Quercus alba

espèce d'arbres
Quercus alba
Description de cette image, également commentée ci-après
Chêne blanc
Classification APG III (2009)
Règne Plantae
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Noyau des Dicotylédones vraies
Clade Rosidées
Clade Fabidées
Ordre Fagales
Famille Fagaceae
Genre Quercus

Espèce

Quercus alba
L., 1753 [1]

Synonymes

  • Quercus alba f. alba[1]
  • Quercus alba var. subcaerulea A.L. & M.C. Pickens[2]
  • Quercus alba var. subflavea A.L. & M.C. Pickens[2]
  • Quercus candida Steud.[1]
  • Quercus nigrescens Raf.[1]
  • Quercus ramosa Dippel[1]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Le chêne blanc ou chêne blanc d'Amérique (Quercus alba) est une espèce de chêne mesurant en général une trentaine de mètres, le plus grand connu atteint les 44 mètres de hauteur[réf. souhaitée]. Certains spécimens vivent plus de 500 ans[réf. souhaitée]. On le trouve principalement en Amérique du Nord dans un climat continental humide. Cet arbre a presque disparu du Québec à cause de sa surexploitation passée, et de la perte de son habitat. Son bois a été utilisé pour la construction maritime, et peut prendre une flexion de 90 degrés[réf. souhaitée]. Le bois du chêne à gros fruits, aux propriétés semblables, est utilisé aux mêmes fins.

On parle aussi de chêne blanc dans le sud de la France, particulièrement en Provence et en Ardèche où il a donné nombre de toponymes et patronymes : Blachère, Blanquere etc. Il s'agit en fait de chêne pubescent que l'on peut confondre avec les photos présentées ici.

DescriptionModifier

Les chênes blancs atteignent généralement une hauteur d'environ trente mètres[réf. souhaitée]. C'est une essence d'arbres qui s'autopollinisent[3]. Ils peuvent prendre jusqu'à 25 ans avant de produire des glands, les fruits du chêne[3]. Les glands du chêne blanc viennent à maturité l'année même de leur pollinisation[3]. Ils ont une cupule épaisse et une paroi lisse[3]. Malgré son nom de chêne "blanc", il est rare que cet arbre ait une écorce blanche et ses feuilles sont rouges à l'automne.

Répartition et habitatModifier

 
Aire de répartition naturelle de '''Quercus alba'''

ÉcologieModifier

Les glands des chênes, mais en particulier des chênes blancs, sont très appréciés comme nourriture par les chevreuils[3]. Bien que l'appétence des animaux sauvages soit difficile à déterminer, il est généralement reconnu que les chevreuils préfèrent les glands des chênes blancs à ceux des chênes rouges puisqu'ils ont une teneur en tanin plus faible[3]. Aux États-Unis, c'est le chêne qui a la plus grande résistance au flétrissement américain du chêne, certains arbres étant même complètement résistants, et certains sujets faiblement atteints pouvant guérir complètement[réf. souhaitée].

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e The Plant List, consulté le 14 mars 2020
  2. a et b BioLib, consulté le 14 mars 2020
  3. a b c d e et f Luc Brodeur, « Les chênes : une production en moins de huit ans », Aventure Chasse & Pêche, vol. 17, no 14,‎ , p. 12-14 (ISSN 1489-8632)

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :