Quark charmé

particule élémentaire de la physique des particules

Le quark charmé (ou quark de charme, traduit de l'anglais charm quark), souvent abrégé en quark c, est l'une des six saveurs connues de quarks (des particules élémentaires de la physique des particules).

Quark charmé
Propriétés générales
Classification
Composition
Élémentaire
Propriétés physiques
Masse
1,3 GeV/c2
Charge électrique
⅔ e
Spin
½

PropriétésModifier

 
Diagramme de désintégration des quarks.

Comme tous les quarks, le quark charmé est un fermion. Il s’agit d’un quark de 2e génération possédant une charge électrique de ⅔ e et une masse d'environ[a] 1,3 GeV/c2 (un peu plus élevée que celle du proton).

L’antiparticule du quark charmé est l’antiquark charmé, de charge électrique -⅔ e.

L’existence du quark charmé fut prédite en 1970 par Sheldon Glashow, Jean Iliopoulos et Luciano Maiani. La première preuve expérimentale de son existence fut obtenue en 1974 au SLAC, en même temps que celle de la particule J/Ψ.

HadronsModifier

Parmi les hadrons contenant un ou plusieurs quarks charmés, on peut citer :

  • les mésons D, constitués d'un quark (ou d'un antiquark) charmé et d'un quark up ou down ;
  • le méson Ds, constitué d'un quark charmé et d'un quark étrange ;
  • plusieurs exemples de quarkoniums charmés (des mésons constitués d’un quark charmé et de son propre antiquark), comme le J/Ψ ;
  • des baryons charmés, observés et nommés par analogie avec les baryons étranges (par exemple Λc+ [2]).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En 2019 la valeur la plus précise de cette masse est[1] 1,275+0,025
    −0,035
     GeV/c2.

RéférencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier