueur "Ah, c'est vous" alors que dans le flash-back du second, il dit "Ah, c'est toi". Cette erreur est due à un décalage linguistique avec la version originale en anglais, la deuxième personne se disant "you" au singulier comme au pluriel.
  • Dans la seconde partie, lorsque la police vient interroger Jasper Beardley, la maison de retraite est intacte alors qu'elle avait été en grande partie détruite lors de la première partie.
  • Après que l'exploitation de pétrole de l'école ait été volée par Burns, l'un des personnages rétorque à Skinner qu'elle est normalement de droit à l'école, vu qu'elle est juste en dessous d'elle et l'école au dessus, mais Skinner réplique en disant que la loi dit que c'est le premier qui exploite l’exploitation qui en est le propriétaire, or, cette loi ne concerne que les gisements Offshores (c'est-à-dire en pleine mer).

Références culturellesModifier

  • L'ensemble des deux épisodes est une parodie de l'épisode – lui aussi en deux parties – Who Shot J.R.? de la série Dallas, qui tint l'Amérique en haleine plusieurs mois puisque la première partie était le dernier épisode d'une saison et la seconde le premier de la saison suivante. Ce suspense fut même célèbre pour avoir influencé la campagne présidentielle américaine de 1981, les Républicains ayant même sorti un pin's officiel arborant la formule "A Democrat killed J.R."[réf. nécessaire]. Ronald Reagan quant à lui déclara lors d'un meeting : « Si je savais qui a tué J.R., je n'aurais plus aucun problème pour financer ma campagne », référence probable aux nombreux paris qui avaient été organisés au sujet de l'identité du coupable.
  • Dans la 2e partie, la scène du rêve aux rideaux rouges avec Lisa et le policier Wiggum est une référence à des scènes du film Twin Peaks: Fire Walk with Me de David Lynch et d'épisodes de la série Twin Peaks, créée par David Lynch et Mark Frost.
  • Le musicien portoricain Tito Puente est caricaturé sous ses propres traits. Son école de jazz et de mambo porte le nom "Chez Guevara", en référence à Che Guevara.
  • L'interrogatoire de Willie le jardinier dans la deuxième partie est une référence au film Basic Instinct. Wiggum évoque le jeu vidéo Space Invaders.
  • Dans la liste des familles pour identifier l'ADN on peut voir le nom Griffin.
  • L'intrigue de l'épisode est inspiré de l'histoire d'Arthur Hemecker (source ??)
  • L'évasion d'Homer et son passage à l'hôpital fait directement référence au film Le Fugitif.
  • Dans le rêve de Smithers, on voit le générique d'une série "brigade des circuits" en anglais "speedway squad", cela fait référence à la série Police Squad. D'ailleurs, la voix off précise "in colors" comme dans le générique de cette série.
  • Au fil des épisodes, on peut remarquer qu'il y a 3 coupables :
  • Aux États-Unis, un concours fut organisé permettant à celui qui trouverait le nom de l'auteur du coup de feu de figurer en version animée dans un des épisodes. Officiellement, une seule personne trouva selon les commentaires du DVD de l'épisode mais elle ne se manifestât jamais pour la récompense. La plupart des énumérations furent Moe, Willie, Mme Hoover, Smithers, et quelques autres, mais ces 4 là en particulier.