Ouvrir le menu principal

Quercus virginiana est une espèce de chênes sempervirent de la famille des Fagaceae.

Quercus virginiana, appelé aux États-Unis Southern live oak,, est endémique du Sud-Est des États-Unis. Bien que de nombreuses autres espèces soient appelées vaguement live oak, le Southern live oak, est particulièrement emblématique de l'Old South. On trouve aujourd'hui de nombreux spécimens très volumineux et anciens de live oak dans la région du Sud profond des États-Unis[1].

TaxonomieModifier

Un grand nombre de noms communs sont utilisés pour cet arbre, y compris "Virginia live oak", "bay live oak", "scrub live oak", "plateau oak", "plateau live oak", "escarpment live oak", et (en espagnol) " roble ". Il est aussi souvent appelé simplement "live oak" dans sa région d'origine, mais son nom complet "southern live oak" permet de le distinguer d'autres live oaks, terme général désignant toute espèce de chêne à feuilles persistantes[2].

Cette profusion de noms communs reflète en partie une controverse actuelle au sujet de la classification de divers live oaks, en particulier de ses proches parents parmi les white oaks (Quercus sous-genre Quercus, section Quercus ). Certains auteurs reconnaissent comme espèces distinctes les formes que d'autres considèrent comme des variétés de Quercus virginiana. Il ressort notamment du United States Forest Service que les deux taxons suivants, considérés comme des espèces de la Flora of North America, sont traités comme des variétés de southern live oak: Quercus fusiformis ( Q. virginiana var. Fusiformis ) et Quercus geminata (Q. virginiana var. geminata ).

La situation est encore compliquée par lhybridation entre Southern live oaks et les deux espèces susmentionnées, ainsi que pour les Quercus minima, Quercus bicolor, Quercus sinuata ( Q. durandii ), Quercus lyrata, Quercus macrocarpa et le Quercus stellata.

VariationsModifier

Quercus virginiana peut être trouvé dans la nature croissant et se reproduisant dans la basse plaine côtière du golfe du Mexique et la basse Côte est des États-Unis. Son aire de répartition commence au sud-est de la Virginie, puis se poursuit au sud dans une bande étroite le long de la côte jusqu'à la côte intérieure de la Caroline du Sud, où son aire de répartition commence à s'étendre plus à l'intérieur des terres. Les variations de live oak continuent de s'étendre à l'intérieur des terres comme on se déplace vers le sud, se développant dans le sud de la Géorgie et couvrant toute la Floride au sud, jusqu'aux îles les plus septentrionales. Live oak pousse le long de la Floride jusqu'à Mobile Bay, puis vers l'ouest à travers les deux tiers des comtés les plus au sud du Mississippi. Live oak pousse dans le tiers sud de la Louisiane, à l'exception de quelques îles-barrières et de parties dispersées des paroisses les plus au sud. La gamme de chêne vivant continue au Texas et se rétrécit pour embrasser la côte jusqu'au-delà de Port Lavaca, au Texas [3]. L'espèce atteint sa limite nord-ouest dans les massifs granitiques et les canyons du sud-ouest de l'Oklahoma, rare vestige de la dernière glaciation .

Le long de la plaine côtière du golfe du Mexique et de l’Atlantique sud, aux États-Unis, on trouve des live oaks dans des forêts à espèces uniques ou mixtes, dispersées dans les savanes, et parfois en bouquets dans les prairies de la plaine côtière inférieure. Live oak pousse dans des sols allant de textures lourdes (loams argileux) au sable avec des couches de matières organiques ou de fines particules. On trouve du chêne vivant dominant certaines forêts maritimes, en particulier lorsque la périodicité et la durée des incendies est limitée. Live oak se trouve sur des sites topographiques plus élevés, ainsi que des hammocks dans les marais et marécages (swamps). En général, le chêne vert du sud embrasse le littoral et se rencontre rarement à plus de 300 pieds au-dessus du niveau de la mer. Live oak pousse sur une vaste gamme de sites soumis à de nombreux régimes d'humidité, allant de sec à humide. Live oak va bien survivre sur les sites secs et dans les zones humides. Il résiste efficacement aux inondations de courte durée si l'eau est en mouvement et si le drainage est bon. Un bon drainage du sol est une composante clé de la croissance durable de Live oak . La plage de précipitations requise est de 40 à 65 pouces d'eau par an, de préférence au printemps et en été. Le sol est généralement acide et a un pH situé entre 5,5 et 6,5. Un chêne vivant sur Tyler Avenue à Annapolis, dans le Maryland, est le spécimen mature connu le plus au nord, bien qu'un certain nombre de jeunes arbres poussent autour des environs de Towson.

DescriptionModifier

 
Feuilles et glands d'un southern live oak

Bien que les live oaks conservent leurs feuilles presque toute l'année, ils ne sont pas de véritables sempervirent. Les live oaks laissent choir leurs feuilles immédiatement avant l'apparition de nouvelles feuilles au printemps. De temps en temps, les feuilles sénescentes peuvent jaunir ou contenir des taches brunes en hiver, laissant croire à tort que l’arbre est atteint du .flétrissement américain du chêne, dont les symptômes se manifestent généralement en été [4]. La défoliation d'un live oak peut survenir plus tôt dans des climats marginaux, ou des hivers secs ou froids[5].

L'écorce est sombre, épaisse et sillonnée longitudinalement. Les feuilles sont raides et coriaces, avec le dessus vert foncé brillant et le fond gris pâle et très étroitement tomenteux, simple et généralement plat avec des bords opaques et osseux, avec une longueur de 2 à 15 cm et une largeur de 1 à 5 cm, portée en alternance. Les fleurs mâles sont des chatons suspendus verts d'une longueur de 7,5 à 10 cm. Les glands sont petits, de 1 à 2,5 cm, de forme oblongue (ovoïde ou oblongue-ellipsoïde), brillantes et brun clair à presque noires, souvent noires aux extrémités, et porté isolément ou en groupes[3],[5].

 
L'avenue des live oaks à Boone Hall à Mount Pleasant, en Caroline du Sud, plantée en 1743.
 
Un spécimen à l'ancien foyer d'enfants protestant à Mobile, en Alabama . Le tronc a une circonférence de 23 pieds (7,0104 m) , hauteur de 63 pieds (19,2024 m) et la propagation des membres de 141 pieds (42,9768 m) .

Selon les conditions de croissance, les chênes vivants varient d’une taille d’arbuste à une taille importante et étalée: les arbres cultivés à ciel ouvert typiques atteignent une hauteur de 20 mètres (65,5 pieds) et une largeur de branche de près de 27 mètres (88,5 pieds) [6]. Leurs branches inférieurs se ramènent souvent vers le sol avant de se redresser. Ils peuvent grandir à des angles difficiles, et les Amérindiens pliaient leurs jeunes arbres pour qu’ils grandissent à des angles extrêmes, et servent comme balisage de sentiers.

Les branches abritent souvent d'autres espèces végétales telles que des touffes arrondies de mousse ( Tillandsia recurvata ), d'épais rideaux de mousse expagnole ( Tillandsia usneoides ), de Pleopeltis polypodioides et de gui parasite.

Le southern live oak a une racine pivotante profonde qui l'ancre dans sa jeunesse et se développe finalement en un système racinaire étendu. Ceci, avec son centre de gravité bas et d'autres facteurs, rend le chêne vivant du sud extrêmement résistant aux vents forts et soutenus, tels que ceux observés lors des ouragans[7]

Le southern live oak répond avec une croissance vigoureuse à une humidité abondante sur un sol bien drainé[5],[8]. Ils ont tendance à survivre au feu, car souvent, un feu n'atteint pas leur houppier . Même si un arbre est brûlé, son gouppier et ses racines survivent généralement au feu et poussent vigoureusement. En outre, les forêts de live oak empêchent les feux de pénétrer dans les communautés adjacentes, car ils offrent une couverture dense qui décourage la croissance d’un sous-étage inflammable. [réf. nécessaire] Ils peuvent résister aux inondations occasionnelles et aux ouragans, et sont résistants au brouillard salin et à la salinité modérée du sol . Bien qu'ils poussent mieux dans des sols sablonneux et des loams bien drainés, ils pousseront également dans de l'argile[9].

UtilisationsModifier

 
L'avenue de love oak de la plantation Oak Alley à Vacherie, en Louisiane, plantée au début du XVIIIe siècle.

Le bois de live oak est dur, lourd et difficile à travailler, mais très résistant. À l'époque des navires en bois, les live oaks constituaient la source privilégiée pour les membrures des bois du navire, utilisant la force du tronc naturel et les angles des branches (bois tors). La membrure de l'USS Constitution été construite à partir de bois de Southern live oak récolté à St. Simons Island, en Géorgie, et la densité de son fil lui a permis de survivre au feu des canons, ce qui lui a valu le surnom de "Old Ironsides". Même aujourd'hui, la marine américaine possède toujours de vastes étendues delive oaks[10].

La principale utilité des Southern live oaks aujourd'hui est de fournir nourriture et abri à la faune. Parmi les animaux pour lesquels les glands de live oak constituent une source de nourriture importante, on peut citer le colin de Virginie, le geai à gorge blanche, le canard branchu, le Pic maculé, le dindon sauvage, l'ours noir, diverses espèces d'écureuils et le cerf de Virginie.. La cime des arbres est très dense, ce qui la rend précieuse pour l'ombre, et l'espèce fournit des sites de nidification pour de nombreuses espèces de mammifères. Les Amérindiens extrayaient une huile de cuisson des glands, utilisaient toutes les parties du live oak à des fins médicinales, des feuilles pour la fabrication de tapis et de l'écorce pour la teinture[11]. Les racines des plantules forment parfois des tubercules amylacés et comestibles. Les siècles passés on a récolté et frit ces tubercules pour la consommation humaine, tout comme on pourrait utiliser une pomme de terre[2].

CultureModifier

Le chêne vert du sud est cultivé sous des climats plus chauds comme specimen ou comme arbre d'ombrage au sud des États-Unis (zones 8 et sud), dans les États de Nuevo León et de Tamaulipas au Mexique, ainsi que dans les régions plus chaudes des États-Unis, d'Europe et d'Australie. La culture est relativement simple, car les plants de Southern live oak poussent rapidement avec une humidité suffisante du sol. Après quelques années, live oak n'a besoin que d'une eau supplémentaire occasionnelle. Southern live oak vit très longtemps et de nombreux spécimens ont plus de 400 ans dans le sud profond des États-Unis .

Spécimens célèbresModifier

 
The Angel Oak sur Johns Island, Caroline du Sud. L'homme debout sous l'arbre a 1,80 m.
 
L'Emancipation Oak à Hampton, en Virginie

Voir égalementModifier

RéférencesModifier

  1. {{Chapitre}} : paramètre titre chapitre manquant, dans SteveBender, The Southern Living Garden Book
  2. a et b (en) Référence Flora of North America : Quercus virginiana
  3. a et b « {{{1}}} »
  4. « Live oak dropping leaves in early spring », Texas A&M AgriLife Extension, Texas A&M University, (consulté le 14 avril 2015)
  5. a b et c « {{{1}}} »
  6. « Quercus virginiana: Southern Live Oak », University of Florida IFAS Extension, University of Florida (consulté le 8 août 2013)
  7. « Selecting Tropical and Subtropical Tree Species For Wind Resistance », University of Florida IFAS Extension, University of Florida (consulté le 13 novembre 2012)
  8. « Quercus virginiana Mill. live oak », Natural Resources Conservation Service, US Department of Agriculture (consulté le 8 août 2013)
  9. [1] "The USA National Phenology Network — Quercus virginiana", Retrieved 2011-07-06
  10. « Landowner Fact Sheets - live oak Quercus virginiana », Virginia Tech Dendrology, Virginia Tech College of Natural Resources and Environment (consulté le 27 septembre 2018)
  11. John C. Gifford, « Some Reflections on the Florida of Long Ago », Tequesta: The Journal of the Historical Association of Southern Florida, University of Miami, no 6,‎ , p. 42 (lire en ligne, consulté le 27 septembre 2018)
  12. « History of the Angel Oak »
  13. John S. Sledge, Cities of Silence, Tuscaloosa, Alabama, University of Alabama Press, , 15, 19 p. (ISBN 978-0-8173-1140-7)
  14. Pruitt et Higgins, « Crime and Punishment in Antebellum Mobile: The Long Story of Charles R. S. Boyington », Gulf Coast Historical Review, vol. 11, no Spring 1996,‎ , p. 6–40
  15. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 6 juillet 2011) "Fun 4 Gator Kids — Cellon Live Oak", Retrieved 2011-07-06
  16. [2] "Cellon Oak Park", Retrieved 2011-07-06
  17. Borland, « Treehugger 4: Duffie Live Oak » [archive du ], Mobile Bay Magazine, PMT Publishing, (consulté le 13 novembre 2012)
  18. (en) Owen, « Find Pushes Century Tree's Planting Back To 125 Years Ago », www.aggienetwork.com (consulté le 3 juin 2018)
  19. « Century Tree », Famous Trees of Texas, Texus A&M Forest Service (consulté le 3 juin 2018)
  20. Evangeline Oak Louisiana Historical Marker

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :